Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le Perce-Neige (Misu Misô)

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Nozaki supporte tant bien que mal les brimades dont elle est victime mais un accident va tout changer.


Harcèlement scolaire Josei ou Redikomi

ll y a six mois de cela, la famille Nozaki a quitté la capitale pour aller vivre en province à cause du travail du père. Tout le monde semble s'être accoutumé à cette vie. Toutefois, Haruka (l'aînée des deux filles) subit des brimades. Elle n'ose pas en parler à ses parents ni à sa petite sœur car elle ne veut inquiéter personne. Néanmoins, quand elle rentre tard ou en chaussons, cela constitue des indices qui inquiètent ses proches. Haruka parvient à supporter tout cela car, régulièrement, son camarade Aiba prend sa défense. De plus, il ne reste que deux mois avant la fin de l'année et la fermeture définitive du collège. C'est cette pensée qui l'aide à tenir envers et contre tout. Malheureusement, un tragique accident va avoir lieu et faire basculer Haruka dans la haine la plus profonde qui soit...

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 13 Juin 2019
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Le Perce-Neige
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

23/03/2020 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C'est présenté comme un manga choc contre le harcèlement scolaire dont sont victimes parfois des élèves. En l’occurrence, c'est l'histoire d'une jeune fille qui quitte Tokyo avec ses parents pour aller dans une région reculée du Japon en pleine déperdition et désertification. Cette fille va vivre un calvaire dans sa classe car elle est considérée comme une étrangère qui rompt un certain équilibre. Ce manga a défrayé la chronique dans l'archipel nippon car ce harcèlement va très loin jusqu'à frapper les parents de la lycéenne ou les réduire en cendre avec leur maison. En effet, l'exagération sera de mise. Le phénomène du harcèlement existe mais il ne va généralement pas jusqu'aux multiples meurtres. J'avoue ne pas apprécier cette surexposition qui manque de finesse et surtout de crédibilité. On ajoutera un graphisme qui m'a un peu rebuté. Les visages des personnages sont assez laids un peu comme chez cet auteur italien dont je n'aime pas trop le dessin à savoir Gipi. Au final, je n'ai pas été convaincu mais cela reste satisfaisant dans l'ensemble. Il y a seulement deux volumes mais ils sont assez volumineux. Nous avons là et en résumé une oeuvre coup de poing traitant d’un harcèlement scolaire qui tourne à la vendetta sanglante. Il faudra s'accrocher.

23/03/2020 (modifier)