Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Blue (Pat Grant) (Blue)

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Une rumeur macabre hante les rues de Bolton, une ville côtière de la province australienne envahie par des créatures bleues aux tentacules étranges. Le corps de l’un de ces aliens aurait été retrouvé sur la voie ferrée. Un trio d’adolescents un peu paumés partis pour sécher les cours se retrouve pris dans une curieuse et morbide expédition qui les mettra face à leurs propres peurs…


Adolescence Autobiographie Couleur de peau : bleu Format à l’italienne Immigrants Les coups de coeur des internautes Océanie Racisme, fascisme Top Shelf Productions

Une rumeur macabre hante les rues de Bolton, une ville côtière de la province australienne envahie par des créatures bleues aux tentacules étranges. Le corps de l’un de ces aliens aurait été retrouvé sur la voie ferrée. Un trio d’adolescents un peu paumés partis pour sécher les cours se retrouve pris dans une curieuse et morbide expédition qui les mettra face à leurs propres peurs…

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 15 Novembre 2012
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Blue (Pat Grant)
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

31/12/2019 | Jetjet
Modifier


Par Jetjet
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Jetjet

Je vous parle d'un temps que les moins de 10 ans ne peuvent pas connaître..... Plus sérieusement d'une époque où l'éditeur Ankama osait des projets différents comme Sin Titulo, Notre seul ami commun ou encore Gyakushu ! et même Drakka qu'on ne retrouve plus dans leur catalogue aujourd'hui faute de succès commercial. Et c'est bien dommage tant ce catalogue foisonnait d'idées et de talents alternatifs méconnus du grand public mais pas du tout dénués d'intérêt. Blue de Pat Grant fait partie de cette collection de trésors méconnus. Pré-publié sur la toile où on peut encore la lire légalement en anglais de façon tout à fait gratuite, ce joli bouquin cartonné et édité à l'italienne est encore disponible ici et là en français à petit prix et je ne saurais trop vous recommander de saisir votre chance et de vous le procurer avant la fin définitive de ces stocks de fortune. Mais de quoi parle Blue en fait ? Pour faire dans le succinct, il s'agit d'une histoire semi-autobiographique de l'auteur et de sa jeunesse. Pat Grant est un auteur australien originaire d'une petite ville côtière où il fait bon surfer. C'est ce qui va lui inspirer l'histoire de ces 3 jeunes branleurs préférant tuer l'ennui de leur quotidien en séchant les cours pour leurs sports de glisse quotidiens. Hélas pour eux, la houle est si forte qu'il est impossible de s'adonner aux joies de la planche ; mais il parait qu'on peut encore observer des bouts d'un cadavre sur les lieux d'un accident ferroviaire plus loin dans la nature à quelques heures de marche.... Le pitch pourrait nuire fatalement à ce récit, les similitudes avec Stand by Me de Stephen King étant effectivement flagrantes. L'auteur s'en explique d'ailleurs longuement dans la postface qu'il serait préférable de lire à tête reposée bien après le récit principal. Car l'histoire est conçue de telle manière qu'elle distille suffisamment de détails comme de non-dits pour s'expliquer d'elle-même. Blue parle également d'une ville industrielle, d'un racisme latent envers une race extraterrestre à la peau bleue... Tout ceci pourrait sembler farfelu mais s'assemble idéalement vers une conclusion définitive et bluffante. Avec un style cartoon très agréable et une jolie bichromie à tendance bleue, Pat Grant s'inspire du découpage des travaux de Chris Ware pour y laisser émaner une certaine poésie avec des décors simples mais remarquablement construits. Les sales teignes n'ont rien d'attachant mais c'est pourtant dans leur silence et certaines de leurs réactions que l'on distingue réellement leurs sentiments. L'apport fantastique du titre avec ces aliens bleus prend un sens bien plus métaphorique une fois au terme de cette longue journée entre les rails et la mer. Il n'est pas trop tard pour lire Blue ni l'apprécier alors vous aussi laissez-vous bercer par cette nostalgie qui ne manque pas d'intérêt.

31/12/2019 (modifier)