Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi Cultura ?

Pygmalion et la vierge d'ivoire

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 3 avis)

Le sculpteur Pygmalion éprouve une fascination pour sa création qui représente une jeune femme sous le nom de Galatée. À travers cette œuvre le sculpteur a façonné un idéal féminin, au point d'en perdre la raison et de tuer son maître...


Au temps de la Grèce Antique Le Bassin méditerranéen Mythologie Grecque Serge Le Tendre

Pygmalion ne remarque pas l'amour que lui voue une autre femme, Agapé, bien réelle, elle. Désespérée face à l'indifférence du sculpteur, elle finira par se donner la mort. Aphrodite, la déesse de l'amour, décide pourtant de donner vie à la sculpture, répondant ainsi au voeu de Pygmalion... Mais il y aura un prix à payer !

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 11 Mars 2022
Statut histoire One shot 1 tome paru

Couverture de la série Pygmalion et la vierge d'ivoire © Dargaud 2022
Les notes
Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 3 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

07/03/2022 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur Tomdelapampa

Un bon album mais que je trouve en deçà de Tirésias et La Gloire d'Héra. Ce n’est pas la faute au graphisme, Peynet (que je connais peu) amène un beau plus à l’album, notamment grâce à ses couleurs, de belles ambiances créées autour d’un bon dessin. C’est le mythe exploré qui m’a peut être moins emballé, il manque un peu de force. Je connaissais les bases et même si la fin diffère de ce que j’avais en tête (un rôle d’Athéna bien plus ambigüe envers Pygmalion), cette version, au demeurant, bien sympathique avec ce personnage d’Agapé, n’est pas arrivé complètement à me séduire pour le 4*. J’ai cependant trouvé ça moins académique et plus digeste que la collection La sagesse des mythes.

22/09/2022 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Troisième tome de la collection Mythologies de Dargaud, cet album voit un changement dans l’équipe puisque, si Serge Le Tendre reste aux commandes au niveau du scénario, Frédéric Peynet remplace Rossi au dessin. Et franchement, ce changement de dessinateur n’est pas pour me déplaire ! En effet, Frédéric Peynet dispose d’un trait qui convient à merveille au genre. Ses décors sont riches et à l’occasion grandioses, ses personnages sont très séduisants (on a droit à une superbe Aphrodite, entre autres) et ses couleurs subliment l’ensemble. Franchement, au niveau du visuel, c’est très beau à voir. Et en plus, le découpage est soigné, la mise en page est académique et élégante et l’équilibre entre narration et dessin m’a agréablement charmé. Au niveau du scénario, d’ailleurs, Serge Le Tendre revisite un mythe grec dont je ne savais pour ainsi dire rien. Sa narration très vivante dépoussière ce récit, le rendant accessible et léger à lire malgré son caractère dramatique. Certes, je connaissais Pygmalion de nom mais j’ignorais tout de son destin, de sa passion et de sa folie. Voici donc une lacune de comblée grâce à un récit fluide et touchant. Si vous êtes amateurs de récits antiques, voici donc un album extrêmement plaisant, qui s’intéresse à un personnage peut-être moins connu que ceux si souvent utilisés par des récits de ce genre… mais certainement pas le moins passionnant. Une excellente lecture !

24/03/2022 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Cette série aurait presque eu sa place dans la collection La Sagesse des Mythes de Glénat. Presque seulement car Serge Letendre semble bien ici broder lui-même sa propre légende de Pygmalion, ne se contentant pas de retranscrire exactement la version présentée dans les Métamorphoses d'Ovide. Pygmalion est ici un apprenti sculpteur, bien plus intéressé par son art que par les femmes, malgré l'amour que lui voue sa gentille voisine. Il sera tant obnubilé par son art qu'il tombera amoureux de sa propre sculpture d'Aphrodite, ce qui poussera la pauvre Agapé à accepter le marché que lui proposera la déesse qui donnera vie à la statue. Cela donne un résultat vivant, retranscrivant agréablement et de manière crédible la vie sur l'île de Chypre à l'époque de la Grèce Antique. Comme nous sommes dans le cadre de la mythologie, il s'y ajoute aussi forcément un peu de merveilleux, avec une créature fantastique et plusieurs avatars divins. L'ensemble se marie bien. Et le tout est bien dessiné et mis en couleurs. Honnêtement, nous sommes loin de l'intensité narrative d'une série comme Tirésias du même scénariste. Le conte est ici plus basique, plus académique et moins fort dans ses thématiques. Le personnage principal, Pygmalion, n'est en outre pas des plus attachants, trop centré sur sa propre obsession. On ressort de cette lecture comme après celle d'un agréable divertissement, plutôt instructif pour ceux qui ne connaissaient pas ou pas bien le mythe de Pygmalion, et juste bien raconté pour ceux qui le connaissaient déjà.

07/03/2022 (modifier)