Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

La Guerre des Mondes (Ihara) (Uchu Senso)

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

La nouvelle adaptation choc d’un chef-d’œuvre de la science-fiction moderne !


Adaptations de romans en BD H.G. Wells Kadokawa Shoten Nouveautés BD, comics et manga Romans de science-fiction adaptés en BD Seinen

En 1901, le quotidien de la petite ville anglaise de Mayberry est bouleversé par un événement incroyable : un énorme cylindre métallique s’est écrasé à proximité… Or, quelques jours plus tôt, une lueur inhabituelle avait été observée sur Mars. Pas de doute, l’objet vient de la planète rouge ! La population se précipite pour l’examiner et attend avec impatience l’ouverture de ce qui semble être un vaisseau spatial. Une créature tentaculaire apparaît au sommet… et s’attaque à la foule en détruisant tout sur son passage ! Le jour suivant, d’autres Martiens atterrissent et se lancent à l’assaut de la campagne du haut d’immenses robots tripodes. Les armes humaines ne font pas le poids face à l’envahisseur… Il ne reste qu’un moyen de survivre : la fuite ! Avec son souci du détail scientifique et son sens inné du suspense, H. G. Wells a ancré depuis plus d’un siècle l’image de l’invasion martienne dans l’imaginaire populaire. La Guerre des mondes réveille l’angoisse qui sommeille au plus profond de nous face à l’inconnu… Et si, vu de l’espace, l’homme n’était qu’un insecte impuissant ?

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Février 2021
Statut histoire Série en cours (Série terminée au Japon (en 3 tomes)) 1 tome paru
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série La Guerre des Mondes (Ihara)
Les notes (1)
Logo BDfugue Achetez sur BDfugue !

08/02/2021 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Voici donc une nouvelle adaptation de l'un des plus grands "premiers" classiques de la science-fiction, à savoir La Guerre des Mondes, de H. G. Wells. Cette fois-ci ce sont deux auteurs japonais qui s'en sont emparés, Sai Ihara au scénario, et Hitotsu Yokoshima au dessin. Grand amateur des classiques du genre, et lecteur/spectateur de la plupart des adaptations graphiques et cinématographiques, j'étais curieux de lire cette version. Mon avis est très réservé, notamment parce que j'ai lu récemment les adaptations de Lovecraft chez le même éditeur, par Gou Tanabe. En effet celui-ci a su saisir l'essence des écrits du reclus de Providence, et installer une belle ambiance. Les deux auteurs aux manettes n'ont peut-être pas la bouteille de Tanabe, mais j'ai l'impression qu'ils font des choix, surtout narratifs, pas très heureux. Par exemple ici la femme du héros prend une place plus importante que dans le roman. Certes, dans celui-ci la gent féminine brille par son absence, mais l'augmentation de sa présence n'apporte, dans ce premier tome du moins, pas grand-chose. Au rayon des changements pas inintéressants, mais pas forcément utiles non plus, on a un aperçu de l'aspect physique des Martiens, alors que cela apparaît plus tard dans le récit original, voire à la fin. Le rayon destructeur part en premier lieu du cylindre échoué à Maybury, alors que cela vient des fameux tripodes... Mais le choix qui me semble le plus discutable est l'âge donné au vicaire qui fuit l'attaque avec le photographe. Ici il a carrément des traits juvéniles, ce qui lui attire probablement la sympathie d'une partie du lectorat. Alors que dans le roman il apparaît très vite comme désagréable. Sur le plan graphique et visuel, le style de Yokoshima me semble un poil trop naïf pour l'histoire, mais c'est surtout la mise en scène et le découpage qui me semblent intéressants dans ce genre de récit. Or cela joue un peu trop sur les ressorts classiques du seinen, voire du shônen : des personnages avec une mimique un brin ridicule, des cadrages un peu foutraques lors de moments sérieux... A contrario le dessinateur fait un effort particulier sur les fameux tripodes, au look qui les fait nettement ressembler à des têtes de libellules sur des bras articulés au look à la fois minéral et végétal. Un vrai bon point, même si les croquis (vraiment intéressants) proposés en bonus montrent d'autres designs tout aussi réussis. A côté de ça, les ambiances sur les scènes d'angoisse et d'action sont vraiment réussis, ce qui fait un peu remonter la note médiocre quant à l'adaptation. Je suis tout de même curieux de lire la suite.

08/02/2021 (modifier)