Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Coco Jumbo

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Comme le dit CocoJumbo : «Yes le style!»


« Il faut moderniser la nature. La rendre plus cool. Plus lounge. Plus zap. » Alain Boulanger, patron de la grande entreprise semi-publique VIEA, part à l’assaut de la nature. En route pour la mine d’uranium de Domartin (Dom Tom), un mystérieux accident de voiture vient éparpiller cette grande figure du patronat français sur le bitume d’une départementale traversant la jungle. Un énigmatique petit singe s’empare alors de l’ordinateur (rempli de secrets d’état) de Boulanger, point de départ de ce récit théâtral. En premier rôle : Marion, jeune journaliste idéaliste coincée dans ses peines de cœur et dépêchée sur les lieux du crime ; en seconds rôles : Vadime Boulanger (neveu du premier), guidé par son zob, Papa Mars, rédacteur en chef maoïste exalté, déterminé à faire la lumière sur VIEA, et, bien entendu, notre affectueux primate doué de parole : Coco Jumbo, mammifère mythomane, au centre de notre fablabla (fable + blabla = fablabla)... La collision de ces différentes sensibilités, à rebours de l’intrigue politico- financière, mènera les protagonistes à affirmer leur moi profond (si débile soit-il) dans cette jungle hostile. Texte: L'éditeur

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Juin 2017
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Coco Jumbo
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

01/08/2019 | Gaston
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

J'ai trouvé cet album un peu étrange parce que je ne suis pas trop certain où l'auteur voulait en venir. C'est une intrigue politico-financière avec beaucoup d'humour et je ne sais trop si l'auteur voulait faire passer des messages avec de l'humour ou que c'est juste un gros délire qui ne se prends pas trop au sérieux. On va donc suivre un groupe de personnages hauts en couleurs et la pauvre Marion qui est le personnage le plus 'normal' du récit va subir une aventure délirante. J'ai trouvé que l'humour marchait bien la plupart du temps et les dialogues m'ont souvent fait sourire. Le dessin est assez correct même si c'est un style qui ne me plait pas trop. L'histoire m'a un peu diverti, mais j'avoue qu'à un moment j'ai commencé à me lasser un peu. Il manque quelque chose pour la rendre captivante et le fait que, comme je l'ai écrit plus-tôt, je n'étais jamais sûr des intentions réelles de l'auteur m'a un peu gêné. Une curiosité à lire si on s'intéresse aux éditeurs non-mainstream.

01/08/2019 (modifier)