Lucie

Note: 3.17/5
(3.17/5 pour 6 avis)

Vie quotidienne de Lucie, jeune mariée atteignant la trentaine. A voir aussi : Lucie s'en soucie


Femmes d'aujourd'hui La BD au féminin La Comédie Urbaine

Lucie a réalisé son rêve : la famille, mari et enfant. Mais ce bonheur ne la satisfait pas pleinement. Lucie est dépassée par la lourdeur du quotidien, la fatigue post-natale, le rythme de travail et surtout la relation amoureuse qui s'amenuise avec Thomas, son mari. Elle est loin de son fantasme. Son amitié amoureuse avec Yann, un musicien rencontré dans un train qui travaille avec elle, sacralise sa quête de liberté: réveil du désir. Trouble profond entre l'imaginaire et la réalité, culpabilité. Quelle voie choisir, comment ne pas dérailler ? Le dilemme: construire ou briser.

Scénaristes
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2003
Statut histoire Une histoire par tome 3 tomes parus
Couverture de la série Lucie
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

09/04/2003 | Sonia
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

La version féminine de « Monsieur Jean » ne manque pas de charme mais frôle quand même le plagiat. En effet, tant les thèmes que le ton que la forme employés ne peuvent que rappeler la série susmentionnée. Et si la série se centre plus sur les états d’âme du beau sexe, elle n’oublie pas pour autant les mâles dominants (quoiqu’ils se sentent parfois dominés). C’est bien observé et assez représentatif de la situation actuelle des couples proches du trio (soit par l’arrivée d’un enfant, soit par celle d’un amant). Malheureusement, d’autres s’y sont déjà attaqués avant. Par conséquent, ces récits manquent trop de personnalité pour engendrer un réel et profond intérêt. Bien fait, mais sans personnalité dans cette catégorie.

15/04/2009 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

"Lucie" ?... c'est le quotidien d'une femme. Une "30-40" comme j'ai déjà entendu dire.... J'ai assisté ici -mais passivement- aux états d'âme d'une jeune dame à priori comblée, puisque bien mariée et jeune maman. Mais les vies professionnelle et familiale ne sont jamais faciles à gérer et la lente érosion amoureuse va s'installer. Spécial comme série. La crise de la trentaine vécue par une femme comme il y en a des centaines de milliers. "Lucie" ?... ce sont des petites histoires, des récits, dont le charme provient surtout de leur proximité, de situations que beaucoup ont plus ou moins vécues. C'est finement observé, et la narration mêle habilement passé, présent et avenir. Le graphisme ?... il paraît simple, linéaire, mais ne l'est pas. En quelques traits personnages, situations et décors sont bien "croqués". J'ai lu ici une sorte de "quotidien" de la génération 30-40 inspiré, bien "mis en scène" par un tamdem de créatrices. C'est suffisamment rare dans la BD que pour être mentionné. Pas marrant-marrant mais attachant quand même

14/02/2007 (modifier)
Par JJJ
Note: 3/5

Les (mes)aventures amoureuses de Lucie ont une nouvelle fraîcheur à chaque tome, avec un tel sujet ce n'était pas forcément évident au départ, il faut bien l'admettre. Si c'est habile, ce n'est pas non plus un exploit, car cette série traite son thème avec humour et légèreté en prenant bien soin d'éviter de fouiller les tréfonds de l'âme humaine, rendant pour le coup cet exercice assez facile. Lucie une adulte à l'esprit adolescent et aux réactions primesautières, dont la principale préoccupation est de vivre un amour éternel et passionné, est un personnage tantôt attachant, tantôt agaçant, que l'on ne prend jamais au sérieux. Pas plus que son entourage qui est plus représenté par des éléments placés là pour mettre Lucie en valeur, que par de vrais personnages construits et fouillés. "Lucie" est une BD qui se lit volontiers, joliment dessinée, mais pas vraiment exaltante. Si vous avez du temps à passer en salle d'attente vous pouvez emprunter un des albums de la série, l'achat ne me parait vraiment pas nécessaire. Si elle ne m'a pas déplu, je ne pense pas pour autant relire cette série avant longtemps. JJJ

04/09/2006 (modifier)
Par Quentin
Note: 4/5

Dialogues savoureux, problèmes familiaux quotidiens, dilemmes amoureux, quête du bonheur au risque que le mieux soit l’ennemi du bien... Plus d’un lecteur se reconnaîtra dans certains épisodes de cette série. Le 3e tome de Lucie maintient le niveau des précédents, tout en renouvelant l’histoire et sans qu’on n’ait l’impression du déjà lu, le tout s'enchaînant dans un rythme soutenu qui évite l'ennui.

07/06/2006 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Les deux premiers tomes de cette série m'ont laissé une impression légèrement perplexe. Je ne m'attarderai pas sur le dessin qui est fonctionnel sans être esthétique, mais bien sur l'histoire. J'ai un avis que j'ai du mal à situer sur cette BD car des choses m'ont plu et d'autres m'ont dérangé. Ce qui m'a dérangé sur le début, c'est la narration qui n'est pas évidente. L'histoire alterne des sauts dans le temps, des métaphores visuelles, des pensées de l'héroïne, quelques flash-backs, tant et si bien que j'ai eu du mal à suivre ce qu'il se passait, ce qui était vrai et ce qui était fantasme et quand chaque chose avait eu lieu. Mais au bout de la moitié du premier tome, j'ai commencé à m'attacher à l'histoire car elle vise un public qui me ressemble : jeune mariée avec un enfant, l'héroïne a un travail prenant et gère son couple et sa famille comme elle peut. Mais là où elle ne me ressemble plus du tout, c'est dans son dégout de la monotonie, sa recherche constante de voir ailleurs, sa passion pour un autre homme en même temps que son amour pour son mari. Lucie, dans son comportement, est assez dérangeante pour un jeune couple car elle représente tout l'esprit de ce qui peut briser un mariage. Elle a un comportement d'enfant gâté égoïste et, en cela, j'ai vraiment du mal à l'apprécier. L'histoire quant à elle en ennuierait plus d'un pour peu qu'il ne se sente pas du tout concerné, car il ne se passe pas grand chose, juste des péripéties de la vie quotidienne et amoureuse, des questionnements, des revirements de pensées, des engueulades, etc... Une longue tranche de vie qui, si elle ne m'a pas plu car m'a dérangé dans ma tranquillité de couple heureux, est au moins intéressante et peut-être instructive quelque part sur la complexité de l'amour et du bonheur.

31/01/2005 (modifier)
Par Sonia
Note: 3/5

J'ai vraiment beaucoup aimé cette histoire, illustrée avec un dessin frais et léger (bien que pas vraiment esthétique) qui lui convient parfaitement. La métaphore du train qui déraille nous suit tout au long de la bande dessinée et elle est habilement représentée par Catel. Par contre je me demande réellement si les deux écrivaines sont aussi désabusées et blasées de la vie que cette Lucie. En fait, cette Bd aurait obtenu facilement un "franchement bien" si elle ne présentait pas une vision aussi négative de la vie. En effet, l'héroine a une vie magnifique mais ne s'en rend pas compte : elle a un mari qui l'aime et qu'elle aime, une petite fille adorable, un bon job et c'est de cette situation dont elle a toujours rêvé (cf Lucie s'en soucie, le one-shot précédant "Lucie"). Pourtant Madame n'aime finalement pas cette routine et trompe son adorable mari : elle va voir son amant puis remet ça avec son mari sans la moindre culpabilité! C'est pour ça que cette héroïne me dégoute (même si elle a un côté attachant). Mais j'ai quand même hâte de lire la suite car c'est tout de même une très bonne série....

09/04/2003 (modifier)