Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

La Nuit est mon royaume

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Nawel est une jeune fille de 20 ans au tempérament de feu qui la pousse à mener toutes ses passions avec excès.


Adolescence Banlieue La BD au féminin Le Rock Musique Paris

Cette force est un atout quand elle la met au service de la création dans son groupe de musique, mais devient autodestructrice quand elle se laisse submerger par la dépression. On découvre sa rencontre dans un collège de banlieue parisienne, avec Alice, sa meilleure amie avec laquelle elle créé un groupe de rock. Leurs études les mènent à Paris, où les jeunes filles sont confrontées de plein fouet au décalage culturel et social entre Paris et la banlieue parisienne. Contrairement à Alice, Nawel coupe les ponts avec sa famille qui n’accepte pas ses choix de vie. Malgré les difficultés, elle a la rage et veut conquérir Paris, qui l’a toujours fait rêver. Lors d’un festival de musique "jeunes talents", elle rencontre Isak Olsen, musicien, dont elle tombe immédiatement amoureuse. Fascinée et terriblement jalouse de son talent, il cristallise toutes ses frustrations. Nawel est convaincue que sa réussite est liée à l’inégalité des chances au départ. Cette rencontre lui donne une motivation supplémentaire pour faire exister le groupe. Abandonnant ses études et l’emploi qui la fait vivre, elle décide de se consacrer à la composition d’un premier album. Commence alors pour elle, une période difficile, faite de travail et de sacrifices pour tenter d’atteindre son rêve à n’importe quel prix... Texte : Editeur.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Février 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La Nuit est mon royaume

12/11/2020 | Alix
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Franchement déçu par ce one-shot, mais c'est un peu de ma faute parce que j'ai vaguement regardé l'avis d'Alix et j'ai uniquement pris en compte la note lorsque j'ai réservé l'album à la bibliothèque. C'est typiquement le genre de roman graphique qui ne m'attire pas parce que je trouve que tout est cousu de fil blanc: on a donc droit à une adolescente qui a un rêve et qui veut l'accomplir et ses parents ne sont pas d'accords. Il y a un mur d'incompréhension entre la jeune fille et ses parents non seulement à cause des problèmes entre deux générations, mais parce que ses parents sont immigrants et elle est plus occidentalisée. La jeune fille va tout faire pour avoir la vie qu'elle veut et elle va travailler fort et aller de déceptions en déceptions...Je me suis franchement ennuyé durant la majorité de l'album car ce sont des thèmes qui ne me parlent pas trop. C'est vrai que les 30 dernières pages sont meilleures, mais c'est peu pour sauver l'album à mes yeux. Dommage parce que l'héroïne est attachante malgré tout. Donc à lire si on aime ce genre de chronique d'adolescente.

21/12/2020 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Alix

J’avais découvert Claire Fauvel avec l’excellent Phoolan Devi, reine des bandits, que j’avais adoré… je suis à nouveau tombé sous le charme avec « La nuit est mon royaume », dans un genre complètement diffèrent. Cette chronique adolescente est remarquablement écrite, et aborde de nombreux thèmes très humains avec talent et justesse : la situation morose dans les banlieues, l’adolescence, la création (musicale), la santé mentale chez les jeunes… et le dilemme intemporel et universel auquel font face tous les immigrés de deuxième génération : ce déchirement entre les traditions familiales et la culture dans laquelle ils grandissent. Nawel est une jeune femme complexe et compliquée, son combat et sa souffrance m’ont captivé pendant les 150 pages de ce récit, avec un crescendo émotionnel assez puissant sur les 30 dernières pages… j’ai refermé l’album le cœur lourd. J’ai vraiment cru en son histoire, et souffert avec elle. Un chouette « roman graphique », que je recommande si les thèmes abordés vous intéressent.

12/11/2020 (modifier)