Blanche-Neige, Rouge Sang - Chronique vampirique (Snow, Glass, Apples)

Note: 4/5
(4/5 pour 2 avis)

Will Eisner Award 2020 : Best Adaptation from Another Medium Une interprétation terrifiante du conte de fée Blanche-Neige.


Adaptations de romans en BD Auteurs britanniques Contes de fées revisités Dark Horse Comics La BD au féminin Neil Gaiman Romans de Neil Gaiman adaptés en BD Vampires Will Eisner Awards

Une reine pas si méchante est terrifiée par sa monstrueuse belle-fille et est déterminée à repousser cette créature et à sauver son royaume d'un monde où on ne vit pas si heureux que ça à la fin. Blanche-Neige est une icône de contes de fées classiques, en partie grâce à Walt Disney, son apparence est inoubliable : cheveux noir de jais, lèvres rouge foncé, peau immaculée et blanche comme neige. La description à elle seule évoque une autre légende, une autre créature, tout aussi célèbre.

Scénario
Oeuvre originale
Dessin
Couleurs
Traduction
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 12 Octobre 2023
Statut histoire One shot 1 tome paru

Couverture de la série Blanche-Neige, Rouge Sang - Chronique vampirique © Black river 2023
Les notes
Note: 4/5
(4/5 pour 2 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

13/10/2023 | Cacal69
Modifier


Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Neil Gaiman est coutumier de nous offrir de belles idées et en voilà une nouvelle : celle d'inverser le contexte du conte de Blanche-Neige, de faire de celle-ci un vampire et de la méchante reine une sage femme soucieuse de sauver son royaume de ce monstre. Tous les éléments du conte de fées sont bien présents, cette part de vérité qui a été gardée pour masquer un mensonge, mais tout y est inversé... et ça fonctionne parfaitement. Ce qui fait surtout la force de cet album, c'est la splendeur du graphisme de Colleen Doran. Il tient certes beaucoup de l'illustration - elle préfère d'ailleurs souvent agencer les images entre elles plutôt que de scinder sa mise en scène en cases - mais c'est superbe. Une grande élégance dans cette ligne claire, une grande esthétique dans le choix des formes et de la composition, un choix de couleurs qui tient à la fois du conte illustré pour enfants et de l'enluminure médiévale, et une narration claire et fluide. L'histoire est forte et dure. Le fait qu'elle s'apparente en grande partie à un conte lui donne certains aspects un peu convenus, mais sa bonne tenue et sa dureté lui confèrent un impact réel. Le personnage de Blanche-Neige y est aussi effrayant que glacial. Quant à la reine, elle a une réelle classe, aussi humaine qu'une jeune femme attentionnée et aussi impressionnante qu'une sage instruite dans les arts magiques. J'ai aimé comment tous les éléments du conte originel se retrouvaient ici, dans une version plus adulte et sombre, à la fois si proches et si différents de ceux que l'on connait, et comment la fin de l'histoire permettait d'expliquer pourquoi c'était le conte sous la forme que l'on connait qui était arrivé jusqu'à nous. Très beau et très tragique conte de fées revisité.

13/02/2024 (modifier)
Par Cacal69
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Cacal69

Une grosse claque que cette adaptation d'une nouvelle de Neil Gaiman par la talentueuse Colleen Doran. Premièrement, la partie graphique est à tomber par terre. Un dessin soigné où les détails foisonnent dans un style gothique du plus bel effet. Il s'en dégage une atmosphère glaçante qui convient parfaitement à ce récit terrifiant. La mise en page est immersive et les couleurs dans des tons froids sont superbes. Envoûtant. Deuxièmement, la revisite de ce conte de Blanche-Neige est remarquable, elle va suivre la trame de l'œuvre originale mais en inversant les rôles tout en y ajoutant une touche de vampirisme. On va avoir droit à la gentille marâtre et à la méchante princesse. Un récit captivant que je n'ai pu lâcher avant la dernière page. Une narration avec juste la voix off de la reine, celle-ci donne ce ton si singulier au récit. Un conte à ne pas mettre dans toutes les mains. Le sang va couler, l'ambiance est sombre et certaines scènes et phrases ne sont pas pour les enfants. J'ai adoré ce comics, le seul point négatif : sa faible pagination, 49 planches sur les 88 du bouquin. Un gros dossier en fin d'album sur les notes de Colleen Doran avec de nombreux croquis, on y apprend que Neil Gaiman a jeté son œil sur le travail de celle-ci. Un merveilleux moment de lecture. Je recommande chaudement aux amateurs du genre.

13/10/2023 (modifier)