Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Les Orphelins

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

Au coeur du royaume de la nuit, la vie était douce comme un songe. Mais toutes les histoires ont une fin ! Même les plus belles. Cette histoire, c'est celle des Orphelins.


Paquet

Cette histoire se déroule au commencement du Monde. Dans un monde plongé dans une nuit sans fin, habité par des animaux doués de parole, vivent Fêne et Tïa, les Orphelins, seuls représentants de leur race. La vie s’écoule paisiblement pour eux, jusqu’au jour où une mystérieuse rencontre va affecter Tïa, qui décide de partir pour trouver des réponses... Accablé, déséspéré et seul dans un monde où règnent désormais la mort et la famine, Fêne reste seul. Qui sont ces Orphelins ? Quel est le secret de leur origine ? Quelles relations entretiennent-ils avec le monde ? Les animaux semblent en savoir plus long qu’ils n’en disent...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Août 2006
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Les Orphelins
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

19/09/2006 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Un conte étrange car il oscille entre deux genres. D’une part, nous avons une histoire mignonne et naïve qui emprunte à quelques mythes célèbres mais les réinterprète d’une manière originale. D’autre part, le format de l’album et une narration tout de même présente et pas toujours très immédiate orientent plutôt la série vers un lecteur adulte. Adulte et naïf, suis-je… et donc, j’ai apprécié. Le dessin est sympa et la colorisation du premier tome le met bien en évidence. Malheureusement, pour les amateurs du trait, le second tome a été colorisé sans nuances (d'une manière informatisée me semble-t-il) et le trait perd donc de son charme. A titre personnel, j’aurais préféré de plus petites cases car ici, je trouve que certaines planches ‘font’ vide. C’est mignon mais trop enfantin à mon goût, trop basique. La conclusion est, selon moi, très bien trouvée. Et alors qu’on partait d’Adam et Eve ou de Mowgli, on arrive à quelque chose d’assez original et poétique. De plus, cette fin en est une vraie et exclut toute rallonge inutile. Pas mal du tout en somme.

12/11/2012 (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5
L'avatar du posteur Miranda

Cette bd a attiré mon attention grâce à son très beau graphisme ; il est simple et accrocheur avec ses belles couleurs directes tout en dégradés de bleus et de bleus-verts. Nul besoin de décor très fourni, les couleurs remplissent ce rôle à merveille ; d'ailleurs cette légèreté du background donne une impression de calme et d'inquiétante solitude, qui est en accord parfait avec l'histoire de ces deux orphelins seuls au milieu de cette immense forêt. Malheureusement, un peu après la moitié du tome, j'ai eu la sensation de rentrer subitement dans une production Disney pour enfants, quelle déception ! L'histoire avance lentement, c'est agréable, reposant et mystérieux et puis subitement il y a une accélération où en quelques pages on est submergé par les évènements, cela déséquilibre le récit et c'est assez perturbant. La narration a le ton de celui utilisé dans les dessins animés, ce qui m'a fortement déplu. Il faudra tout de même attendre le deuxième tome pour confirmer ou non si cette série ne s'adresse qu'à un jeune public.

29/12/2008 (modifier)
Par Pierig
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pierig

Cette bd très colorée dans des teintes bleutées est toute mimi. Les planches en mettent plein la vue. Mais à y regarder de plus près, les dessins ne sont pas terribles. C’est le traitement poussé de la couleur qui fait la différence. Côté récit, on a droit à deux "elfes" orphelins qui vivent dans une grande forêt en toute insouciance avec une meute de loups bienveillante. Mais les choses bougent et ce cadre, en apparence idyllique, va être rompu. C’est sur cette fin que se termine le premier opus de la série qui en comptera deux en tout. Ca se laisse lire mais ce n’est franchement pas palpitant. On en saura plus dans le second tome qui permettra de juger réellement des qualités de la série. Dans l’attente d’un improbable deuxième tome (Paquet nous habitue à ne pas finir ses séries), je n’en conseille évidemment pas son achat.

19/12/2008 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

J'ai été attiré par les couleurs chatoyantes de cette BD : de très beaux bleus et verts, offrant aux lecteurs des planches de toute beauté. Le dessin de Knittel est tout "mignon", avec des personnages un peu à la Disney (notamment les loups). Il est rehaussé par une colorisation excellente suffisant à elle-seule à donner une atmosphère de magie féerique à l'histoire. Les personnages enfantins donnent un aspect un peu jeunesse au récit contrastant légèrement avec la relative dureté de certains passages. Mais il n'y a pas de gnagnantise et le tout est bien équilibré pour que dessin et histoire se conjuguent favorablement. Pourtant un dessin ne suffit pas à faire une bonne BD. Oui mais le scénario aussi est tout à fait sympathique. Il nous présente un monde féerique où vivent deux personnages de petits enfants ailés tout mignons protégés par les animaux de la forêt. Mais cette belle harmonie ne pouvait bien sûr pas durer... L'intrigue prend alors la forme d'une transposition des mythes du Jardin d'Eden, de la chute de Satan, de la tentation d'Eve par le Serpent et du départ d'Eden. Tous ces mythes se retrouvent habilement camouflés dans ce décor de light fantasy où le mignon côtoie le grave. C'est une histoire bien menée, pleine de mystère et assez envoûtante, suffisamment prenante pour intéresser le lecteur tout au long d'un premier album assez dense. Un récit bien construit et prenant, bénéficiant d'un très agréable dessin, et qui plus est prévu en 2 tomes seulement, ce qui ne gâche rien !

19/09/2006 (modifier)