Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

L'Ombre de moi-même (Autheman)

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Une réflexion philosophique et humoristique entre un type et son ombre.


Echo des Savanes Hard & Soft, d'un érotisme à l'autre Le sexe (pour de rire)

Jim est un type poursuivi par son ombre qui est la face noire de son personnage, et qui est un véritable obsédé sexuel. Ses dialogues avec son ombre sont en fait des dialogues avec lui-même.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Juin 1999
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série L'Ombre de moi-même (Autheman)
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

22/07/2020 | Agecanonix
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

L'idée de départ est intéressante avec ce gars qui converse avec son ombre, car l'humour nait de la différence entre lui et cette ombre qui est le côté pervers de lui-même ; méchante, sardonique, égocentrique, tyrannique, sans gêne, n'ayant aucune morale, l'ombre de Jim le héros ou plutôt l'anti-héros, boit, baise et fait tout ce que Jim ne peut ou ne veut pas faire. Il tente sans cesse de s'en débarrasser tout en essayant d'être comme lui et de l'imiter. Il y a dans tout ceci un évident côté freudien ou refoulé qui a envie de commettre des actes condamnables mais qui se retient par éducation, c'est là que l'ombre prend le relais et peut s'adonner notamment à son activité d'obsédé sexuel. Mais les dialogues entre Jim et l'ombre, donc avec lui-même sont parfois d'une philosophie de comptoir, et parfois un peu plus subtiles, disons que l'ensemble est inégal mais amusant. Cette petite série a été prépubliée dans l'Echo des Savanes à partir de 1998 sous forme de petits récits de 2 ou 3 pages. Autheman qui était revenu à l'Echo depuis 1992 a préparé le terrain, avec d'autres gags coquins en 2 pages comme "Qu'est-ce qu'elles ont les filles?" qui disséquaient des comportements féminins des années 90 ; son humour parfois féroce prenait forme, on en retrouve quelques aspects dans cet album mélangé à de l'érotisme assez sage mais bien présent, mais surtout, Autheman a amélioré son graphisme qui reste simple et plutôt dépouillé, mais très efficace, et honnêtement j'aime assez ce type de dessin qui va droit au but. Voila donc un album sympathique qui compile une suite de petites saynètes sur la nature humaine avec un sens étonnant du dialogue et qui surprend un peu au départ par son caractère insolite, voire surréaliste, ce n'est pas de la grande BD mais c'est plutôt original.

22/07/2020 (modifier)