Akane-banashi

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

La nouvelle étoile du manga entre en scène !


Shonen Shueisha Théâtre

Pour la jeune Akane, son père Toru est doté d’un incroyable pouvoir : assis seul sur scène, il est capable de donner vie à une multitude de personnages différents, armé uniquement d’un éventail et d’un carré de tissu ! Toru pratique le rakugo, une forme de spectacle humoristique populaire née il y a des centaines d’années, mais toujours vivante. Malgré les moqueries de son entourage, il rêve d’accéder au rang de maître. La pression est d’autant plus forte qu’il ne veut pas décevoir sa femme, soutien de toujours, ni surtout sa fille Akane… Elle l’admire au point de l’imiter, répétant les scènes de rakugo en cachette ! Le jour de l’examen de passage vers le grade ultime, la barre est placée haut : ce n’est rien de moins que le célèbre Issho Arakawa, maître incontesté de la discipline, qui joue le rôle de juré. Toru donne une performance remarquable, la salle se tord de rire ! Et pourtant, Issho le déclare indigne du titre… Pire, il le bannit à vie du monde du rakugo, ainsi que tous les autres candidats, sans aucune explication ! La carrière d’artiste de Toru est brisée, sans que personne n’en comprenne la raison… mais Akane reprend le flambeau, bien décidée à réaliser son rêve et à découvrir la vérité derrière ce scandale ! (texte : Ki-oon)

Scénario
Dessin
Traduction
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 12 Octobre 2023
Statut histoire Série en cours (8 tomes parus au Japon, série en cours) 4 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an

Couverture de la série Akane-banashi © Ki-oon 2023
Les notes
Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

22/10/2023 | Spooky
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Un des succès récents du Shonen Jump. Rien qu'en regardant le dessin dynamique, je comprends le succès, mais je ne sais pas si cela va avoir autant de succès à l'international. D'un côté, il y a le fait que le rakugo est un art typiquement japonais qui risque d'être incompréhensible pour le reste du monde. En tout cas, lorsqu'on racontait des contes humoristiques je ne comprenais pas pourquoi c'était marrant. D'un autre côté, le récit utilise les codes du shonen que les lecteurs de mangas de partout dans le monde connaissent alors si on a lu beaucoup de mangas on est en terrain familier. Peut-être même un peu trop parce que, comme c'est trop souvent le cas avec la production manga pour les ados, les situations et les personnages semblent un peu cliché pour un lecteur adulte comme moi qui lit du manga depuis des années et qui a de plus en plus de difficultés à lire un shonen jusqu'au bout. Mais bon malgré tout la lecture des trois premiers tomes était sympathique. L'héroïne est attachante et n'existe pas que pour montrer ses seins comme dans d'autres shonen (j'ai rien contre le fanservice, mais c'est trop souvent utilisé dans des récits qui n'en ont pas besoin). Le récit se lit sans déplaisir même si ce n'est pas au point d'être passionnant.

24/06/2024 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Ki-oon met le paquet sur cette nouvelle série, qui est un phénomène au Japon. Pourtant, à la lecture du script, il y a de quoi être circonspect. Une histoire de rédemption familiale derrière la thématique, le Rakugo, totalement inconnu dans nos contrées. Pourtant c'est une tradition semble-t-il séculaire au pays du Soleil levant. A la lecture du manga on comprend -un peu- mieux cet engouement. Le dessine st élégant, léché, et vers assez peu dans la caricature. A l'inverse, lorsque l'illustrateur doit montrer des scènes "racontées", il propose un trait plus "brut", à la fois réaliste dans ses intentions et grossier dans l'encrage. Bien vu. Au-delà de ce côté visuel plutôt réussi, tout un univers s'ouvre à nous, à savoir celui du rakugo, cette tradition de conte dans des cafés dédiés au Japon. La scénariste nous montre donc la profondeur de cet art , fait d'interprétation, de gestuelle, de recherche également. Un univers, comme souvent au Japon, avec ses codes, ses limites, sa hiérarchie difficile à bousculer. C'est plutôt intéressant dans l'ensemble, mais malgré l'enthousiasme d'Akane, personnage auquel on peut en partie s'identifier, je ne parviens pas à me passionner pour le sujet. En revanche, en tant que tel, le manga est bien structuré et assez prenant.

22/10/2023 (modifier)