Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Le Réveil du Tigre

Note: 4/5
(4/5 pour 2 avis)

La conclusion des aventures de Chinaman, plus de 20 ans après.


1872 - 1899 : de la IIIe république à la fin du XIXe siècle Serge Le Tendre [USA] - Côte Ouest

Les enlèvements se multiplient autour de Bakersfield en Californie et l'aînée des filles du banquier Kelley est retrouvée assassinée. Une occasion pour le jeune Matt Monroe, tout juste recruté chez les Pinkerton's, la célèbre agence de détectives privés, de remonter la piste de son vrai père, qui n'est autre que Chen Long, le Chinaman de la série d'Olivier TaDuc et Serge Le Tendre.

Scénariste
Dessinateur
Coloristes
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 15 Janvier 2021
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Réveil du Tigre

18/01/2021 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Si cet album peut se lire comme un one-shot, je pense que l’appréciation du lecteur sera influencée par le fait qu’il ait lu (et apprécié) ou non Chinaman. Car il s’agit bel et bien de la conclusion en mode « 20 ans plus tard » de ce western. Personnellement, j’avais beaucoup aimé Chinaman et je suis donc heureux de retrouver Chen Long pour un baroud d’honneur digne des plus grands classiques du western. Par ailleurs, les auteurs ont eu la bonne idée de donner au fils de celui-ci le rôle du narrateur. Ce changement de point de vue permet non seulement d’éclairer les rapports père/fils sous un autre angle mais aussi d’aborder le thème du western via une structure plus proche du récit policier (le fils de Chen Long travaillant pour l’agence Pinkerton). Dès les premières pages, on sait où on met les pieds. Le récit est très classique, que ce soit au niveau de l’intrigue comme au niveau du dessin. Le fil narratif est assez linéaire et donc très aisé à suivre mais, conséquence logique, sans réelle surprise. L’action est très présente et l’équilibre entre passages violents et scènes plus intimistes est juste parfait. Il m’a été impossible d’interrompre ma lecture tant tout est fluide, beau à voir, prenant et conforme à mes attentes. Le choix éditorial de sortir cette suite dans un autre format que la série mère et en un seul tome (alors que le découpage est clairement construit sur une base de diptyque) me chagrine quelque peu mais bon ce n’est qu’un détail. Avis aux amateurs de western, prêts à accepter le fait qu’il s’agit d’un western et non d’une œuvre historique (voir les remarques émises par Ro dans son avis et portant sur des incohérences historiques qui ne m’ont en rien perturbé) et en quête d’un récit très classique et élégamment dessiné.

25/01/2021 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Note : 3.5/5 Publié sous la forme d'un gros one-shot dans la collection Aire Libre, cet album aurait pu s'appeler "Chinaman, 20 ans après". Il s'agit en effet du grand finale de la série Chinaman de Le Tendre et Taduc. A la fin du tome 7 de la série, la compagne du héros le quittait en raison du danger qui l'accompagnait en permanence et on apprenait qu'elle était en réalité enceinte. Chen Long, le héros de Chinaman, avait alors vécu encore deux aventures supplémentaires de son côté puis les auteurs avaient arrêté là la série en 2007. Dans Le Réveil du Tigre, plus d'une vingtaine d'années s'est écoulée. L'enfant de Chen Long et Ada est devenu un jeune adulte, détective dans la célèbre agence Pinkerton. Alors qu'il enquête sur une série de kidnapping, sa route va croiser celle de son père qu'il n'a jamais connu. Ce dernier a sombré dans la misère et l'opium, ne s'étant pas remis des traumatismes de la Guerre de Sécession. Mais quand son meilleur ami va se faire tuer sous ses yeux, le désir de vengeance et de sauver l'honneur va réveiller le tigre qui est en lui. C'est un très bon western. Dès la première page, je me suis confortablement installé, la bande son de Red Dead Redemption 2 dans les oreilles pour le savourer calmement. Le graphisme et la couleur y sont superbes. C'est un dessin réaliste et beau, plus détaillé et plus adulte que le style légèrement épuré des derniers tomes de Chinaman. Vraiment rien à redire, il est impeccable et un vrai plaisir pour les yeux et pour la fluidité de la lecture. On sent l'expérience et la maitrise acquise au cours des années. L'intrigue est prenante dès les premiers instants. Elle se scinde en deux parties, presque comme deux albums à la suite. La première est une histoire de vengeance et de course poursuite mouvementée, Chinaman et les agents de Pinkerton étant sur la piste des malfrats qui ont kidnappé les jeunes filles et tué le vieil ami du héros. La seconde partie va poursuivre l'enquête plus avant pour déterminer qui avait planifié dans l'ombre ces enlèvements. Pour forcément aboutir à un final en apothéose avec son lot d'action et de dénouements tragiques. J'ai beaucoup apprécié ma lecture mais un tout petit peu moins que je l'espérais. Je dois admettre que certains rebondissements sont trop attendus, de même que la fin qu'on pouvait prévoir longtemps à l'avance. On est en terrain balisé, comme sur un parcours obligé, un passage de relais inéluctable pour un western crépusculaire. Et puis, il y a un problème de chronologie qui m'a fait tiquer. L'action se déroule en 1895. Je passe sur l'apparition de l'une des premières automobiles de l'époque, qu'on voit ici deux ans trop tôt en Californie, ce serait pinailler. Mais le vrai soucis, et je suis sûr que les auteurs s'en sont rendus compte, tient dans la place de la Guerre de Sécession dans le récit. Le fils de Chinaman a 22 ans ici, donc Ada devrait avoir quitté Chen Long en 1873. Or d'après le récit et les paroles du héros lui-même, c'est après qu'elle l'ait quitté qu'il s'est engagé et a vécu la Guerre de Sécession, or celle-ci s'est en réalité terminé 10 ans plus tôt. Ca ne colle pas, malheureusement. Je ne sais pas si nombreux seront les lecteurs férus d'Histoire qui seront troublés comme je l'ai été. J'ai heureusement réussi à passer outre ce soucis de chronologie historique pour savourer pour de bon la lecture de cet album qui se révèle très bon et qui fera plaisir aux amateurs de la série Chinaman en offrant une grande et belle conclusion aux aventures de Chen Long.

18/01/2021 (modifier)