Space Gangsters

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Les mésaventures de deux soeurs dans un univers à la Star Wars.


Space Opera

La planète bleue, qui n’a de bleue aujourd’hui que le nom, est devenue pratiquement désertique, polluée à l’extrême, elle est désormais connue pour être la plaque tournante des trafics en tout genre. Les Terriens habitent dans des grandes métropoles et des stations spatiales disséminées dans l’ensemble de la voie lactée. Tout oppose les sœurs Wesker, leur seul point commun est leur goût pour le banditisme. Aujourd’hui Joanne est tueuse à gages alors que Pénélope œuvre dans la contrebande. Toujours en mission aux quatre coins de la galaxie, elles ne communiquent que par écran interposé. Sur Terre, Joanne est missionée pour retrouver un objet important perdu sur une lune colonisée. La récupération d’objet n’est pas dans ses attributions, mais elle, et seulement elle, peut s’acquitter de cette tâche, car manifestement, l’objet en question était entre les mains de sa sœur Pénélope et elle se serait crashée sur cette lune. Retrouver Pénélope, c’est l’assurance d’avoir des ennuis mais Joanne pense qu’après tout, elle peut bien faire ça pour sa sœur…

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 24 Mars 2016
Statut histoire Une histoire par tome 2 tomes parus
Couverture de la série Space Gangsters © Clair de Lune 2016

28/04/2022 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Ça aurait pu déboucher sur une chouette petite série sans prétention si l’ensemble avait été mieux fignolé (à commencer par une relecture par l’éditeur, histoire d’éviter les, à mon goût, trop nombreuses fautes d’orthographe et fautes de frappe). L’univers, très space opera, est assez agréable même si déjà-vu. Les deux sœurs sont complémentaires et agréables à regarder. Les intrigues tiennent la route mais auraient gagné à être un peu plus complexes. Le mystère autour d’un objet à dérober dans le premier tome, qui trouve son explication au début du deuxième tome, est original et amusant. Le dessin et la mise en page ne sont pas mauvais du tout. La lecture est fluide. La structure qui offre une intrigue par tome tout en suivant un fil narratif qui nous oblige à lire les tomes dans l’ordre de parution n’est pas pour me déplaire. Non, en fait, hormis ce problème de relecture, il n’y a rien de vraiment mal fait… mais il manque ce petit truc supplémentaire pour sortir Space Gangsters du flot des séries de space opera. Là, c’est trop peu marquant pour que je vous en conseille l’achat. A la limite une lecture via bibliothèque si vous avez déjà ‘tout’ lu dans ce genre et que vous cherchez une série à vous mettre sous la dent (il y a certainement bien pire dans ce créneau). Un petit pas mal… mais pas mémorable pour autant.

28/04/2022 (modifier)