Larme Ultime (Saishu Heiki Kanojo - Saikano)

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 9 avis)

En apparence, Shûji et Chise forment un couple de lycéens ordinaires. Ils vivent dans une ville de province épargnée par une guerre hypertechnologique.


Akata / Delcourt BDs controversées Love Stories Seinen Shogakukan

En apparence, Shûji et Chise forment un couple de lycéens ordinaires. Ils vivent dans une ville de province épargnée par une guerre hypertechnologique. Chise est introvertie et fragile, tandis que Shûji joue les machos. La jeune fille lui propose de tenir un journal intime et chacun y écrit un jour sur deux. Shûji découvre ainsi celle qu’il commence à aimer. Bien qu’humaine, Chise est habitée par une arme destructrice contre laquelle elle ne peut rien. (source : http://www.editions-delcourt.fr)

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2003
Statut histoire Série terminée 7 tomes parus
Couverture de la série Larme Ultime
Les notes (9)
Cliquez pour lire les avis

22/01/2003 | ThePatrick
Modifier


Par PatrikGC
Note: 2/5

J'ai lu tous les volumes ainsi que le hors-série. Ou plutôt, je me suis forcé à les lire. Long, trop looong ! Peut-être en 2 volumes, c'aurait été bien, mais là, j'ai eu la sinistre impression que l'auteur a fait des copier-coller de chapitre en chapitre. L'idée de base n'est pas mauvaise, mais son traitement est bancal, répétitif. On dirait un one-shot étiré sur 7 volumes (voire 8 avec le HS), l'auteur s'étant dit "je vais exploiter le filon", raconter mon truc encore et encore avec des infimes variations. De plus, le couple protagoniste n'est pas très charismatique avec la fille qui n'arrête pas de s'excuser, et son "petit ami" +/- macho qui la rabroue. Si c'est ça être un couple au Japon, quelle misère ! Quoique sous nos latitudes, il y a aussi des couples pas tristes... Oui, j'ai bien compris que c'était symbolique, mais bon, il y a des limites au passage entre la vie réelle et l'allégorie. Les détails de la fille/arme sont parfois risibles ou navrants, au choix. De plus, on ne sait pas grand chose sur le contexte, il faut souvent attendre 50 pages pour avoir une info sur cette guerre étrange. Étrange, c'est le mot qui qualifie le mieux cet omni (objet manga non identifié)... Je ne déteste pas le graphisme un peu gribouillé parfois, à la limite du croquis, mais j'ai du mal avec l'histoire. Parfois, je montre à mes visiteurs ce manga. Pour l'instant, tout le monde est dubitatif...

23/02/2018 (modifier)
Par Ro
Note: 1/5
L'avatar du posteur Ro

Ce manga dure 7 longs tomes alors que tout était dit dès le premier tome et que c'était déjà bien assez pénible. Il faut avouer qu'il est vraiment bizarre, ce récit. Il se cherche un ton très personnel en mélangeant histoire romantique pour adolescents et récit métaphorique et philosophique sur la guerre et la fin du monde. Mais l'association entre les deux passe tellement mal qu'on se demande en permanence quel drôle de truc on est en train de lire. Il faut vraiment rentrer dans le trip de l'auteur et ça n'a pas du tout été mon cas. Cela commence commme une histoire d'amour hésitante entre deux lycéens qui n'ont pas l'air faits l'un pour l'autre. Un garçon de 17 ans, athlétique et intelligent, sûr de lui mais très peu doué en matière de communication amoureuse. Et avec lui une jeune fille, faible, timide, soumise, et qui n'arrête pas de vouloir s'excuser à tout bout de champ. Pardon, pardon, pardon, pardon... Dès les premiers chapitres, j'ai été gavé par son comportement larmoyant et son état d'esprit de japonaise modèle et soumise. Et puis dès le deuxième chapitre, ça tourne à l'étrange. Déjà, on découvre que le Japon est en guerre contre de puissants ennemis inconnus. Une guerre humaine dont les habitants semblent tout ignorer si ce n'est en subir les conséquences matérielles et apprendre au fur et à mesure que le front d'abord placé à l'étranger (mais on ne sait pas où) se rapproche dangereusement. On se rend compte du côté onirique du récit dans le fait que personne ne s'interroge sur la raison de cette guerre, l'identité de l'ennemi et les raisons du secret du gouvernement à ce sujet. Il faut donc juste admettre les faits. Pas facile en ce qui me concerne. Et puis surtout, et c'est donc bien le thème principal de ce manga, notre héros découvre que sa petite copine a été transformée en secret par l'armée en arme ultime, capable de faire sortir de son corps des canons terrifiants, des ailes, etc... (j'ai d'ailleurs trouvé bien ridicule le moment où un chapelet de missiles semble sortir de son postérieur quand elle essaie de fuir en vélo avec son copain). Pourquoi elle ? Dans quelles circonstances a-t-elle été transformée ainsi ? Comment expliquer une technologie aussi aberrante puisqu'on découvre au fur et à mesure que son petit corps frêle peut se transformer en gigantesque arme de guerre de la taille d'un vaisseau spatial ? Tout cela est encore à admettre comme de simples faits oniriques, comme une métaphore. Et c'est surtout la réaction des deux amoureux et de leurs amis lycéens qui est la plus stupéfiante puisqu'ils persistent à vivre leur vie insouciante, comme dans un mauvais shojo romantique, malgré l'ambiance de guerre et le fait que l'une d'entre eux part régulièrement combattre en volant comme un supersonique et massacrer des troupes inconnues à distance, revenant ensuite comme si de rien n'était (pardon, pardon, pardon...). Même si l'invraisemblance de tout l'ensemble m'a complètement gâché le plaisir, le premier tome formait une histoire complète bizarre et métaphorique mais tenant plus ou moins la route, romantiquement parlant. Mais voilà, l'intrigue continue ensuite sur encore six autres tomes et j'ai vraiment eu l'impression de redites permanentes et d'une dilution complète de l'idée de départ. Ce sont en permanence des discussions pleurnichardes entre les deux héros, de longs monologues ou dialogues complètement à côté de la plaque, sur des sujets futiles ou faussement philosophiques. De la tragédie romantique pour adolescents. En piochant au hasard n'importe quelle page des 7 tomes, on a l'impression de revoir sans arrêt les mêmes scènes répétées. Et le tout se termine dans une fin du monde sortie du chapeau et une conclusion romantico-fantastique tout aussi bidon à mes yeux que le reste du récit. Je n'ai vraiment pas accroché à ce romantisme larmoyant, à ces personnages agaçants (pardon, pardon, pardon... bouh ouh ouh...), à l'invraisemblance complète de la trame du scénario et au comportement de tous les protagonistes qui s'avère en permanence décorrélé de ce qui apparait comme étant la réalité. "Oh, on va tous mourir sous les bombes de la guerre, dans le tremblement de terre de la Terre qui ne peut plus supporter l'humanité, mais sinon vous êtes trop mignons, les deux amoureux, on va faire une petite fête au lycée en vote honneur. Et à part ça est-ce que vous avez enfin couché ensemble ? Hu hu hu..."

29/09/2010 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Mouais... Il est un peu bizarre ce manga. Au début, je pensais que c'était un manga à la Love Hina avec deux étudiants qui s'aiment et vivent une relation un peu gnangnan, mais ce n'est pas le cas et je me retrouve avec un plaidoyer contre la guerre qui amène la souffrance. Le récit est intéressant et les deux personnages principaux sont attachants. Surtout Chise qui est mignonne et veut juste être normale et oublier ce qu'on a fait d'elle. Mais il y a tout de même quelques défauts dans le récit comme certaines choses qu'on ne sait pas. À moins que j'aie manqué une page, on ne nous dit pas pourquoi ni comment Chise est devenue une arme et on ne sait pas pourquoi y a une guerre. Ça m'a un peu énervé lors de ma lecture et ça l'a un peu gâchée. Il y a aussi quelques scènes de sexe dans la série et cela m'a un peu dégoûté car je ne suis pas habitué à ce genre de scène. Ça fait aussi un peu porno et moi le porno... Le dessin est un peu moche et prend quelquefois des traits bizarres lors des scènes d'humour. Malgré tout, j'ai bien aimé dans l'ensemble malgré les défauts.

01/01/2008 (modifier)
Par fonch001
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Nagasaki et Hiroshima sont des plaies béantes dans le coeur des japonais. L'auteur présente ici un plaidoyer anti-atomique en partant d'une question simple : Qu'arrivera-t-il à l'humanité, le jour où l'arme nucléaire perdra son effet de dissuasion ? La réponse de l'auteur est, vous l'aurez compris, pour le moins pessimiste. La présentation de ces arguments est pour le moins imagée puisque l'oeuvre est amenée comme un shojo manga dramatique où l'héroïne ne peut vivre pleinement son amour d'adolescente parce qu'elle est "l'arme ultime", une arme capable de rayer une ville de la surface du globe en quelques secondes. Oui mais voilà, Chise est une fille et elle ne fait donc pas peur... jusqu'à ce qu'il soit trop tard... Ce manga ressemble bien vite plus à "full metal jacket" de Kubrick qu'à Love Hina. Le dessin m'a déplu, c'est moche, minimaliste et vide. Nous avons des pages entières toutes blanches ou noires... Car l'objectif de l'auteur est de faire réfléchir plus que de montrer. De même, les questions incessantes des protagonistes montrent un malaise et tentent d'amener le lecteur à s'interroger. Mais tout cela ne plaira pas à tout le monde, répétitivité et pessimisme sont de rigueur. L'héroïne perpétuellement larmoyante est assez agaçante (encore plus en DVD car il y a le son en plus !), presque une parodie d'héroïne de shojo. Mais l'ensemble, plutôt réussi, montre bien le malheur des gens dépassés par les événements et solidaires dans l'immobilisme. L'auteur n'a aucune complaisance avec les autorités et la nature humaine. Malgré pas mal de défauts de forme, j'ai beaucoup aimé cette oeuvre, ses propos et ces personnages. Ayant vu la série en DVD également, je vous conseille vivement cette dernière, qui reprend la totalité des 7 manga sans omission ni déformation de l'histoire mais avec une réalisation exceptionnelle (16/9, son 5.1, animation magnifique) qui tranche avec le minimalisme des manga.

05/12/2006 (modifier)
Par Picado
Note: 1/5

Je n'ai vraiment pas aimé, et pourtant ça me semblait vraiment pas mal au départ. Mais je trouve que c'est vraiment trop lent et que ça manque de contenu... J'ai été très gêné par le fait qu'on ne puisse pas situer l'action dans le temps : on est à la fois dans une guerre qui a des côtés très futuristes et à la fois très classiques. J'ai vraiment du mal avec le mélange contemporain/S-F... J'ai trouvé que la narration n'avançait pas beaucoup que ce soit en ce qui concerne la relation des deux protagonistes, la guerre, les dialogues... Enfin, les dessins ne sont pas terribles mais pas désagréables. Ce manga reste vraiment dans mes pires souvenirs, surtout à cause de la pesanteur du propos.

10/11/2004 (modifier)
Par shun
Note: 5/5

Comme le dit Cmike, ici ce n'est pas le combat, ou le travail de Chise qui est mis en avant, mais plutôt ce que son travail et la guerre peuvent engendrer avec les gens qu'elle voit au boulot ou à l'école, voire son petit ami ! Et elle, comment se comporter dans sa situation ? Tuer des gens, va t'elle le supporter ? Etre sans coeur ? La mangaka arrive en plus à mettre en avant ceci surtout grâce à sa mise en page ! Le dernier chapitre du tome 1, sans texte, est une pure merveille, ou encore justement les 4 pages noires qui expriment bien ses sentiments ! A la fin du tome 4 arrive le côté tragique reconnu de ce manga.

17/09/2003 (modifier)

Ben voila, moi et le shojo ca fait deux... Mais j'avais décidé de laisser une deuxième chance à ce genre adulé par des tonnes de fans. Alors je suis tombé sur "Larme ultime", dont le scénario était celui qui "m'attirait" le plus. Je dois bien avouer que pendant quelques dizaines de pages j'étais pas mal dedans, et malgré les affreuses mimiques et répliques récurrentes au genre, j'avais envie de découvrir la suite... Mais j'ai compris que comme je le craignais, ce manga était uniquement axé sur l'histoire d'amour des deux héros, au détriment du scénario. De plus, les dessins, s'ils semblent originaux au début, donnent bien vite une impression de brouillon. Je conseille toutefois l'achat, car je pense que les amateurs s'y retrouveront...

18/05/2003 (modifier)

Tome 1
Ce manga m'a accroché par deux points bien précis : sa couverture, assez fascinante (je trouve la couleur pas terrible, mais bon...), et quelques répliques, où l'on s'aperçoit que le jeune homme (Shûji) engueule carrément sa copine (Chise). A la lecture, on ne comprend pas bien ce qui se passe, et de fait le cadre général de l'histoire brille par son absence. Les suggestions sont omniprésentes, mais le lecteur est obligé de reconstituer par ces indices finalement ténus, l'univers dans lequel se déroule l'action (et c'est un compliment ! :)). De même, Chise est censée être une arme terrifiante, mener de nombreux combats, mais on n'en voit presque rien. Toute l'histoire est en fait centrée sur le rapport amoureux (et très maladroit) de ces deux personnages, leur difficulté à se comprendre, à surmonter leurs différences, leur timidité. Elément intéressant, la mise en page est parfois très très bien faite, de façon agréable et originale. Le dessin dans l'ensemble est relativement simple, quoiqu'assez joli (j'ai récupéré le poster, et même si je n'apprécie que peu ce manga, j'avoue trouver l'image assez fascinante...), et le dessin reprend parfois des photos de zones urbaine. Le mélange est vraiment pas mal, et intéressant. En résumé, ce manga comporte une indéniable touche poétique et de ce fait me plaît; mais en même temps il reste très fleur bleue -- trop à mon goût ! -- et devrait plaire à un public un peu plus jeune, d'où ma note peu élevée.
Tome 2
Confirmation de l'impression laissée par le tome 1. L'histoire reste dans la même tonalité mièvre, mais on découvre un peu le "travail" de Chise, avec quelques passages mettant en scène sa vie sur le champ de bataille. A noter que l'auteur a trouvé un moyen efficace de travailler rapidement : 4 des pages sont entièrement noires (Akata/Delcourt signale à la fin que ce n'est pas une erreur d'impression :)). Pas mal, surtout qu'une ou deux auraient largement suffit, mais bon, c'est un détail. L'histoire progresse à peine, on reste toujours autant englué dans la sauce de sentiments qui fait la base de "Larme Ultime", et c'est bien dommage. En plus j'ai eu parfois l'impression de lire un guide de comportement amoureux à l'usage du pré-adolescent, je trouve ça un peu lourd. Bref, 2/5 confirmé... :(

22/01/2003 (modifier)
Par cmike2
Note: 4/5

Patrick, ce manga est destiné pourtant a un public adulte ! Il est pas là pour nous montrer des combats, etc, y'a d'autres mangas pour ça ! Ici le point central c'est l'amour au coeur d'une guerre... Ce que ce manga arrive à montrer magnifiquement, attendez la suite. ^^

22/01/2003 (modifier)