Le Monde selon Kev

Note: 1/5
(1/5 pour 1 avis)

"Fais pas ci", "va pas là", "mets la table", "mange sans les doigts", "va te laver", "marche droit"... La liste des règles créées par les adultes est aussi longue qu'inutile. Kev en est persuadé et c'est pour ça qu'il faut tout changer !


Albums jeunesse : 6 à 10 ans

Selon lui, le constat est sans appel : le monde des vieux, il craint, alors pourquoi les écouter ??? Après tout, il a déjà 10 ans, une imagination sans limite et bien trop peu de temps pour faire tout ce qu'il a à faire ! Et ce ne sont pas sa mère, sa maîtresse ou son petit frère qui vont l'en empêcher !

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 29 Mars 2019
Statut histoire Strips - gags (gags en une ou deux planches) 1 tome paru
Couverture de la série Le Monde selon Kev
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

30/10/2019 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Je trouve le dessin de faible qualité, un peu semblable à celui que l’on retrouve parfois dans des brochures d’entreprise. C’est propre, très lisible, mais sans âme, sans passion. Les personnages manquent de dynamisme malgré le fait qu'ils semblent bien excités. Les décors sont neutres, présents mais sans intérêt. Les gags ne m’ont pas fait rire. Soit il s’agit d’idées éculées, soit je les trouvais vraiment idiots, soit je ne voyais pas à quel moment c’était censé être amusant. Je sais qu’ils s’adressent à des enfants de 8, 9 ans maximum mais même pour eux, j’ai trouvé ça très, très, très léger. Qu'il s'agisse de gags en une planche (majoritaires dans ce premier album), en deux ou trois planches, ou d'une histoire courte en cinq planches comme celle qui ponctue ce premier opus, c'est toujours le même constat : un gros manque de rythme et des chutes qui tombent à plat. L’écriture est assez terne, sans relief, sans pep’s. Le vocabulaire est peu crédible pour un enfant de 10 ans (‘il a un PH d’extraterrestre’ : quel enfant de cet âge va parler du PH de quelqu’un ?), les expressions détournées m'ont parfois consterné ('Cette fois, c'est le goulot qui fait déborder le naze'... bof bof bof). Bref, j’ai pas aimé.

30/10/2019 (modifier)