Sex in Italy

Cette galerie contient des images potentiellement pornographiques. En appuyant sur le bouton ci-dessous, vous confirmez être majeur.

Note: 2.8/5
(2.8/5 pour 5 avis)

Luca Tarlazzi raconte la vie réelle de Selen, ex Star du X italien et actrice fétiche des réalisateur D'Amato et Salieri.


Hard & Soft, d'un érotisme à l'autre

Selen et son compagnon Fabien ont une vie très libertine où la jalousie n'a pas vraiment sa place. Que Fabien gambade nu sous la pluie avec une amie ou qu'il offre à Selen une nuit d'amour avec 3 inconnues "qui ne la prendront que par derrière" (oui, je sais moi non plus je n'ai jamais rencontré de femmes comme ça lol), la vie des deux tourtereaux apparaît encore plus chaude que les films de Selen. 4 albums aux scénarios légers mais très émoustillants.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 1996
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Sex in Italy
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

05/08/2003 | Don Lope
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Je n'ai lu que le premier tome de cette série. Et je dois dire qu'elle se situe dans une honnête moyenne du genre, sans plus. Si Tarlazzi a un chouette coup de crayon, et sais bien mettre en valeur les formes de son héroïne, Selena – et ses nombreuses relations sexuelles – je n’ai pas du tout aimé la colorisation, délavée : un bon Noir et Blanc aurait été plus adapté à mon avis. Ensuite, si les situations sont émoustillantes (rien d’extraordinaire, il n’y a là ni surenchère d’objets ou de sadomasochisme), le scénario est quand même bien faible, les scènes de cul s’enchainant sans beaucoup de construction entre elles (même s’il y a quand même quelques petits efforts dans ce domaine).

14/05/2019 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Depuis le temps que j'entendais parler de "Sex in Italy", j'ai fini par dégoter les tomes 3 & 4 de cette série de l'édition Vents d'Ouest ; c'est de l'érotisme très agréable, c'est comme ça que je conçois le genre, c'est ce que j'aime dans les Bd hard, cet érotisme sublimé plutôt que les délires SM assortis de séances de tortures. D'autre part, j'avais déjà pu apprécier le dessin de Tarlazzi sur Etreintes barbares et sur Nuage Blanc ce dernier se rapprochant beaucoup plus du trait de Liberatore. Ces 2 albums sont un peu encore dans un graphisme très réaliste proche de Liberatore, Tarlazzi campe une Selen impudique et de belles filles bien gaulées dans toutes sortes d'expériences sexuelles, je crois que l'auteur dessine ces personnages expérimentant à peu près toutes les tendances, positions, fantasmes ou jeux sexuels qui puissent exister, d'où une gamme très variées de scènes dont certaines sont vraiment très excitantes. Le dessin qui souligne avec finesse et précision les anatomies féminines, rend le ton de la bande encore plus hot, accentué par une mise en page à cases larges et aux couleurs soignées et efficaces, pour moi ça n'est pas criard ou quoi que ce soit, je me laisse emporter par la frénésie sexuelle voulue par l'auteur. On peut penser ce qu'on veut du scénario, à première vue, c'est vrai qu'il n'a pas grande importance comme ça de but en blanc et qu'il sert un peu de prétexte à des pages érotiques, mais à y bien regarder, il n'est pas si mal et ne se limite pas qu'à des séquences hard, l'intrigue est cohérente et amène bien les scènes en question. Au final, au contraire de certaines Bd du genre qui ne visent que des pages copulatoires, je trouve que c'est une des meilleures Bd érotiques que j'ai pu lire jusqu'à présent.

14/11/2016 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Je rejoins globalement l'avis de Kael sur cette série là. Globalement, les couleurs sont assez moyennes et les scénarios manquent un peu d'originalité, de ce petit quelque chose qui rendrait les situations plus excitantes ou simplement plus émoustillantes. Ceci étant dit, d'une part je trouve le dessin assez bon, et d'autre part je trouve que pour une fois, pour une BD érotique, ça se lit bien. L'équilibre entre scènes porno et scènes de "mises en situation" est correct, rendant la lecture facile et pas ennuyeuse comme on peut le voir dans des BDs où seules les scènes de cul comptent ou bien où les autres scènes gâchent le tout. Puis concernant le scénario, il est tout simple (un couple libertin qui profite de ce qui passe à leur portée) mais efficace. Je n'aime guère les BDs érotiques en général mais celle-ci, dans ce genre très spécifique, est plutôt pas mal.

07/09/2004 (modifier)
Par Kael
Note: 2/5

Ca faisait longtemps que je voulais lire cette série parce qu'elle fait quand même un peu figure de référence dans le petit monde de la BD porno. Bizarrement, les """scénarios""" ne sont pas si mauvais que ça, c'est assez ludique, très simple, donc ça se lit tout seul, ouf ! (Manquerait plus qu'on se prenne la tête sur ce type de BD !) On peut quand même regretter cette trop grande simplicité, ça manque un peu de piquant, d'originalité. Le dessin est bien sûr très réussi et nous fait "découvrir" tout plein de nanas plus jolies les unes que les autres (sauf Selen que je trouve assez quelconque). Par contre, le choix des couleurs est vraiment discutable... C'est vraiment de mauvais goût, ça ressemble à nos bons vieux crayons de couleurs d'enfants (un peu mieux maîtrisés certes). Je pense que le noir et blanc aurait été plus approprié à cette série...

15/07/2004 (modifier)
Par Don Lope
Note: 3/5

Bon faut être honnête, le point fort de Tarlazzi, c'est pas le scénario, c'est plutôt le dessin, inspiré par son maître Tanio Liberatore, quoique son style soit assez différent je trouve. Il faut dire que le postulat de base de l'histoire (la vie privée, peut-être un peu romancée quand même :), d'une star du X) ne laisse pas beaucoup de place à l'inventivité. Et puis soyons honnête, le gars qui dit qu'il lit ou regarde des pornos parce que le scénario le fait kiffer ("John B. Roote c'est le Romher du porno") est un sacré menteur. De même que celui qui dit que ça le fait marrer (ça c'est pour prévenir les filles un peu naïves). Bref de beaux dessins et des situations chaudes, parfaits pour une BD érotique ; 4 étoiles si ça sortait un peu plus des sentiers battus.

05/08/2003 (modifier)