Lova

Note: 3/5
(3/5 pour 9 avis)

Histoire d'une enfant sauvage


Aire Libre Les loups Servais Wallonie

Un soir, Guillaume Fortemps rentre chez lui à travers la forêt. Il ramène un cadeau pour l'anniversaire de sa fillette Lova, qui fête ses 3 ans. Mais un loup surgit sur la route, le conducteur donne un coup de volant pour l'éviter et la voiture tombe dans la rivière. On ne retrouvera jamais le corps.     Quelques années plus tard, la mère de Lova s'est remariée, et la fillette doit supporter les mauvais tours et les moqueries de son nouveau grand frère Andy. Le soir, elle se réfugie auprès de sa poupée, le cadeau de son papa. Elle regarde des souvenirs : des articles écrits par son père, fervent défenseur des loups. Un jour, Lova se perd dans la grande forêt. Elle y rencontre un homme amnésique et un peu fou. Peu après, échappant à la surveillance très molle de son frère, elle disparaît. Les gendarmes organisent une battue musclée pour coincer l'homme, suspect idéal, mais le malheureux fait une chute mortelle en s'enfuyant. On croit l'enfant morte et on ne prend pas la peine de faire une enquête       Bien des années plus tard, Andy, étudiant en biologie, ne parvient pas à oublier ce drame dont il se sent responsable. Mais peut-être tout n'est-il pas encore joué ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 1992
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Lova
Les notes (9)
Cliquez pour lire les avis

19/08/2001 | Gaëlle
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Très beau dessin de Servais (c’est une habitude chez lui – ce sont souvent les histoires qui ne sont pas à la hauteur), précis, clair, léché, et jouant sur des hachures pour les zones d’ombres : un trait classique, sûrement daté, mais très efficace (c’est particulièrement vrai pour les dessins animaliers). Pour l’histoire, si elle se laisse lire, j’ai eu du mal à accrocher complètement. Il y a trop de facilités, d’incohérences (présence de ce vieux chercheur d’or, de cette meute de loups à proximité de zones habitées sans que quiconque n’en soupçonne la présence ; plusieurs années de vie sauvage pour Lova sans que les recherches n’aient donné quelque chose, etc.). L’histoire de cette enfant sauvage est aussi un peu trop longue dans le second tome, après son retour parmi les hommes. Et les révélations finales auraient sans doute gagné à être étoffées et placées en amont, pour dramatiser l’intrigue. A emprunter à l’occasion, mais je suis sorti un peu déçu de ma lecture. Note réelle 2,5/5.

07/04/2019 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Encore une série de Servais dont je ne suis pas sûr si j'aime ou non. Le premier tome est pas mal et j'ai bien aimé comment sont décrits les personnages bien que parfois le traitement est un peu caricatural. En revanche, tout devient trop conventionnel dès que la jeune fille devient amnésique et va vivre avec les loups. On la retrouve un jour, elle ne sait pas vivre en société et agit comme un loup, on essaie de la guérir par n'importe quel moyen, elle est rééduquée etc. Il n'y a aucune surprise durant la lecture et je me suis un peu ennuyé.

27/08/2011 (modifier)
Par Ems
Note: 2/5

Après la lecture des deux tomes. Avec un dessin très vieillissant, cette BD ne me laissera pas de grands souvenirs. Certes le trait est très fin et assuré mais les couleurs sont passées et indigestes. Le découpage de l'histoire laisse à désirer. J'ai trouvé le scénario saccadé et fantaisiste. Il y a trop d'invraisemblances anéantissant mon plaisir de lecture. Ce qui parait évident pour le lecteur devrait l'être encore plus pour les personnages. Mais ils semblent aveugles à ce qui les entoure. J'ai beau être bon public, cette histoire ne passe pas. Dommage car la trame globale était correcte mais elle aurait mérité un meilleur traitement.

10/09/2009 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Avec Lova, je me retrouve une fois de plus assis le cul entre deux chaises. D’une part, un graphisme élégant, académique au trait fin et réaliste du meilleur goût. D’autre part, un scénario trop conventionnel pour totalement me séduire. Cependant (et contrairement à d’autres œuvres de l’auteur), j’ai trouvé que Servais avait ici bien étoffé son propos et multiplié les rebondissements (toutes proportions gardées). Sa recherche de références locales pour accentuer l’aspect crédible de l’histoire est également louable et c’est vrai qu’avec un peu (beaucoup ?) de bonne volonté, on parviendrait à trouver cette histoire « réaliste ». Mais, au risque de me répéter (oui, je sais, c’est déjà fait !), c’est avant tout grâce à ses talents d’illustrateur que Servais me séduit. Lova est toutefois une des belles réussites d’un auteur qui a cependant du mal à pleinement me convaincre quant à ses qualités scénaristiques.

03/03/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Cette histoire est assurément la meilleure de Servais dont je viens de découvrir que tout récemment les oeuvres dans la prestigieuse collection "Aire Libre". On est tout de suite plongé dans le drame de cette famille qui a décidé de vivre en pleine forêt où des loups commencent à faire leur réapparition. C'est prenant. Le deuxième tome demeure un peu décevant car c'est du déjà vu au cinéma (notamment le film "Nell" avec Jodie Foster). Cependant, je dois dire que j'ai été surpris par les intentions du demi-frère. Encore ce thème récurrent chez Servais entre le bien et le mal... J'apprécie également le dessin, le trait des personnages même si celui-ci semble évoluer au fil de la lecture. On ne reconnaît pas toujours la mère d'une série de cases à l'autre. Quand on referme le second volume, il y a comme un parfum de nostalgie. J'ai aimé voilà tout et je conseille vivement la lecture. Note Dessin: 4.25/5 - Note Scénario: 3.75/5 - Note Globale: 4/5

12/07/2007 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Servais propose un récit intimiste, pétri de bons sentiments, assez loin des clichés du genre. Certains diront même que c'est gnangnan. Le monde est un peu plus dur que ce qu'on voit dans la BD. Cependant tout le monde est aux petits soins pour l'adolescente, qui a gardé l'esprit d'une enfant de 3 ans, et cela se justifie. L'histoire contée par Servais est assez belle, même si on regrette un certain nombre de pistes de lecture abandonnées très vite par l'auteur (la mère ne se pose presque pas de question par rapport au grand frère, elle n'a pas l'air très fatiguée par la veille incessante auprès de Lova...). Quant à la fin, elle est inattendue, même si elle respecte une certaine logique. Une belle histoire, pas inoubliable, mais assez prenante dans l'ensemble.

08/07/2006 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Note approximative : 2.5/5 Côté dessin, avec Servais, on sait à quoi s'attendre. C'est totalement réaliste et il faut aimer. Personnellement, ça me gave très vite comme dessin même si je ne peux pas considérer objectivement la BD comme étant moche. Quant à l'histoire, je ne peux pas lui reprocher d'être mal construite : le scénario est bien fichu et se lit bien. Ceci étant dit, de nouveau, c'est très réaliste donc pas très prenant pour moi. Et puis surtout, c'est quasiment sans surprise aucune. Du début de la BD à la fin, on sait quasiment tout ce qui va se passer. Une histoire pas vraiment originale d'enfant-loup par dessus laquelle on ajoute une toute petite intrigue "policière" et le tout raconté presque comme un roman scientifique à l'eau de rose (pour peu que ça existe (du Werber par exemple ;))). Donc même si rien dans la forme ni le fond n'est mauvais, à mon goût, c'est plat et sans réelle saveur. Moyen quoi.

07/06/2004 (modifier)
Par Alix
Note: 3/5
L'avatar du posteur Alix

Oui pas mal cette BD. Belle histoire, superbes dessins. En plus c'est en deux tomes, ce qui est une bonne longueur je trouve pour ce genre de serie... Bon rien d'extraordinaire non plus, c'est pas la BD du siecle, mais si vous aimez les belles histoires pleines de sentiments, je vous conseille de lire Lova!

11/01/2002 (modifier)
Par Gaëlle
Note: 3/5

15/20.L'histoire de l'enfant sauvage revue et corrigée par Servais, qui retrouve son sujet de prédilection à savoir son amour de la nature. Ses dessins sont toujours aussi clairs mais ne réclament pas de la couleur.

19/08/2001 (modifier)