Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Les Voyages d'Anna

Note: 4/5
(4/5 pour 3 avis)

A mi-chemin entre la BD et le carnet de voyage une somptueuse édition de Daniel Maghen


Carnets de voyages La BD au féminin Les petits éditeurs indépendants

Entre 1885 et 1910, la jeune Anna sillonne le monde en compagnie de Jules Toulet, célèbre peintre voyageur. Anna, que Toulet appelait “sa muse”, a aujourd’hui presque cent ans et, à mesure qu’elle parcourt les carnets que Jules lui a laissés, la vérité lui saute aux yeux : Jules l’aimait. Mieux vaut tard que jamais... Anna décide de lui écrire la lettre qu’il a attendue toute sa vie. Ce faisant, elle va nous entraîner dans le récit d’un périple extraordinaire. Avec ce carnet, le lecteur, spectateur, plonge dans l’univers d’un dessinateur-voyageur qui, comme à son habitude, transmet par le dessin sa vision très personnelle des endroits qu’il a visités et aimés. Véritable perle rare, à mi-parcours entre le carnet de voyages et la BD, l’ouvrage contient par ailleurs de nombreux crayonnés et recherches couleurs. Texte : Editeur.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Juin 2005
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Les Voyages d'Anna

31/10/2020 | sloane
Modifier


Par Hervé
Note: 4/5
L'avatar du posteur Hervé

Daniel Maghen possède un certain talent (je passe sous silence ses expositions consacrées au 9ème Art), celui de nous offrir des ouvrages de grande qualité éditoriale.(Un des derniers en date consacré à Maurice Tillieux est remarquable). Avec ce livre, signé Emmanuel Lepage, nous faisons le tour du monde. Nous partons de Venise en 1873, pour y revenir en 1910. Entre ces deux dates, un formidable voyage : Soudan , Cameroun, Guinée espagnole, Égypte, Maroc, Mexique, Pérou, Ile de Pâques ; le tout mis en image par le talentueux Emmanuel Lepage. Premier volume d'une série qui peut se lire de manière indépendante, qui comprend Les Voyages d'Ulysse et "Les voyages de Jules". Entre la bande dessinée et le carnet de voyage (en outre la calligraphie choisie vient accentuer ce côté « carnet de voyage ») , ce tour du monde d’Anna et de Jules Toulet, n’est qu’un prétexte pour Lepage de croquer des portraits, des paysages et des situations d’une splendeur à couper le souffle. Je ne sais si cet ouvrage est réservé aux amateurs de bandes- dessinées ou alors aux amateurs de beaux livres, mais en tout cas il mérite d’être lu et relu.

28/04/2021 (modifier)
Par gruizzli
Note: 4/5
L'avatar du posteur gruizzli

Je n'aurais pas grand chose à ajouter à l'avis de l'ami Sloane, qui est parfaitement bien dans mon esprit. Ici, nous sommes dans un livre qui n'a plus grand chose à voir avec une Bande-dessinée, c'est de l'illustration pure, mais de par sa liaison avec la BD "Le voyage d'Ulysse", on pourra considérer légitime de le mettre avec les BD. Bref, c'est compliqué de parler de narration séquentielle, et plutôt qu'une BD avec histoire, c'est une histoire illustrée par laquelle il faudra se laisser porter. Et c'est pour cela que j'ai beaucoup aimé cet ouvrage : c'est une longue lettre revenant sur la vie de Anna, dans laquelle on se laisse entrainer. C'est des voyages, des lieux, des gens. C'est des beaux paysages, une histoire de vie et d'amour assez jolie. Rien de bien extraordinaire, rien de neuf sous le soleil, mais une belle histoire qui donne envie de voyager. C'est un ouvrage dispensable, mais simplement beau pour peu qu'on ait envie de se laisser porter. Les croquis, les peintures et les écrits se mélangent bien, l'ensemble se laisse contempler et relire. Et j'aime bien me laisser aller aux voyages dans ce genre !

28/04/2021 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Avec cet ouvrage nous sommes à mi-chemin entre la BD et le carnet de voyage, ici point de bulles ou de cases bien rangées, mais des esquisses plus ou moins abouties. Dans un précédent livre, Emmanuel Lepage nous contait la quête de deux êtres, Salomé et Jules (peintre obscur de la fin du XIX ème siècle). Celui-ci a perdu sa muse Anna et c'est pour tenter de la retrouver qu'il embarque avec Salomé pour un voyage à bord de l'Odysseus. Dans le présent opus nous retrouvons Jules et Anna, cette dernière à l'approche de ses cent ans écrit une longue lettre à Jules pour lui conter ses voyages autour du globe. Le jeune peintre amoureux transi qui n'a jamais su déclarer sa flamme, peint Anna dans les différents lieux qu'elle a visités. L'album balance entre la longue lettre d'Anna et les croquis de Jules. Pas de bulles donc mais des extraits du courrier et des notes du peintre ici ou la égrainent les planches. On aimera ou pas le procédé, l'essentiel est à mon sens ailleurs, c'est plutôt cette quête de deux êtres qui ne se croisent que fugacement, l'ensemble exalté par le magnifique travail d'E. Lepage qui la encore sort le grand jeu. C'est simple le tout est une invitation au voyage. En fait il semble que cet album n'est qu'un prétexte pour le dessinateur de nous offrir des paysages, des visages tous plus sublimes les uns que les autres. Les puristes de la BD y trouveront peut-être à redire mais parfois il est bon de se laisser prendre par la main et enfin commencer le voyage.

31/10/2020 (modifier)