Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Insomnies (Boudier)

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

L’aventure est dangereuse, la routine est mortelle.


Bretagne Photographie

- Pourquoi ai-je rêvé aussi noir que dans un polar ? Dans les ombres du sentier des Douaniers à Concarneau, Damien, la quarantaine, vient chercher l'aventure qui fait défaut à son quotidien. - La nuit gomme les contours et fait vaciller les certitudes. Qu'allais-je y chercher ? Peut-être ce que j'avais trouvé dans mes rêveries : l'aventure ! La vraie, celle dont on rêve, enfant. Mais parfois la nuit réveille les fantômes...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 11 Mars 2016
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Insomnies (Boudier)

29/05/2021 | Sebi
Modifier


Par Sebi
Note: 4/5
L'avatar du posteur Sebi

Damien est un photographe en partie usé par la monotonie de sa vie, de la vie en général. Il vit la sienne par procuration à travers l’écran de son appareil photo. Lassé aussi par sa famille et son boulot, il n’arrive pas à dormir et passe ses nuits sur un sentier breton, entre terre et mer, entre réalité et rêve. En effet, il se laisse rêver à une aventure de vol et de meurtre. En parallèle, il croise sur ce sentier d’étranges individus qu’il observe, photographie, parfois il dialogue avec. Il est alors un instant où le rêve et la réalité se joignent et Damien va se retrouver malgré lui protagoniste d’une aventure mêlant meurtres réels, enquête, trésor caché et discorde familiale. Insomnies est un curieux polar entre réalité et rêve, ennui et aventure, nuit et lumière. Insomnies ou quand enfin la routine se détraque et quand l’ennui de la vie terne que nous vend la société fait place à des nuits d’insomnies qui cernent au plus près ce qui était enfoui. Ce récit est presque un huis-clos entre feutre et lavis. Quelques personnages se croisent, se recroisent, se lisent, se cherchent, dans une ambiance sombre, onirique et parfois dérangeante. Le texte à la double-page 90-91, résume assez bien ce récit : « à trop rêver d’aventure, on finit par la vouloir et à trop la vouloir, on finit par y croire et à trop y croire, on finit par la vivre ». Ce récit réussit à perdre le lecteur pour l’emmener au plus près des ressentis et questionnements de Damien, tout en restant captivant jusqu’à sa conclusion inattendue, le tout servi par un dessin maîtrisé et plus qu’agréable pour les yeux. Une lecture recommandable.

29/05/2021 (modifier)