Stany Derval

Note: 2.8/5
(2.8/5 pour 5 avis)

Les aventures d'un reporter intrépide (oui je sais, y'en a plein).


Journal Spirou Journalistes

Reporter de télévision, Stany Derval est aussi un aventurier sportif toujours prêt à épouser la cause des opprimés. Cette attitude chevaleresque l'entraîne dans différentes aventures à tonalité policière ou d'espionnage et aussi avec quelques touches de fantastique. Aventures trépidantes, créatures bizarres et syndrome "peur-de-rien" caractérisent cette série.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1981
Statut histoire Une histoire par tome 2 tomes parus
Couverture de la série Stany Derval
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

12/06/2003 | Spooky
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

J'ai lu les deux intégrales et je me suis ennuyé. Je pense que Mitacq et moi cela fait deux. J'ai de la difficulté avec son dessin dont la qualité varie selon les épisodes. Je peux comprendre que certains aiment, mais moi cela me laisse indifférent. Les histoires ne sont pas mauvaises si on aime la bonne vieille bd d'aventure et d'ailleurs il y a plusieurs vieilles séries de ce genre que j'aime, mais malheureusement pour Stany Derval je n'ai pas réussi à m'intéresser aux histoires sauf à celle se passant en Irlande qui est la seule que j'ai réussi à lire au complet parce que pour les autres j'ai fini par ne faire que feuilleter les pages tellement je n'ennuyais même lorsque l'histoire ne faisait qu'une dizaine de pages ! Les personnages sont sans charisme et particulièrement le héros lui-même.

13/01/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Cette création en 1968 dans le journal Spirou n'a jamais vraiment été prise au sérieux par Mitacq, qui s'en est occupé d'une façon sporadique, préférant se consacrer à La Patrouille des Castors ; on ne compte que 7 récits publiés dans Spirou de façon espacée. Jacques Stoquart, A.P. Duchâteau et Maurice Tillieux ont fourni des scénarios en plus de Charlier, tandis que René Follet a assisté Mitacq au dessin. Les aventures de ce reporter de TV flirtent avec le policier, l'espionnage et même le fantastique, mais ne semblent pas avoir été plébiscitées par un large public, d'où sa faible audience ; il rappelait un peu des héros plus anciens comme Marc Franval et surtout Marc Dacier. Mitacq adoptait pourtant un graphisme beaucoup plus réaliste et soigné que dans ses autres créations. Le personnage quitte le journal en 1979, mais ses aventures d'une veine assez classique peuvent se lire sans ennui. A essayer, pourquoi pas?

27/09/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Personnage créé par Mitacq pour lui permettre de meubler ses temps libres entre deux aventures de La Patrouille des Castors (Charlier lui fournissait les scénarios au compte-goutte), Stany Derval est peut-être le héros le plus proche de son auteur. Dans la première grande aventure vécue par ce reporter (les deux trésors de …), j’ai vraiment senti que Mitacq se faisait plaisir. Spéléologie, alpinisme, randonnée en moto mais aussi séduisant personnage féminin, voilà tous thèmes appréciés de son auteur et qui constituent l’essence même du script. Ce récit est clairement celui que je préfère. Très conventionnel, il répond pleinement à mes attentes dans le genre « aventure » des bandes dessinées de la fin des années 60. Par la suite, l’intervention de différents scénaristes se révélera une arme à double tranchant. D’une part, chacun de ces scénaristes apportera son propre style, ce qui permettra de varier les intrigues. D’autre part, cette profusion d’auteurs fera perdre à Stany Derval une partie de son identité. La série abandonnera les thèmes tels que la spéléologie, l’alpinisme ou la moto au profit d’huis-clos policiers ou d’aventure flirtant avec le fantastique. La série alternera alors le bon et le médiocre mais demeurera quand même relativement sympathique. Graphiquement, on a droit à du beau travail de la part de Mitacq. Cet artiste maitrisait merveilleusement les contre-plongées, et cette série en offre quelques beaux exemples. Mais, sans même tenir compte de cette particularité, je dois bien avouer être un grand fan de ce style clair et précis, net et souple si caractéristique de Mitacq. Si vous voulez découvrir ce sympathique personnage, je vous invite à le faire au travers de l’intégrale « tout Mitacq ». Celle-ci offre certains récits jamais édités en album. De plus, les notes éditoriales permettent de mieux appréhender le personnage et le contexte de sa création et de sa courte existence. Pas mal, tout simplement, mais démodé. Je ne conseille pas l'achat mais recommande chaudement la location aux "vieux" lecteurs ...

20/11/2009 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

C'est dans l'hebdo Spirou n° 1561 du 14 Mars 1968 que Stany Derval fait son apparition. Stany ?... C'est un reporter de la télévision. Un idéaliste aussi, un peu "boy-scout". Les diverses missions qui lui sont confiées vont l'emmener aux quatre coins du globe, missions qui -toujours- l'amènent à résoudre des énigmes. Pourquoi ce personnage ?... Mitacq seul aurait pu y répondre. Mais il n'est plus parmi nous. Stany, en effet, est un héros en marge de l'oeuvre de son créateur. D'ailleurs, après la première histoire entièrement réalisée par Mitacq, ce dernier va faire appel à divers scénaristes : André-Paul Duchâteau, Jacques Stoquart, Maurice Tillieux, De Beckers, pour continuer la série. Accaparé par d'autres séries (La Patrouille des Castors, Jacques LeGall), il confiera la partie graphique à René Follet. En 1979, Derval tournera le dos à Spirou. Curiosité, on le retrouve, en 1984, en tant que personnage secondaire dans un épisode des "Castors" : Souvenir d'El Paso. Stany aura quand même les honneurs de deux albums brochés, édités en 1981. Les rares suivants -dès 1987- ne sont que des sortes de "best-off". Mitacq n'est plus là. Stany non plus. Seuls les "anciens", je crois, le connaissent encore. In fine : n'en déplaise au posteur initial de la série. Mitacq ne s'est pas "fait les dents" avec Stany, ce avant d'entreprendre la Patrouille des Castors : Stany est créé en 1968. La "Patrouille", elle, date de 1954.

11/09/2006 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Pour lui faire une récréation entre deux La Patrouille des Castors avec Charlier, MiTacq se faisait les dents avec cette série pleine de rythme et d'inventivité. On retrouve le style très dynamique de l'auteur, ainsi que de nombreuses aventures un peu rocambolesques. Le peu de succès en a eu raison, hélas... A (re)découvrir dans les intégrales Tout Mitacq.

12/06/2003 (modifier)