Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

A l'orée du monde

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

James, onze ans, décide de fuguer. Il rejoint les Enfants Perdus, des ados vivant en autarcie dans la forêt. Consigny et Kapik racontent avec délicatesse le passage de l'adolescence à la vie d'adulte et le refus d'un monde destructeur.


Adolescence Environnement et écologie La BD au féminin Nouveautés BD, comics et manga

D'abord séduit par la vie que mènent Damon, Ben, Aldo et l'Enfant, James découvre que ce monde n'est pas aussi accueillant qu'il se l'était imaginé. Rejoints par une troupe de jeunes filles, les Amazones, ils doivent fuir encore plus loin les adultes qui sont à leur recherche... Puisant leur inspiration dans Peter Pan , les auteurs signent un beau récit d'apprentissage.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 31 Août 2022
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série A l'orée du monde © Delcourt 2022

08/09/2022 | pol
Modifier


Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

James ne supporte plus les sempiternelles disputes de ses parents et décide de fuguer en se réfugiant dans la forêt. Il espère retrouver un groupe de jeunes, Les Orphelins, qui d'après les 'on-dit" y survivrait en autonomie... James fini par trouver ce petit groupe d'apaches modernes qui survit tant bien mal hors de cette société qu'ils ont rejeté pour diverses raisons. Que ce soit des situations familiales difficiles, rompues ou inexistantes, ou encore le rejet du monde, pollué et du modèle de société qu'on leur propose, chacun des membres à son explication. Chacun a également un rôle dans cette petite bande (chasseur, cueilleur, etc.) et James va devoir trouver sa place... Kapik qui signe le scénario et Kim Consigny au dessin ne cachent pas leur inspiration du "Peter Pan'' de James M. Barrie. Le rejet du monde des adultes transpire effectivement de ces planches et de tout ce que rejettent nos jeunes survivalistes. Car passé l'excitation des premières journées de liberté, la prise de conscience est assez rapide quant aux difficultés qu'implique de se nourrir en autonomie, des conditions météo pas toujours favorables, et des relations pas toujours simples entre les membres du groupe. James va l'apprendre à ses dépends... L'album est intéressant, pas des plus captivant pour l'adulte que je suis, mais je pense que les questionnements trouveront un échos plus attentif chez un public ados qui s'identifiera plus facilement dans les problématiques que soulève cet album et qui semblent à la fois universelles et contemporaines. Le dessin tout en douceur et en simplicité de Kim Konsigny assure le job et quelques trouvailles graphiques sont bien vues pour illustrer l'imagination débordante des gamins de cet âge (je pense aux tenues vestimentaires qui illustre ce qu'imagine James par exemple).

15/09/2022 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

Un récit interessant et intelligemment construit sur le passage à l'âge adulte. Le héros James ne supporte plus les disputes de ses parents sur le point de divorcer. Du coup il s'enfuit et retrouve une bande d'ados qui ont eux aussi fuit le monde des adultes. Cette troupe vit recluse au fond de la forêt, cachée dans le plus grand secret et une discrétion totale. La bande doit s'organiser pour survivre. Un chasseur, un cueilleur, ... chacun à un rôle et James va devoir trouver sa place. Le dessin est simple mais efficace car il colle bien à l'ambiance de la BD. Derrière ce premier aspect gentilles aventures de Peter pan, il y a un message de fond plus sérieux. Ces enfants qui ont décidé de vivre en autonomie coupé des adultes, doivent faire face à des problèmes d'adultes justement. Survie, décision structurante à prendre pour le groupe, gestion de leur communauté. Evidemment James va découvrir que tout n'est pas simple. Il y a également en trame de fond un coté militant pour l'écologie et le rejet de la société de consommation à outrance que nous connaissons si bien. L'intention des auteurs sur ces 2 aspects se ressent très bien. Et heureusement, il y a aussi quelques péripéties qui rythment le récit. Des rencontres inattendues, des situations délicates voire dangereuses, bref des imprévus qui perturbent la quiétude de la bande. C'est assez bienvenu et cela évite de tomber dans le récit trop philosophique. Au final l'ensemble est cohérent, et même si l'album s'adresse sans doute à un lectorat plutôt adolescent qui pourront facilement s'identifier, cette lecture se révèle sympathique.

08/09/2022 (modifier)