Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Monster Délices

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Les aventures pâtissières d'un jeune humain et d'une tout aussi jeune elfe.


Albums jeunesse : 10 à 13 ans Bouffe et boisson Ecole Emile Cohl

Commis pâtissier au restaurant Bidonnet, Chris a la désagréable surprise de voir disparaître, comme par magie, ses délicieuses créations. Et pour cause ! Lorsqu'il découvre qu'un étrange écureuil est responsable des larcins, il le poursuit jusqu'au fond de l'énorme frigo du restaurant... et découvre le monde magique et hivernal de Fridgebottom ! C'est là qu'il fait la connaissance d'Hanna, une jeune elfe qui tente de tenir un salon de thé en dépit de son absence totale de talent culinaire.

Scénaristes
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 06 Mars 2020
Statut histoire Une histoire par tome 1 tome paru
Couverture de la série Monster Délices
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

02/09/2020 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Oui, cette série est prioritairement destinée à un jeune lectorat. Mais bon, quand on me propose de découvrir des recettes telles que la ‘mousse glacée caramel spéculoos orange’, la ‘boule de neige pomme-caramel en chaud-froid’ ou la ‘rose aux pommes’ dans une formule accessible aux dits enfants, et bien ma curiosité toute désintéressée m’incite à jeter plus qu’un œil distrait à la chose. Et la chose en question s’est avérée plaisante à lire. Le récit débute dans les cuisines d’un restaurant de quartier mais bascule vite vers le fantastique. Chris, le jeune et doué pâtissier, va ainsi faire la connaissance d’Hanna, une elfe bien décidée à assumer la succession de son défunt papa à la tête d’un petit salon de thé situé dans un monde merveilleux : Fridgebottom. Ce premier tome prend rapidement la forme d’un concours culinaire mais a l’intelligence de ne pas se focaliser sur la maîtrise technique pour privilégier d’autres aspects du plaisir gastronomique. Le plaisir et les parfums de l’enfance sont même au centre de cet album, pour une œuvre légère, dynamique, sympathique et pleine de positivisme. Le happy end est de mise et je ne vais pas faire la fine bouche : pour une œuvre destinée à un jeune public, elle fait clairement le taf ! Côté dessin, nous sommes dans un style très cartoon et coloré. Je l’ai trouvé bien maîtrisé d’un point de vue technique, avec ce qu’il faut de dynamisme pour coller à l’esprit de la série. Les planches se composant de 6, 7 cases en moyenne et des textes peu encombrants contribuent au fait que l’album sera facilement lu par un jeune public. Reste à tester les recettes. Celles-ci ne me paraissent pas toujours super évidentes à réaliser par un enfant, et il lui faudra pouvoir compter sur un.e adulte compétent.e et motivé.e pour les mener à bien. Ces recettes ont été créées en collaboration avec Christophe Michalak, ce qui devrait en galvaniser certain.e.s. Donc voilà. Pas un indispensable mais, dans sa catégorie, je trouve cet album bien foutu.

02/09/2020 (modifier)