Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Pour l'amour de l'art

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 6 avis)

Greg est étudiant, fauché, gaffeur et dragueur, surtout quand les jupons d'Anthéa traînent dans les parages...Elle-même est étudiante, un rien snob, mais en pince un maximum pour Greg (texte Dargaud)


Milieux artistiques Serge Le Tendre

Greg est un étudiant insouciant et un peu lourd. Anthéa une étudiante sérieuse mais un peu bourge. Tous deux vont devoir collaborer pour obtenir leur UV... Mais les milieux de l'Art sont parfois plus sombres qu'il n''y parait.

Scénaristes
Dessinateurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 1991
Statut histoire Une histoire par tome 4 tomes parus
Couverture de la série Pour l'amour de l'art
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

06/05/2003 | Perle
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Mouais, bof bof. J’ai lu les quatre albums de cette série, et seuls les deux premiers m’ont vaguement intéressé. Les deux suivants sont très dispensables, et heureusement, la série s’est arrêtée là. Même si nous suivons l’évolution (la stagnation en fait !) des relations entre les deux personnages principaux, Greg et Anthéa, chaque album peut se lire séparément des autres, car relatant une aventure, plus ou moins policière. Chacune se déroulant dans les milieux artistiques (peinture, théâtre, archéologie, etc.). Les deux premières se laissent lire, mais les suivantes sont peu folichonnes donc. Surtout, j’ai fini par être un peu gonflé par les jeux de séduction des deux héros : Greg, dragueur invétéré, et Anthéa, issue de la grande bourgeoisie suisse, qui freine ses ardeurs une bonne partie de ces quatre albums. Au bout d'un moment, le procédé est un peu saoulant et artificiel. Comme l’est la vie de ces deux personnages, dont on se demande bien comment ils arrivent à vivre – et aussi bien ! (Greg ayant presque des airs de Largo Winch sur la fin). Après le premier tome, le dessinateur change (ce que je n’apprécie généralement pas). Même s’il n’y a pas d’énormes différences, je préférais le trait de Béhé. Bref, un emprunt suffit je pense (et plutôt les deux premiers albums alors).

06/09/2017 (modifier)
Par DamBDfan
Note: 3/5

Pfff, quelle histoire dans ce tome 1 ! C'est pas mauvais du tout, loin de là, mais c'est quand même un peu tiré par les cheveux! Sur ce, je félicite Le Tendre pour le montage de son intrigue, car mine de rien, il faut savoir les faire ces retournements de situations. Mais ce que j’ai le plus apprécié dans ce tome, c’est d’abord les personnages principaux, son ambiance parfois nostalgique me rappelant mes années d’étudiant (les rencontres, travaux scolaires) et ensuite les décors de la ville de Genève très bien restitué de la part du dessinateur Béhé. On s’y croirait presque surtout avec les dernières planches de fin qui sont très belles et encore une fois nostalgiques lorsque le héros s'en va. Histoire assez légère pour le tome 2 qui se situe toujours dans le milieu des objets d’arts. Cette fois-ci, nos deux héros seront confrontés innocemment à un anneau qui provoque bien des convoitises de la part de plusieurs camps. Ca reste sympas à lire, ça divertit mais rien de bien transcendant, on a fait mieux depuis. Béhé laisse la place à Danard concernant les dessins et ceux-ci sont plutôt agréables. J’ai toujours du mal avec les enquêtes abracadabrantes et poussives. C’est le cas ici avec le tome 3 qui démarrait bien mais la fin est un peu touffue et demande une certaine relecture. A part ça l’univers de l’intrigue est original (les coulisses et l’ambiance des théâtres) et il y a de bons moments « humoristiques/romantiques » entre les deux héros qui sont toujours sympathiques. On sent quand même que la série a pris un petit coup de vieux notamment lorsque l’auteur mentionne le mot « internet » suivit de son explication par un astérisque. Bref, ça m’a fait sourire. 2,5/5 Bof bof, le tome 4 divertit sans problème mais l'histoire n'est pas des plus intéressantes. A moins d'être super naïf, mais je trouve que l'intrigue est franchement pas crédible sans compter les facilités scénaristiques qui concluent assez rapidement ce tome 4 sans grandes surprises. Bref, ça n’a pas beaucoup de saveur. Les dessins aux traits très fins sont pas mal et les couleurs plutôt jolies. A part ça, il n' y a pas grand-chose à retenir. Le tout à découvrir d'occase.

16/09/2013 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Pour l'amour de l'art est rempli de stéréotypes. C'est un fait indéniable. Cependant, la lecture est agréable et en fait une série plutôt sympathique avec son ton amusant. Le dessin signé Béhé est également très réussi avec des couleurs qui ne desservent pas l'histoire. Nous avons l'association d'une bourgeoise et d'un petit voyou au coeur tendre dans le milieu de l'art où il se passe de vilaines choses. La morale sera toujours sauve. C'est très léger par moment. Cela fait quelquefois du bien pour se relâcher un peu. L'achat ne se justifie pas.

07/03/2009 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Un petite série sympathique se déroulant dans le milieu de l'art (au sens large du mot) : peinture, archéologie, théâtre. Les héros sont stéréotypés, les intrigues bien ficelées sans être follement originales sont de Le Tendre, le dessin, de qualité inégale, est signé Béhé. Pas indispensable mais plaisant. Je le conseillerais à un jeune ado amateur d'enquêtes policières à la Jérome K Jérome Bloche (autre série à laquelle Serge Le tendre avait collaboré). Le dernier volume est cependant tout à fait dispensable, mais "Les Anneaux de Babel" est par contre, à mes yeux, très réussi.

20/01/2009 (modifier)
Par Thorn
Note: 2/5

En découvrant cette série après avoir lu Péché mortel, je m'étais dites : "Chouette, un nouveau Béhé !". Et ben… Ce n’est pas génial. Les dessins sont pas mal, mais moins travaillés, il me semble, que dans les autres séries, et le scénar n'a vraiment rien d'exceptionnel. Passez votre chemin sans regrets...

08/05/2003 (modifier)
Par Perle
Note: 2/5

L'album La Comédie Royale, découvert par hasard, m'a beaucoup plu... Un contexte original, beaucoup de rhytme, des dialogues enlevés et un ton amusant... Une bonne petite série d'aventure sans prétention mais efficace... Je me suis donc jetée sur les autres tomes... Mais là, déception : les histoires sont archi-classiques, les héros stéréotypés (le beau gosse dragueur-gaffeur et la petite bourge intello-coincée)... Rien de bien follichon. Bref, une petite déception.

06/05/2003 (modifier)