Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Les Petites Histoires viriles

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Jeromeuh raconte les instants comiques, crus ou touchants de sa vie de trentenaire gay ultra-branché. Des petites histoires “ viriles ” qui séduiront à coup sûr ! On a tous un pote comme Jeromeuh, gay, ultra-branché, à la recherche du grand amour et... un poil névrosé. Tous ses petits travers le rendent tellement attachant. D'autant qu'il aime se livrer avec une bonne dose d'autodérision. Galères avec les mecs, questions existentielles, aparté avec ses copines : tout y passe.


BD-Blogs Gays et lesbiennes

Jeromeuh est un homme normal : trentenaire, graphiste, dessinateur, gay, parisien, branché, nervosé. Un homme viril, en somme, dont les petites histoires rappelleront des souvenirs à tous ... Enfin, c'est ce qu'aimerait en croire l'auteur !

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 18 Mai 2011
Statut histoire Strips - gags 1 tome paru
Couverture de la série Les Petites Histoires viriles
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

04/01/2021 | gruizzli
Modifier


Par gruizzli
Note: 4/5
L'avatar du posteur gruizzli

Dans la période florissante des années 2000 et quelques, de nombreux Blogs-BD émergent sur la toile française (Boulet, Pénélope Bagieu, Frantico, ...) et bon nombre d'entre eux auront droit à leur version imprimée. Jeromeuh eut droit à deux publications, celle-ci et Un Garçon au poil quelques années plus tard. Cette BD est une pure compilation de gags qui paraissaient sur son site, avec peut-être quelques inédits en prime (mais il ne me semble pas en avoir vu beaucoup). Elle encapsule donc parfaitement ce que fut la période Blog-Bd florissante, où des dizaines de sites recensaient chaque jour les nouvelles publications d'une centaine d'artistes en tous genres. Si je fais un petit point informatif avant de donner mon avis, c'est parce que je pense qu'il faut aller vers cette BD en pleine connaissance de cause de ce qu'elle contient en elle-même. Jeromeuh ne se cache pas d'être un parfait bobo-gay-parisien-trentenaire, encombré de mille petits tracas dont aucun n'a d'importance et tous sont drôles à voir de l'extérieur. Ce livre ne contient que des petites histoires amusantes, rigolotes, sur sa vie et sa façon d'être. Rien de bien neuf sous le soleil, et finalement assez proche d'autres blogs (souvent tenus par des femmes d'ailleurs) avec le côté "ma vie est fascinante" (que Pénélope Bagieu utilisa d'ailleurs comme titre d'un recueil d'histoires de son blog). Si cela vous rebute de prime abord, n'essayez même pas ! Cela dit, si je suis assez généreux avec la notation, c'est pour plusieurs raisons : déjà le fait que Jeromeuh soit gay et ne s'en cache jamais, ne le minimise jamais et ne le mette pas non plus en avant donne souvent un ton amusant à certains gags (de façon voulue par l'auteur), comme lorsqu'on rappelle bon nombre de clichés sur les gays. Et l'auteur en joue souvent, comme le fait de croire que les gays sont plus sensibles (voir gag en galerie pour comprendre) ou le fait qu'il soit invité à une pyjama-party réservée aux filles. A travers plusieurs histoires, c'est le couple ordinaire qui est raconté, mais un couple qui est gay (le réveil et les nuits agitées, la drague et les soucis ordinaires d'un couple stressé ...). Niveau représentation, c'est très sympathique, mais aussi bien plaisant puisque entre certains gags parfaitement convenus, on en trouve des réellement drôles et qui font mouche. J'ai ri plusieurs fois à des gags, même si je le connaissais déjà. D'autre part, Jeromeuh a cette audace de faire parfois des gags plus tendres et presque tristes (même s'il en manque certains qui étaient sur son blog et qui étaient peut-être trop sérieux pour les placer dans un recueil qui se vendait comme humoristique), notamment cette scène où il s'amuse à faire "Où il est Jérôme ? Oh le voilà !" à sa grand-mère qui a Alzheimer. C'est distillé par petites touches, mais on sent parfois la sincérité de l'amour qu'il porte à certaines personnes, des liens qui sont tissés, notamment avec son amie blonde. Et c'est parfois plaisant de sentir l'humain derrière l'humour. Et puis, je suis aussi assez fan de l'auteur de manière générale. Sa façon de mettre en scène son ridicule et ses travers, autant dans ses relations sociales que dans sa vie de tous les jours est plaisante. Et son graphisme, qu'on aime ou pas, tout en rondeur et en cercle, a quelque chose de doux et plaisant. J'aime bien sa façon d'utiliser les couleurs aussi, avec un mélange qui a quelque chose de doux et d'agréable à l’œil. En bref, nous sommes face à une BD qui me parle et me plait. C'est le genre qui n'aura pas l'heur de plaire à tout le monde, mais qui saura trouver un public qui appréciera son trait et son humour. Et moi, eh bien ça me suffit pour l'instant !

04/01/2021 (modifier)