Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Dracula (Fernandez)

Note: 4.5/5
(4.5/5 pour 2 avis)

Adaptation flamboyante du roman de Bram Stoker


Adaptations de romans en BD Ere comprimée Vampires

Jonathan Harker se rend dans les Carpates à la rencontre du comte Dracula pour négocier l'achat d'une propriété à Londres ; le château lugubre du comte va exercer sur lui une influence maléfique, et sa fiancée Mina restée en Angleterre est déjà sous l'étrange emprise du comte qui n'est autre qu'une créature de la nuit, assoiffée de sang pour se maintenir en vie...

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 01 Octobre 1985
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Dracula (Fernandez) © Campus 1985

02/07/2020 | Agecanonix
Modifier


Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Voilà une BD qui n'en est pas franchement une de par son traitement graphique. En effet peut-on encore parler de bande dessinée lorsque l'on découvre les planches du dit objet ? En effet il s'agit plus d'une succession d'illustrations à la manière des peintres. D'ailleurs l'auteur Fernando Fernandez , s'est fait connaitre par l'illustration. Vouant un grand intérêt à la mythologie vampirique je ne pouvais faire autrement que de lire cette adaptation. Dans un style très différent cette adaptation se hisse à la hauteur des très grands comme le Dracula de Georges Bess qui lui a préféré opter pour un noir et blanc assez hallucinant. Ici Fernandez fait "péter la couleur", pour autant rien de flashy. Le fond de l'histoire est connu, de ce côté-là nous sommes en terrain connu. Je reprocherais toutefois une très, (trop ), grande place laissée au texte qui étouffe un peu les belles illustrations de Fernandez. Les femmes, Mina, Lucy et les trois vampires du château du comte sont dans les canons de la beauté du temps, marquées années 70/début 80. Quant à la représentation de Dracula elle est en accord elle aussi avec certains canons esthétiques de l'époque. Passé les premières planches pendant la lecture desquelles il faut un petit temps d'adaptation, on se laisse prendre par le récit. Très bel album que je ne peux que conseiller aux amateurs de récits fantastiques, sans doute un petit côté kitch mais c'est très beau au final.

16/11/2020 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Depuis longtemps j'avais envie de poster cet album, j'y arrive enfin par un prêt bienvenu de la seule édition qui existe en français. N'ayons pas peur des mots : c'est le chef d'oeuvre de Fernando Fernandez, grand auteur espagnol, très admiré dans son pays, moins connu en France tout simplement parce que peu d'éditeurs français se sont intéressés à son oeuvre, ses Bd ne sont pour la plupart pas traduites ou pas éditées en album, c'est le cas notamment de "Zora et les Hibernautes", une splendide Bd de science-fiction, au ton très érotique, qui n'a été vue en France que dans la revue Fantastik dans les années 80, mais il n'existe pas d'album, alors qu'il a été publié aux Etats-Unis dans Creepy. Pour cette version de Dracula, on peut dire que c'est l'aboutissement de l'immense talent de Fernandez, de sa parfaite maîtrise du dessin et de l'art pictural, car son style est unique, Fernandez s'est d'abord fait connaitre en Espagne comme peintre et illustrateur, on retrouve ce style très pictural dans ses Bd, avec un dessin ici réalisé en couleurs directes, à la peinture à l'huile, ce qui donne un rendu identique à des toiles de maître, un peu comme le fait Segrelles sur Le Mercenaire, sauf que sa technique est plus lisse, chez Fernandez c'est plus torturé et plus pictural, et la composition des planches avec leurs cadrages est assez hardie. C'est la grande force de cet album. Sinon, il n'y a que peu de surprises au niveau histoire, on retrouve les personnages du roman, les mêmes situations et les composantes du récit vus dans de nombreuses adaptations cinématographiques et en BD, encore qu'en BD, l'exploitation du mythe de Dracula n'a pas été aussi pléthorique. Certains passages du roman ont été raccourcis pour des questions de mise en page, mais ça ne gène pas la progression narrative, et malgré ça, il n'est pas malvenu de dire que c'est la plus fidèle adaptation du roman de Bram Stoker en bande dessinée. Par ses compositions et son dessin superbe, Fernandez installe un gothique macabre du plus bel effet avec une ambiance pesante bien rendue, il nous fait pénétrer sans mal dans l'univers angoissant et effrayant du saigneur des Carpates, c'est un véritable roman graphique, mais que j'ai préféré classer en genre fantastique parce que cette histoire plonge en plein dedans. A noter que la bande est parue d'abord dans la version espagnole de Creepy entre 1982 et 83, elle fut publiée en France dans la revue Fantastik en 1983-84, c'est là que je l'avais découverte, puis dans Ere comprimée entre 1985 et 86, avant de connaitre une édition en album chez Campus ; longtemps introuvable, cet album s'il est en très bon état, peut varier entre 30 et 40 euros voire plus, mais sur internet, j'ai vu des éditions en bon état à 5 euros, donc on ne sait pas trop à qui se fier, mais sachez que c'est un album qui n'a jamais été réedité, il peut constituer donc une intéressante curiosité d'un auteur peu connu mais qui gagne à l'être, pour tous les amateurs d'adaptations littéraires.

02/07/2020 (modifier)