Zoe Carrington

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

“C’étaient vos années d’études à Londres. Vous rêviez tous de devenir des rois de la finance. Et puis, tu as rencontré Zoé...”


Londres Nouveautés BD, comics et manga

Tu as oublié les soirées alcoolisées mémorables, le temps où rencontrer des filles était ta priorité. Tu as oublié le plaisir de parler à des inconnus comme à des amis de longue date, et de partager ensemble les grands rêves, les petits secrets. Tu as oublié l’amphithéâtre, les cours et les examens, les nuits dans les pubs et ces copains qui étaient toute ta vie. Comment ils s’appelaient déjà ? Rotthenberg ? JP ? Et tous les autres ? Tu as tout oublié. Tout. Sauf Zoé Carrington.

Scénario
Jim
Dessin
Couleurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 31 Janvier 2024
Statut histoire Série en cours (prévue en 2 tomes) 1 tome paru
Dernière parution : Moins d'un an

Couverture de la série Zoe Carrington © Bamboo 2024
Les notes
Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

01/02/2024 | Ro
Modifier


Par Hervé
Note: 3/5
L'avatar du posteur Hervé

Depuis plusieurs années, je ne pense pas avoir raté un seul album signé Jim, même lorsqu'il ne réalise que le scénario comme L'Étreinte, fort réussi au passage. Bien sûr, en débutant cette nouvelle aventure, on ne peut que songer à l'inoubliable Une nuit à Rome, mais avec le personnage de Simon, qui, prend une place prépondérante, Jim réussi à nous entrainer dans son nouveau récit. Le ton de l'album est surtout humoristique, en particulier la scène du repas de famille de Simon qui est certes exagérée mais désopilante. Une galerie de personnages aussi folkloriques les uns que les autres vient évidement agrémenter la lecture. Même si l'on retrouve des thèmes chers à Jim : l'amitié, les retrouvailles et le temps qui passe, j'ai beaucoup aimé ce premier volume qui s'achève sur une révélation que j'avais tout de même vu venir. J'ai hâte de découvrir la suite des aventures de Zoé Carrington, personnage aussi déjantée qu'inquiétante.

20/02/2024 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Avec cette nouvelle série, Jim explore le même concept que dans Une nuit à Rome et Héléna, à savoir l'obsession d'un adulte pour une femme qu'il a aimée dans sa jeunesse et qui revient bouleverser sa vie. Cela pourrait être lassant mais l'auteur assume son sujet et lui apporte des variantes. Cette fois, le héros n'est pas marié ni en couple et ne va donc pas briser sa vie de famille. Et s'il a bien vécu une histoire avec la belle lors de ses études à Londres, ils s'étaient séparés sur une note claire puisqu'elle était tombée amoureuse d'un autre homme et qu'elle allait passer sa vie avec lui. Cela n'empêche pas le héros et ses deux amis de l'époque de garder un tendre sentiment envers elle ainsi qu'envers les souvenirs de leur ancien séjour très mouvementé et festif dans la capitale anglaise. Alors quand elle les invite à revenir à Londres fêter les trente ans de son fameux amoureux, c'est l'occasion pour les trois larrons d'à la fois envisager une énorme fiesta sur place mais aussi de revoir celle qu'ils aiment toujours pas vraiment en secret. Comme souvent chez Jim, cette histoire sent un peu trop la mise en scène romantico-théatrale. Le beau héros qui n'a jamais pu se caser suite à son amour déçu dix ans plus tôt, la façon dont lui et ses deux amis orchestrent leur vie de manière fantasque, ce séjour complètement débauché qu'ils ont partagé à Londres durant leur jeunesse, et surtout tout ce qui tourne autour de cette fille... Celle-ci est trop parfaite : physiquement impeccable, drôle et fine, intellectuellement géniale puisque capable de gérer à la fois des études studieuses, une vie de néo-hippie et une succession de fêtes avec beaucoup d'alcool, de drogue et de sexe... et devenir plus tard un génie des affaires puisqu'elle réussira visiblement à vendre du vent à prix d'or. Et à côté de ça, elle séduit un jeune homme tout aussi beau, intelligent, extravagant et surtout ultra-riche. Trop facile la vie ! C'en serait très agaçant... si l'auteur n'avait finalement pas pris le parti de lui dévoiler une zone d'ombre en fin de premier tome. C'est ce retournement de situation, qui va être le moteur du second tome et qui fait l'intérêt de cette série, en plus du côté assez amusant de la relation entre le héros et ses deux amis. Bref, malgré un manque de réalisme alimenté par pas mal de facilités et d'ambiance jet-set, cette histoire n'est pas creuse et va finir par intriguer son lecteur.

01/02/2024 (modifier)