Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

L'Homme aux bras de mer - Itinéraire d'un pirate somalien

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Retour sur le destin d'un des cinq pirates responsables de la prise d'otage de l'équipage français d'un voilier de plaisance.


Mer Rouge et Corne de l'Afrique Pirates

Le 4 avril 2009, cinq pirates, depuis une embarcation rapide et munis de fusils Kalachnikov, prennent d'assaut un voilier français dans les eaux territoriales de la Somalie. Ils séquestrent les cinq passagers, dont un enfant de trois et demi, jusqu'à ce que la marine française intervienne et provoque la mort du skipper du voilier et de deux pirates. En octobre 2013, les pirates somaliens sont accusés de détournement de navire par violence, arrestation, enlèvement et séquestration en bande organisée. Ces anciens pêcheurs, nés dans un des pays les plus pauvres du monde, se retrouvent devant la cour d'assises de Rennes, à des milliers de kilomètres de chez eux. Ils encourent chacun vingt ans de prison. Mohamed se distingue de ses compagnons : il parvient à s'exprimer en français et il est le seul à comparaître libre. Comment en est-il arrivé là ?

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 24 Août 2017
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série L'Homme aux bras de mer - Itinéraire d'un pirate somalien

12/10/2021 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Tout en retraçant le destin de Mohamed, les auteurs mettent en lumière le travail réalisé par des bénévoles dans leur lutte pour aider en encadrer ces laissés-pour-compte. L’itinéraire de ce pirate est en tous points conforme à ce à quoi je m’attendais : la perte de sa source de revenu à cause de la rapacité des puissants, une situation qui s’aggrave suite aux changements climatiques et aux catastrophes qui en résultent. Puis la pauvreté et son engrenage, les petites magouilles et enfin l’embrigadement dans ce commando pirate pour pouvoir apurer ses dettes. Avec ce type de parcours, les auteurs nous mettent face à nos propres responsabilités car le destin de Mohamed est avant tout dicté par la manière dont nous, Occidentaux, exploitons les ressources mondiales. Par ailleurs, les auteurs vont se pencher sur le travail de bénévoles (et d’une en particulier), qui vont s’investir pour que ce jeune Somalien puisse au moins faire entendre sa voix. Ce dernier ne cherche pas à se faire pardonner (il ne semble d'ailleurs pas toujours saisir la gravité de la situation, estimant légitime d'espérer pouvoir rapidement rentrer chez lui) mais face aux faits qui lui sont reprochés, nous ne pouvons que reconnaître son droit à s’expliquer et à obtenir un traitement humain (il devra entre autres choses attendre longuement avant de simplement pouvoir informer sa famille qu’il est toujours vivant mais emprisonné en France). La bénévole mise en avant fait alors montre de patience (elle commence par lui enseigner le français), d’abnégation et de détermination (face notamment à l’appareil juridique et aux lourdeurs administratives). Son travail est on ne peut plus respectable et son engagement force mon respect. Au final, ce récit, s’il ne m’a surpris en rien, aura été une bonne piqure de rappel. Et comme j’ai bien aimé le dessin de Thomas Azuélos, dont l’approche tout en légèreté confère une certaine poésie aux scènes les plus contemplatives, j’ai lu cet album avec plaisir… et consternation. A la réflexion, je trouve également intéressant ce parallèle que l'on peut faire entre ce duo pirate/bénévole qui va devoir s'apprivoiser et apprendre à communiquer ensemble pour finalement créer des liens forts et notre rapport mondial nord/sud tellement déconnecté de la réalité humaine. Il y a là une dimension philosophique et humaniste qui me parle. Un récit intéressant, donc, agréable à lire, très empathique et qui remet en perspective les agissements de ces pirates face à notre propre passivité et/ou notre avidité aveugle.

12/10/2021 (modifier)