Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

L'Homme de l'année - 1440

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Dans la région de Nantes en 1440, un chevalier est envoyé par Rome pour mettre fin à une série de meurtres d'enfants. Un récit très bien construit autour du personnage de Gilles de Rais et d'un chevalier courageux.


1300 - 1453 : Moyen Âge et Guerre de Cent ans Bretagne

Dans plusieurs régions de l'Ouest du pays, des disparitions d'enfants empoisonnent la vie des familles, faisant régner la peur et un sentiment d'impuissance. Une mystérieuse dame au visage voilé semble attirer les jeunes garçons et filles aux lisières des forêts. On l'appelle la Meffraye. L’évêque de Nantes fait appel au pape pour obtenir de l'aide, et voit bientôt arriver le chevalier Gwen de L'Hôpital, un homme à la réputation contestée, mais dont on imagine que les méthodes vont peut-être mettre fin aux disparitions. Le chevalier se fait très vite remarquer en prévenant le baron de Laval, le seigneur Gilles de Rais, d'un guet-apens qui l'attend dans une rue de la ville après une messe qu'il a fait donner dans la cathédrale de Nantes. Un premier contact qui lui permet d'entrer au service du puissant homme, admirateur de Jeanne d'Arc, qui vit dans le château de Tiffauges aux côtés d'une femme très belle, mystérieuse et très provocante. Gwen va petit à petit découvrir la personnalité du baron, mais aussi certains secrets cachés dans les murs du château. Le baron de Rais serait-il le responsable de tous les meurtres qui terrorisent la région ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 20 Mars 2019
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série L'Homme de l'année - 1440
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

31/08/2019 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

A la lecture de ce récit, on se rend compte de l'interprétation de l'histoire par rapport à la légende de Barbe Bleue alias Gilles de Rais, un noble connu pour ses exactions envers les enfants. Entre le conte de Perrault et cette réalité, il y a tout un fossé. Cela a été d'ailleurs assez intriguant de découvrir le pourquoi. Il est question d'enjeux de pouvoirs entre seigneurs puissants et Eglise inquisitoriale. Quand on veut se débarrasser de son chien, on dit qu'il a la rage. Nous avons droit à un dessin assez précis qui met en valeur les décors moyennageux. Quant au scénario, il devient assez précis au fur et à mesure que l'enquête avance dans cette époque assez obscure. Je n'ai cependant pas aimé certaines lourdeurs notamment dans les dialogues. Pour autant, l'ensemble est assez bien structuré. Au final, une fable qui laissera un arrière goût.

31/08/2019 (modifier)