Les Trois Chemins

Note: 3.1/5
(3.1/5 pour 10 avis)

John Mac Mac part rechercher trois pièces d'or que lui doit quelqu'un, malgré sa grande richesse. Il est méchant, égoïste, avare, et se méfie de tout le monde. Il se fait accompagner par Robert qu'il exploite : secrétaire, cuisinier, homme de ménage, et porteur à l'occasion du voyage. La méfiance de John le poussera à ne surtout pas s'arrêter chez le vieux sage, au cas où celui-ci les égorgerait pour les mieux les voler.


Albums jeunesse : 6 à 10 ans Lewis Trondheim OuBaPo

John Mac Mac part rechercher trois pièces d'or que lui doit quelqu'un, malgré sa grande richesse. Il est méchant, égoïste, avare, et se méfie de tout le monde. Il se fait accompagner par Robert qu'il exploite : secrétaire, cuisinier, homme de ménage, et porteur à l'occasion du voyage. La méfiance de John le poussera à ne surtout pas s'arrêter chez le vieux sage, au cas où celui-ci les égorgerait pour les mieux les voler. Roselita a l'habitude de recevoir tous les matins le pain d'un nuage. Malheureusement celui-ci se met à ne lui envoyer que des pierres. Elle se rend chez le vieux sage qui lui apprend que sa seule issue est de trouver le maître des nuages. Il lui prête un parapluie pour se protéger des cailloux. Elle est gentille, vive, voire emportée et même colérique parfois. H Deuziot est un robot qui a peur de l'eau parce qu'elle peut le faire rouiller. C'est dommage, il est bloqué sur son bateau du coup. Il ne sait pas d'où il vient, il ne sait pas où il va. Il est froid, réfléchi, logique. Mais surtout pas programmé pour prendre des initiatives. (source : Delcourt)

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2000
Statut histoire Une histoire par tome 2 tomes parus
Couverture de la série Les Trois Chemins
Les notes (10)
Cliquez pour lire les avis

01/07/2003 | ThePatrick
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

C’est une série jeunesse, et je crois qu’il faut tenir compte de ce détail pour l’évaluer (ceci dit pour l’histoire en elle-même, pas forcément extraordinaire). Une série jeunesse, mais cela amène deux remarques. D’abord, certains jeunes lecteurs auront peut-être du mal à suivre l’intrigue se déroulant sur plusieurs plans en même temps (surtout à partir du moment où les croisements, les interactions se multiplient). Ensuite, point plus positif, c’est une série qui peut tout à fait plaire à tout le monde, y compris à un lectorat adulte – j’en suis la preuve ! Trondheim est depuis longtemps adepte d’histoires à contrainte, et il réussit ici quelque chose de sympa – d’ailleurs officiellement « adoubée » par l’oubapo. Le principe a aussi été utilisé par le duo d’Enfin libre pour leur très bon album Le Fluink. Sauf qu’ici Trondheim complexifie un peu les choses en faisant se croiser les différents « chemins » et donc les personnages plus souvent que dans Le Fluink, où cela n’intervenait surtout qu’à la fin de l’album. Histoire gentille, certes, mais pas inintéressante, avec des personnages typés (jeune lectorat oblige) que l’on suit avec plaisir. Il est vrai davantage dans le premier tome, que j’ai trouvé bien meilleur. Ajoutons que le dessin de Sergio Garcia est lui aussi sympa, un peu désuet, très « album enfantin », n’hésitant pas à charger les décors d’objets, d’animaux divers, autour des pérégrinations des personnages.

14/12/2016 (modifier)
Par Superjé
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Je vous trouve un peu tous sévères avec cette série, parce que personnellement, j'ai adoré cette petit BD jeunesse (sûrement une des meilleures du genre). C'est évidemment la narration, très originale que je trouve géniale (surtout pour moi, qui suis fan de l'OUBAPO). Et ces histoires hyper simples (il vaut mieux, vu la contrainte que Lewis Trondheim s'est imposée) prennent leur sens une fois mises en scène dans les multiples chemins : c'est mignon, gentillet et charmant pour les enfants comme pour les parents. Sergio Garcia (déjà auteur du joli Géographie martienne) adopte un style très frais, soigné et merveilleusement joli. Les personnages principaux sont dessinés de façon assez simple, mais les décors sont toujours magnifiques et chargés en multiples détails rigolos. Les couleurs (claires) adoucissent le dessin, en le rendant encore plus esthétique : un émerveillement pour vos yeux. Une petite perle.

23/04/2007 (MAJ le 17/03/2013) (modifier)
Par AqME
Note: 3/5

Cet avis ne repose que sur le premier tome car il fait partie des rares BDs apparaissant dans la liste officielle pour l'école. Le procédé utilisé par les auteurs est intéressant et pas dénué d'intérêt car on peut ainsi facilement visualiser les chassés-croisés entre les différents protagonistes et un enfant sera moins perdu dans l'histoire. Mais le problème vient de l'emplacement des dialogues. Même adulte, on se sent par moment perdu car il y a plusieurs bulles qui sont dites en même temps dans le temps et qu'il faudrait lire simultanément et cela n'est pas facile. Donc un enfant aura plus de mal à lire et à comprendre ce qui se passe. On retrouve néanmoins un bon humour et un graphisme attrayant qui font de cette série une petite bulle d'air frais au milieu d'autres séries plus adultes. Un joli conte pas impérissable mais sympathique tout de même.

18/11/2009 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Je ne suis pas très chanceux. La bibliothèque ou je vais a perdu le premier tome de la série alors je n'ai pu lire que le deuxième tome que tout le monde trouve moins réussi. Le concept de la BD est intéressant. J'ai bien aimé pouvoir suivre trois histoires en même temps et particulièrement quand elles se croisent. C'est chouette de voir deux personnages avoir une réaction différente pour une même action. Malheureusement, il ne se passe rien de vraiment extraordinaire et au fil des pages j'ai commencé à m'ennuyer sérieusement et j'avais très hâte de terminer cet album qui n'a de mémorable que son concept (quoique si je lis l'autre album, je vais peut-être tout oublier de ce récit).

06/08/2009 (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Tout comme mes prédécesseurs, je pense que cet album vaut essentiellement le détour par sa singularité narrative. Au rebut le carcan classique dans lequel s’est trop longtemps abandonnée la bd traditionnelle. Adieu donc bulles et vignettes ! Même si cette série lui est antérieure, j’ai découvert cet affranchissement au conformisme bédéesque par Le Fluink. Comme le laisse supposer le titre, on suit trois parcours à priori distincts mais qui vont quand même interférer épisodiquement l’un avec l’autre. C’est autant d’histoires contées avec un dénouement commun. Chaque récit, pris séparément, est plutôt convenu dans la forme mais, pris ensemble, leur portée est tout autre. Original et bien vu ! Bref, voici une belle performance au scénario plus convenu. A découvrir de toute façon !

03/02/2009 (modifier)
Par Tetsuo
Note: 3/5

Je pense que ce qu’il faut saluer ici, et cela a déjà été largement dit, c’est l’idée et sa réalisation. La performance est singulière et intéressante. Suivre 3 personnages sans lien apparent et leur raconter une histoire propre… surprenant. En plus, j’aime assez quand le dessin fourmille de petits détails, lorsqu’on relit, on tombe sur de nouvelles scènes, on redécouvre une partie de l’album. Petit reproche cependant sur la facilité de « lecture ». Je m’explique, il n’est pas évident au premier abord de savoir comment diriger sa lecture. Faut-il suivre un personnage et embrayer sur le second ? Lire la 1ere case de chaque personnage et passer au suivant ? Je pense qu’un lecteur averti ne se sentira pas forcément décontenancé mais une personne moins habituée pourrait peut-être avoir quelques difficultés pour la compréhension. Sachant qu’elle s’adresse d’abord à un lectorat jeunesse, je ne sais pas si les enfants sont gênés par cette approche Sympa mais un peu répétitif. A lire avec du temps devant soi et à petites doses !

11/01/2008 (modifier)
Par Cassidy
Note: 3/5

Une BD qui vaut surtout pour le procédé narratif utilisé qui, même s'il n'est peut-être pas novateur (puisque d'après Ro cela a déjà plus ou moins été fait), n'est quand même pas très souvent utilisé en BD. A part ça, il est vrai que l'intrigue n'est pas hyper passionnante, et que le tome 2 est nettement moins réussi que le tome 1. Ca reste une BD pour enfant assez amusante et sympathique, pas forcément à offrir à vos enfants mais au moins à emprunter pour eux à la bibliothèque.

19/04/2006 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Voilà une BD jeunesse au concept amusant. Ce concept n'est pas totalement novateur à mes yeux puisqu'il me rappelle beaucoup un livre jeunesse que je lisais étant jeune : le Maxi-désastre des mini-souris, sur une idée de Martin Waddell illustrée par Philippe Dupasquier, où une foultitude de scènes avaient lieu en même temps sur toute une grande image et où chaque scénette interagissait avec les autres au fil des pages. La vraie différence dans les Trois Chemins, c'est la narration BD, la lecture de gauche à droite (la plupart du temps ) permettant de suivre l'histoire sans s'y perdre. J'aime beaucoup le dessin et notamment les couleurs douces et belles. Le récit est simple, un peu enfantin et mignon. Il n'est pas vraiment passionnant (je ne suis d'ailleurs pas sûr qu'il le soit vraiment plus pour un enfant) mais se lit bien. J'ai juste trouvé un peu pénible les dialogues entre l'avare et son serviteur. Le triple récit commence par se lire séparément au départ avant de doucement interagir puis de complètement se mélanger en fin d'album. A ce moment là, je trouve que la lecture se fait un petit peu péniblement, la narration devenant ardue à suivre, sautant d'un personnage ou d'un dialogue à l'autre parfois dans le mauvais sens en ce qui me concerne. L'expérience narrative n'est donc pas un total succès à mes yeux. Une lecture plaisante et amusante malgré certains défauts narratifs à mes yeux.

15/02/2006 (modifier)

Après un tel avis, si détaillé et complet, il est difficile de rajouter quelque chose qui n'a été dit. En plus je vais me faire taper parce que je mets une note basse. Mais tant pis, car il y a va de mon honnêteté et de mon intégrité ! :) Je n'ai pas aimé cet album en général. Certaines choses en particulier sont intéressantes : le fait qu'il n'y ait pas de case, par exemple, et que les chemins se croisent, est un concept intéressant et très sympathique, mais demande une certaine concentration si l'on veut suivre, ce que je n'avais pas au moment de le lire. D'autre part, au niveau du dessin, si Garcia excelle à dessiner des animaux très mignons, il n'en va pas de même pour les personnages que je trouve plutôt ratés. Enfin, pas ratés, disons que c'est un style qui ne me plait pas. Mais cet album reste un album jeunesse, alors peut-être que le dessin n'est pas si important. Du coup, je me demande si un enfant pourra apprécier pleinement le concept... et imaginer suivre l'histoire dans plusieurs sens.

02/07/2003 (modifier)

Tome 1 :
Je précise tout d'abord que si je ne mets que 4 à cet album, c'est du fait de l'histoire, qui fait très "jeunesse", car cet album mériterait sinon un excellent 5/5 pour sa conception. Je m'explique. "Les trois chemins", ce sont à la base trois personnages qui vivent chacun leur histoire (John Mc Mac et son serviteur, le robot H. Deuzio, et Roselita). Cela donne donc trois histoires, ou si l'on préfère trois fils narratifs, c'est-à-dire trois chemins. Jusqu'ici tout va bien. On pourra cependant constater sur la première page (et sur le reste de l'album) l'absence totale de cases : chaque chemin est en effet représenté littéralement comme un chemin, avec le personnage qui avance au fur et à mesure. On peut de plus lire cette première page soit un chemin après l'autre, soit verticalement (un dessin pour chaque chemin, et recommencer en haut de la page, etc.). C'est à la deuxième page que l'analogie chemin / fil narratif prend tout son sens, puisque les chemins se croisent ! Eh oui, ça n'a l'air de rien comme ça, mais les différentes histoires, les différents personnages se rencontrent, créant ainsi des situations plus ou moins drôles, grotesques, bien trouvées, etc. Comme si cela ne suffisait pas, certains éléments "extérieurs" à ces trois chemins viennent parfois s'ajouter, créant ainsi un mini quatrième chemin, comme par exemple le coup du cochon qui mange les champignons, et dont vous saurez ce qu'il advint en lisant la page suivante (;)). Ca n'a l'air de pas grand-chose dit comme ça, mais le concept de cet album est vraiment exceptionnel, d'autant plus qu'il fonctionne vraiment très bien. Il explore une voie de la bande dessinée résolument novatrice (il est d'ailleurs agréé par l'OuBaPo), complètement fonctionnelle, et absolument savoureuse : pouvoir lire une histoire dans plein de sens différents est absolument jouissif ! J'en reviens donc à ma remarque initiale : l'histoire en elle-même est très orientée jeunesse, et peut donc parfois paraître "un peu bêbête"... mais on comprend facilement que cela permet une cohérence un peu moins forte que celle que demanderait un ouvrage pour adultes, facilitant ainsi quelque peu une tâche scénaristique ardue. En tous les cas, fans de l'OuBaPo, vous ALLEZ lire cet ouvrage. :) Pour les autres, si vous regardez au-delà de l'histoire, vous découvrirez un bijou exceptionnel.
Tome 2 :
Ce tome 2 m'a nettement moins plu que le premier. L'effet de surprise/nouveauté ne joue en effet plus, et ici les protagonistes sont tous seuls (contrairement au premier où John Mc Mac et son serviteur avaient des dialogues sympas), ce qui fait qu'ils monologuent très souvent. De plus l'homme-poisson, qui fait une grande partie du lien entre les trois chemins, puisqu'il se ballade de haut en bas, n'est franchement ni mignon ni sympathique. Bref, cette lecture m'a plutôt ennuyé et m'a paru plus décousue que le premier tome... Lisez donc "Les trois chemins", et seulement si ça vous plaît, essayez ce deuxième album... On peut tout de même remarquer que là où "Les trois chemins" jouait sur un registre horizontal (la surface de la terre), "Les trois chemins sous la mer" joue sur un registre vertical (la mer, depuis le fond jusqu'à la surface). L'idée reste intéressante, et on peut se demander si un éventuel prochain tome jouera sur l'idée de distance (profondeur de champ) ou d'altitude (vue de dessus, de dessous...), ou si les chemins seront verticaux plutôt qu'horizontaux...

01/07/2003 (modifier)