Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

A sleeping man and a loving man (Nemuri Otoko to Koi Otoko)

Cette galerie contient des images potentiellement pornographiques. En appuyant sur le bouton ci-dessous, vous confirmez être majeur.

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Le récit principal, qui donne son titre au recueil, nous emmène aux côtés de deux collègues et colocataires, Jude et Royce. Un jour, Royce contracte une maladie étrange : elle provoque des pulsions sexuelles irrépressibles pendant le sommeil, poussant la personne atteinte à assouvir ses désirs avec toute personne à proximité, quelque soit son sexe.


Gays et lesbiennes Hentai Libre Shuppan Yaoi

Avoir des pulsions sexuelles pendant son sommeil et ne pas s’en souvenir. Coucher avec n’importe qui... Même un homme. C’est ce qui arrive depuis deux semaines à Royce, un collègue avec qui Jude partage le même toit. Jude a déjà été sept fois victime des pulsions de Royce et il commence à craquer pour lui. Il a beau se répéter que Royce est hétérosexuel, qu’il ne doit s’attendre à rien, il continue pourtant à brûler pour lui...

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 23 Août 2019
Statut histoire Histoires courtes (série terminée) 1 tome paru
Couverture de la série A sleeping man and a loving man
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

16/02/2020 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Le concept est celui de petites histoires courtes autour de l'attirance sexuelle. En effet, c'est celui d'un amour qui peut naître autour d'une simple attirance physique. La première histoire (la plus longue et donnant le titre à l'ouvrage) est celle d'un hétéro ayant des pulsions pendant son sommeil et faisant l'amour avec n'importe qui sans s'en souvenir. C'est vrai que je ne connaissais pas cette maladie qui est très étrange. Les conséquences peuvent être également assez inattendues surtout quand on fait de la colocation. Les récits jouent surtout sur l'érotisme des différentes situations. Mis à part les deux premiers chapitres constituant la même histoire, le reste ne sera pas très original au niveau du scénario, ou un peu trop bizarre (comme par exemple apprécier les aliments qu'on n'aime pas ou surmonter le traumatisme d'enfance lié à l'obscurité). C'est bien dessiné par la mangaka, avec un trait d'une grande finesse. A noter également une édition de qualité. Cependant, c'est pour un public très averti.

16/02/2020 (modifier)