Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Chimères (Rouffa)

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Courts récits ayant pour cadre la première guerre mondiale.


1914 - 1918 : La Première Guerre Mondiale Première Guerre mondiale

Au travers de six courts récits, Rouffa nous fait partager le quotidien de soldats allemands pris dans l'enfer de la première guerre mondiale.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 1989
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Chimères (Rouffa)
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

11/11/2020 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Agréable surprise que ce vieil album (1989… oui, mine de rien, ça commence à dater) signé Marcel Rouffa. D’un point de vue visuel, l’auteur fait montre d’une belle maîtrise du noir et blanc. Son style réaliste garde toujours une parfaite lisibilité tandis que Marcel Rouffa joue souvent sur les contrastes que permettent l’usage du noir et blanc. Enfin, une certaine attention a été portée aux différents uniformes, armes ou engins. Qu’ils soient allemands, français ou américains, les différents corps d’armée sont en tous les cas faciles à identifier pour quelqu’un qui, comme moi, n’est ni un spécialiste ni totalement ignare en la matière. Au niveau des histoires proposées, Marcel Rouffa a pris le parti de ne nous raconter que des épisodes vus par des soldats allemands. Ce parti pris apporte un peu d’originalité tandis que les différents récits permettent de voyager sur la ligne de front et sur la durée du conflit. - Ulrich Werther se déroule à Verdun et permet d’évoquer la résilience d’un jeune soldat qui découvre l’horreur au quotidien ; - Promenade d’hiver se déroule en Artois et aborde la lassitude du soldat et ses envies de paix, envies suicidaires en ces temps de guerre ; - Patrouille se déroule dans la Somme et dénonce l’absurdité de cette guerre ; - Pilote se déroule dans la région de Reims et permet d’introduire le thème de l’aviation militaire durant ce conflit ; - L’Attaque se déroule à Ypres et dénonce le massacre ordonné par des galonnés abrutis par leur soif de gloire ; - La Ferme clôt l’album avec un récit se déroulant en 1918 alors que les Américains sont venus « finir le boulot ». On y retrouve le jeune soldat de la première histoire devenu un « vétéran ». Tous ces récits ont en commun le fait qu’ils se placent au niveau de simples soldats pris dans un conflits dont ils ne se sentent en rien responsables. La plupart n’aspirent qu’à survivre dans l’attente de rentrer chez eux, ce qui n’exclut pas le geste héroïque ou l’obéissance à des ordres absurdes. En cela, cet album se rapproche un peu de certaines œuvres de Jacques Tardi, sans toutefois atteindre la qualité dramaturgique de ceux-ci. Mais si le thème de la première guerre mondiale vous attire, cet album ne fera certainement pas tache dans votre bibliothèque.

11/11/2020 (modifier)