Le Royaume du Vide

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Olivier Texier tente une approche alternative dans ce recueil de strips pour une humanité parallèle : quand le sens a disparu, le non-sens doit faire valoir ses droits.


Format à l’italienne Nouveautés BD, comics et manga

Parfois, le monde qui nous entoure semble déraisonnable. En partant de ce constat qui a mis en échec la philosophie moderne, la PAC et les témoins de Jéhovah, Olivier Texier tente une approche alternative pour une humanité parallèle : quand le sens a disparu, le non-sens doit faire valoir ses droits. Dans ce monde nouveau, le quotidien n’est pas plus accueillant, la mort pas moins désagréable. Mais la surprise est permanente et le spectacle réjouit les visiteurs. Ici, on dévalise les banques à coups de bisous, la mutilation est un passe-temps honorable et les sirènes délicates n’ont pas honte de se perdre dans les toilettes des resto-routes. Dans cet univers, il arrive également que tout le monde s’appelle Jean-Luc ; mais ça, c’est un problème contre lequel on ne peut rien faire… Magnifiant le vide existentiel et renversant tous les systèmes de valeur avec un sens de l’à-propos dont il a créé les codes, Olivier Texier nous offre avec Le Royaume du vide une pure leçon de sagesse. Car si le monde est déraisonnable, pourquoi faudrait-il le prendre au sérieux ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 22 Août 2019
Statut histoire Strips - gags 1 tome paru
Couverture de la série Le Royaume du Vide
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

06/10/2019 | Jetjet
Modifier


Par Jetjet
Note: 3/5
L'avatar du posteur Jetjet

Et si on définissait notre univers comme un summum de l'absurdité où rien n'est véritablement sérieux et que tout serait prétexte à la déconnade ? C'est en partant de ce postulat plus ou moins incongru mais pas si irréaliste qu'il n'y paraîtrait qu'Olivier Texier s'amuse à détricoter dans ce recueil de strips de 3 cases chacun. Prendre à revers des faits bien établis et exposer le ridicule qui en découle, on ne pourrait mieux résumer l'ensemble du Royaume du Vide qui tort des situations banales vers des conclusions bien souvent pathétiques et... également drôles pour tout individu réceptif à ce style d'humour. Rien de mieux que quelques exemples : des témoins de Jéhovah toquent aux maisons et déclarent que Dieu n'existe pas. Du coup on leur demande s'ils vendent une Bible quelconque et bien non pas du tout comme il n'y a pas lieu de fêter le culte d'une divinité imaginaire.... Vous n'êtes pas convaincus ? Voici un autre exemple. Un mari invite sa femme à faire le tour du monde... L'épouse saute de joie avant de comprendre qu'elle le fera entièrement en avion sans aucune escale avant de revenir enfin à la maison et d'avoir trouvé le périple bien... chiant. Forcément, raconter ces petites histoires pleines de non-sens est délicat et l'effet tombe plutôt à plat mais Olivier Texier s'en sort haut la main avec un langage particulier : celui de ces petits strips dessinés de 3 cases... Et tout y passe, de la religion aux rapports tarifés aux situations les plus banales de notre propre quotidien. Son dessin issu d'une école underground noir & blanc n'est pas le point le plus excitant mais dispose d'un avantage de taille : celui d'être clair et concis. Ce qui fait que l'on ne sera jamais perdu, que l'on rigole ou pas. Tous les gags ne sont pas aussi percutants et l'utilisation de monstres divers, têtes parlantes, cyclopes ou personnages atrophiés impose une patte un peu "freak" et une ambiance parfois un peu dérangeante (et fatalement dérangée). Il y a suffisamment de variété dans toutes les saynètes pour ne jamais lasser le lecteur. Hélas le rire est plus ou moins variable et pour avoir tâté récemment chez le même éditeur l'ouvrage de Jérôme Dubois Bien normal sur un procédé similaire, la surprise est un peu moins présente. Disons sans rougir que la quantité des strips n'altère pas la qualité du travail proposé même si on n'adhère pas forcément à tous ces délires. Ce Royaume du Vide est donc appréciable en petites lampées davantage que sur la durée mais peut-être rangé sans fards à côté de certains Winshluss. Sans déclarer d'hilarité générale et durable, ce Royaume du Vide reste fort recommandable.

06/10/2019 (modifier)