Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le Spirou de Tehem, Makyo & Toldac - La Grosse Tête

Note: 2.33/5
(2.33/5 pour 3 avis)

Fantasio est un cachottier : depuis des années, il consigne, avec force détails, toutes les aventures qu'il a vécues avec Spirou. Mais là, il a décidé de passer à la vitesse supérieure et, sur base de ses souvenirs de La Mauvaise Tête, il s'isole pour écrire un roman. Le livre sort et Spirou est un peu surpris par son contenu. Visiblement, Fantasio a gonflé son propre rôle. Premier petit accroc entre les deux amis. Mais Spirou relativise : après tout, ils ont bien le droit d'avoir des souvenirs légèrement différents de cette aventure.


Cinéma L'univers de Spirou et Fantasio

Le livre est un bide mais un producteur de films veut absolument l'adapter au cinéma. Fantasio est fou de joie, Spirou nettement moins enthousiaste. Mais le scénario est retravaillé pour donner un rôle beaucoup plus important à Spirou, au grand dam de Fantasio. Le film est un immense succès et Spirou devient une star, alors que Fantasio végète dans un relatif anonymat. Quand débute le tournage du deuxième film à l'étranger, Spirou et Fantasio sont devenus quasiment des étrangers l'un pour l'autre. Mais la révolution bretzelburgeoise va redistribuer complètement les rôles...

Scénaristes
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 20 Mars 2015
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Spirou de Tehem, Makyo & Toldac - La Grosse Tête
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

13/01/2021 | Ro
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Un autre Spirou moderne qui rends hommage à Franquin et uniquement lui vu que les autres auteurs de Spirou n'ont jamais existé j'imagine. En même temps, lorsque je vois la qualité des albums rendant hommage à Franquin, je me dis que c'est bien qu'on laisse Fournier tranquille dans son coin. Pourtant, j'aime bien l'idée de départ que Fantasio écrit un roman basé sur une ancienne aventure et qu'un producteur veut en faire un film. Cela aurait pu faire un bon hommage-parodie sauf qu'hormis quelques exceptions, comme les strips en bonus, je n'ai pas trop ri ou même souris. Mais le pire est la seconde partie de l'album lorsqu'on se retrouve au Bretzelburg durant la révolution. Le scénario devient convenu et s'éloigne trop de l'idée de base selon moi. On dirait presque qu'on a mi deux albums ensembles. J'aurais aimé que le scénario traite uniquement du film et que les scénaristes se concentrent plus sur une satire du show business. L'univers de Spirou massacré par Hollywood cela aurait pu être drôle.

14/01/2021 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

Ce one-shot a des points communs avec Panique en Atlantique comme l'argument champignacien, le style graphique un peu trop éloigné des styles canoniques, ou encore un scénario sans véritable ligne directrice. De plus les deux co-scénaristes Makyo et Toldac, qui ne me semblent pas trop émarger dans ce genre, puisent à trop de sources (4 à 5 albums) de la série d'origine pour que leur récit soit vraiment pris au sérieux. La Mauvaise tête, oui, mais faire un mix avec QRN sur Bretzelburg, le Dictateur et le champignon et plusieurs autres, c'est trop. De plus les deux personnages me sont apparus comme antipathiques, ou plutôt insupportables de bout en bout. On désacralise, certes, mais là on n'est pas loin de la trahison pure et simple... On a aussi droit à des bouts de La Vallée des Bannis et de La Zizanie (oui, l'album d'Astérix), sans en avoir la profondeur narrative... Quant au dessin de Téhem, s'il convient bien à des séries enfantines humoristiques, je le trouve trop décalé ici...

13/01/2021 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Cet album de Tehem, Makyo et Toldac rend hommage à sa manière à Spirou et Fantasio en combinant dans un scénario essentiellement humoristique des éléments de deux albums en particulier de la série originelle, la Mauvaise Tête et QRN sur Bretzelbrug, avec aussi un soupçon du Prisonnier du Bouddha voire du Dictateur et le Champignon sur la dernière partie du récit. Ce sont là de très bons albums de Franquin mais ils ne sont ici que prétexte à servir l'humour. L'idée de base est d'imaginer une brouille entre Spirou et Fantasio, avec contrairement à ce qu'on pourrait imaginer au vu du caractère traditionnel de l'un et de l'autre, Spirou lui-même qui prend la grosse tête et devient assez imbuvable face à un Fantasio qui, reste relativement fidèle à son personnage. Le tout est agencé dans une intrigue assez compliquée où différentes trames se mêlent avant de se rejoindre de manière plus cohérente sur la fin. C'est une lecture divertissante. Il y a plusieurs scènes humoristiques qui m'ont bien fait rire, mais globalement le scénario lui-même n'est pas très prenant. Le dessin est du même niveau pour moi : sympathique, efficace, mais pas très enthousiasmant non plus. Quoique j'ai bien aimé les vues aériennes de lieux issus des classiques de Franquin en début et fin d'album : c'était d'ailleurs la première fois que je remarquais que le château de Champignac avait 4 tours. Donc cet album est pour moi une bonne lecture si vous voulez rire un peu et retrouver vos personnages préférés dans une aventure semi-parodique et remplie de clins d'oeil, mais ce n'est pas un moment inoubliable non plus.

13/01/2021 (modifier)