Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Idiss

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

L’avocat et scénariste Richard Malka et le dessinateur Fred Bernard adaptent Idiss, le récit de Robert Badinter en hommage à sa grand-mère juive. Une grande voix pour un récit intime, poignant.


1872 - 1899 : de la IIIe république à la fin du XIXe siècle 1900 - 1913 : Du début du XXe siècle aux prémices de la première guerre mondiale 1914 - 1918 : La Première Guerre Mondiale 1919 - 1929 : L'Après-Guerre et les Années Folles 1930 - 1938 : De la Grande Dépression aux prémisces de la Seconde Guerre Mondiale 1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale Adaptations de romans en BD Autobiographie Nazisme et Shoah Nouveautés BD, comics et manga Paris

« J’ai écrit ce livre en hommage à ma grand-mère maternelle, Idiss. Il ne prétend être ni une biographie, ni une étude de la condition des immigrés juifs de l’Empire russe venus à Paris avant 1914. Il est simplement le récit d’une destinée singulière à laquelle j’ai souvent rêvé. Puisse-t-il être aussi, au-delà du temps écoulé, un témoignage d’amour de son petit-fils. »

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 31 Mars 2021
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Idiss

23/04/2021 | Alix
Modifier


Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

« Idiss » est l’adaptation du roman éponyme de Robert Badinter, petit-fils de Idiss, écrit en hommage à sa grand-mère. Il y raconte l’histoire de sa famille, depuis leur migration de la Bessarabie (où les juifs étaient persécutés) vers Paris, cet eldorado républicain tellement accueillant… leur intégration, le développement de leur commerce… puis le cauchemar de l’invasion allemande pendant la seconde guerre mondiale, les pertes financière et humaine, la douleur et la désillusion. Le ton est très familial et introspectif : il s’agit d’un témoignage, d’un point de vue juif sur des évènements que l’on connait bien… un témoignage de plus, qui ne sort pas spécialement du lot, mais qui apporte sa pierre à l’édifice. La réalisation de l’album est exemplaire. L’adaptation est réussie et évite les soucis inhérents à ce genre d’exercice. Les textes ne sont pas trop présents, et la mise en image est vraiment classieuse (même si j’imagine que le style ne plaira pas à tout le monde). Moi, j’adore ce genre de témoignage, et j’ai passé un excellent moment de lecture…

23/04/2021 (modifier)