Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Le Pays de la nuit

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Trois malheureux voyageurs de commerce bourlinguant à bord d'une navette de commerce hors d'âge se scratchent sur une petite planète. En vain, il demandent de l'aide aux autochtones. Mais tous les évitent ou font semblant de ne pas les voir. Dans quel drôle de monde sont-ils tombés


Les coups de coeur des internautes Nouveautés BD, comics et manga Rodolphe

L'équipage d'un vieil Isolboc 54 fait du cabotage dans la constellation d'Orion. Il livre un peu de tout dans les planètes à l'écart des routes commerciales. Georges le patron à bord, a recruté un pilote expérimenté, Ron, et une agent commercial, Sylvie, qui ne le laisse pas indifférent. Vers la fin de leur tournée, des astéroïdes endommagent leur vaisseau spatial. Ils doivent se poser pour réparer sur Caltus, une planète qui vit en quasi autarcie, absente de leurs bases de données commerciale. Elle ne semble pas avoir de base pour se poser. Malheureusement, le site d'atterrissage choisi par l'équipage s'avère piégeux. Le vaisseau s'écrase dans une zone inhabitée. L'équipage sain et sauf part donc à la recherche de secours sur une planète dont ils ne savent quasiment rien. La nature y est assez hostile, mais la rencontre avec ses habitants est des plus étranges... Georges et Sylvie se retrouvent rapidement isolés et confrontés à l'indifférence ou l'animosité des habitants du bourg qu'ils ont réussi à gagner. Texte : Editeur.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 26 Mai 2022
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Pays de la nuit © Mosquito 2022

08/06/2022 | Alix
Modifier


Par Alix
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Alix

Rodolphe et Marcelé ont collaboré sur plusieurs albums, dont Markheim et Une nuit avec Lovecraft qui m’avaient beaucoup plu. Je me suis donc tout naturellement intéressé à cette histoire de science-fiction, et je ressors assez satisfait de ma lecture. Le scenario est pourtant assez convenu. La ficelle scénaristique qui explique les évènements mystérieux est usée, et j’ai compris assez rapidement de quoi il retournait. La fin m’a à ce titre pas du tout surpris. J’ai toutefois adoré suivre les mésaventures un peu loufoques et oniriques de nos 3 protagoniste, j’adore ce genre d’ambiance étrange et inquiétante. Le style graphique de Philippe Marcelé est particulier et très charbonneux, mais moi j’aime beaucoup. Un album qui certains trouveront peut-être trop convenu. J’ai personnellement passé un bon (mais court) moment de lecture.

08/06/2022 (modifier)