Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Louisiana

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Une vieille dame blanche exhume sa douloureuse histoire familiale. Accompagnée par sa bonne noire, elle la raconte sur papier.


1799 - 1815 : Le Premier Empire - Napoléon Bonaparte Esclavage [USA] - Dixie, le Sud-Est des USA

Nouvelle-Orléans, 1961. Louise Soral, descendante d'une famille de planteurs louisianais, est désormais une vieille femme au crépuscule de sa vie. Après avoir vu un passage d'Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell, ses trois petites filles questionnent leur aïeule pour en savoir plus sur la vie dans les plantations d'autrefois. La vieille dame ne souhaite pas parler de cette époque, moins romantique que dans l'histoire mettant en scène Scarlet O'Hara et Reth Butler. Une période sombre dont elle ne veut pas se souvenir... Prise de remords le soir venu, elle réalise que l'histoire de sa famille disparaîtra si elle ne trouve pas le courage de leur raconter ce douloureux récit. Avec la complicité de sa bonne, une femme de couleur, Louise décide de mettre par écrit les souvenirs et les secrets les plus sombres de sa famille dans le sud des Etats-Unis. Tout a commencé quand son arrière-grand-père Augustin Maubusson a reçu des concessions en récompense de ses services et s'est installé avec sa famille dans la paroisse de La Pointe Coupée. Nous sommes en automne 1805, à l'époque des plantations du Sud des États-Unis...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 13 Septembre 2019
Statut histoire Série en cours (3 tomes prévus) 1 tome paru
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Louisiana
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

26/01/2020 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

La couverture ainsi que le titre font référence au célèbre Autant en emporte le vent. D'ailleurs, la première case et celles qui suivent renvoient directement au célèbre film oscarisé de 1939 ainsi qu'au roman de Margaret Mitchell. Cependant, une vielle dame qui est la narratrice de cette histoire nous explique que la réalité était encore plus dure que cette romance imagée et nuancée. Il est vrai qu'on va vite s'apercevoir que les exploitants de plantation de canne à sucre n'avaient absolument aucune considération humaine pour ces esclaves traités comme des objets sans âmes et exploités jusqu'au bout dans tous les domaines, les plus sordides soient-il. Bref, cela ne fera pas dans la concession. J'ai beaucoup aimé car au-delà de la situation des esclaves au XVIIIème siècle dans le Sud des États-Unis, on se rend compte que les femmes blanches devaient également subir leurs maris violents et volages. On va s'attacher plus particulièrement à une maîtresse de domaine et sa fille qui vont devoir se débarrasser d'un homme mari et père sans vergogne à l'aide de la magie vaudou. Bref, une grande place est accordée aux personnages féminins. Les rôles de grosses brutes sont attribués aux hommes comme il se doit. C'est une très belle saga qui commence de manière très satisfaisante. On a véritablement envie de connaître la suite. Je souligne également que le dessin de ces bayous est tout simplement superbe. De beaux cadrages, un trait vif et structuré pour un récit très bien mené sur un thème intemporel. Au final, une agréable découverte. On guettera la sortie des deux autres volumes.

26/01/2020 (modifier)