Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi Cultura ?

Area D (Area D - Inôryôiki)

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Depuis le jour où une étoile a explosé, des humains ont soudainement développé des pouvoirs hors du commun. Ils sont appelés Altered. Considérés comme des ennemis de la société, ils sont arrêtés puis envoyés dans un endroit dont le lieu est gardé secret : L'île D, appelée également Area D.


Prisons Shogakukan Shonen Super-pouvoirs

Ceux considérés extrêmement dangereux en raison de leurs pouvoirs sont classés dans la catégorie S. Ils sont coupés des autres Altered et placés dans un conteneur pendant toute la durée du trajet jusqu'à l'île D. C'est ici que les aventures de Jin commencent. Il fera la connaissance d'autres Altered, avant de poser les pieds sur l'île inconnue tant redoutée. Alliances, hostilités puis découverte d'un endroit peu accueillant.

Scénario
Dessin
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 25 Juin 2013
Statut histoire Série terminée (premier cycle terminé en 11 tomes) 14 tomes parus

Couverture de la série Area D © Pika 2013
Les notes
Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

21/11/2022 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Dans un futur proche, une catastrophe planétaire inexplicable a transformé une grande partie de la population humaine en mutants aux pouvoirs divers. Estimant qu'ils sont un danger pour l'humanité, ils sont tous emprisonnés par les autorité avant d'être exilés sur une île mystérieuse destinée à leur servir de prison. Jin est un des mutants les plus puissants et est en route vers l'île. Se rapprochant d'autres prisonniers, ils vont découvrir ensemble les dangers de l'Area D et de ses occupants. Affrontements entre clans de mutants, rivalités et combats vont composer le cœur de l'intrigue, tandis que les héros vont essayer de comprendre l'énigme derrière l'existence de cette île et des mutations. Ce manga souffle le froid, le chaud et à nouveau le froid. Le premier coup de froid vient de son ton très sérieux, à la limite de l'arrogance. Les personnages des premiers chapitres sont ultra-stéréotypés, se cataloguant au choix dans les rôles de lâches pleurnichards, de brutes dominatrices, ou de fourbes vicieux. Tout y est construit sur des relations malsaines de domination, de volonté d'écraser ou de manipuler l'autre. Et cela parfois pour des raisons totalement gratuites, à l'image du tout premier danger du manga, amené par un membre d'équipage d'un bateau qui mettra en place tout un impressionnant complot dans le but d'obtenir les coordonnées de l'île qui était de toute façon la destination de son propre navire : où est la logique ?... Et le héros, ultra sûr de lui et utilisant d'ailleurs une réplique récurrente pénible dans ses premiers affrontements, va faire à chaque fois ou presque la preuve de sa supériorité pour abattre tous ceux qui se croyaient plus forts que lui. Néanmoins il y a du bon qui permet de compenser cette mauvaise impression initiale. Déjà le graphisme est de très bonne qualité, même dans les combats qui sont parfois très chaotiques. Ensuite les personnages ont des personnalités assez marquées et intéressantes, avec une évolution de leur caractère au fil des développements de l'intrigue. Les idées des différents pouvoirs des mutants sont originales et variées... Certes, certains sont parfois difficiles à cerner, ce qui permet quelques ficelles scénaristiques pratiques pour l'auteur quand il n'y a pas de solution logique pour permettre à ses héros de s'en sortir. Mais globalement, ça tient la route. Et surtout il y a un très bon rythme, un maintien de l'intérêt du lecteur avec une intrigue qui progresse rapidement, accumule les mystères à dévoiler et le désir de voir les héros progresser vers leurs objectifs finaux. Et les combats, aussi nombreux soient-ils, sont également plutôt prenants. Le tout se déroule plutôt bien jusqu'au tome 11 qui achève une sorte de premier cycle sur une apothéose qui aurait très bien pu conclure la série sur une note amère mais satisfaisante. Sauf qu'il y a ensuite les trois derniers tomes, une forme de second cycle ou d'épilogue se déroulant après une ellipse temporelle et mettant soudainement en scène de nouveaux protagonistes remplaçant les anciens. Outre le fait que ceux-ci soient nettement moins intéressants que les premiers, leur intrigue a un arrière-goût de bâclé et de précipité. Et surtout la conclusion, qui regroupe assez artificiellement tous les protagonistes dans un même grand final fouillis, vient apporter une explication aussi inutile que bancale à toute l'histoire de l'île D et des mutations. Sans parler de la toute fin de la série qui est tout simplement décevante. Note : 2,5/5

21/11/2022 (modifier)