Les Sexties

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Gags et histoires courtes sur des thèmes érotiques - ou pas...


Le sexe (pour de rire)

Lauzier glisse quelques pointes acidulées, comme d'habitude. Et joue aussi sur un érotisme parfois provocateur (mais pas toujours et pas que). Un humour proche de celui de Quino souvent.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 1980
Statut histoire Strips - gags 1 tome paru
Couverture de la série Les Sexties
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

21/05/2019 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Je trouve cet album suffisamment connu, je pense même qu'au début des années 80, il l'était autant que Les Sextraordinaires aventures de Zizi et Peter Panpan du même Lauzier, je m'en souviens très bien, et j'avais complètement oublié que je possédais cet album, je l'ai retrouvé par hasard sous une pile énorme de bouquins que j'avais mis au rebut, je vais peut-être essayer de l'échanger. Car je me souviens aussi que j'avais été assez déçu de l'avoir acheté. C'est une sorte de condensé ou de best of de ce que faisait Lauzier à l'époque, il ne faut pas oublier qu'il a débuté dans le dessin humoristique avant d'accéder à la bande dessinée, on en retrouve donc pas mal ici, dont beaucoup ont été publiés dans le magazine de charme Lui, d'où le titre et le ton qui tourne autour du sexe, le dessin en galerie est paru dans Lui, il fait partie des bons contenus de cet album qui reste très inégal, plusieurs autres ne sont pas aussi réussis, les courtes histoires et les parodies qui le complètent ne sont pas toujours terribles. Lauzier porte un regard sans complaisance sur les travers de la société mais n'aborde pas le sexe de façon crue, tout ceci reste soft et il me semble moins féroce qu' à son habitude. Un album moyen qu'on peut parcourir par curiosité mais loin d'être indispensable, à moins d'être fan de Lauzier.

13/08/2019 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Voilà un album qui n’est pas des plus connus de Lauzier, et que j’ai découvert récemment (je n’en avais jamais entendu parler). C’est un album très hétéroclite, dans tous les sens du terme. En effet, il rassemble un grand nombre de strips (du simple dessin à deux ou trois), mais aussi des histoires courtes de plusieurs pages (qui ne sont pas trop réussies je trouve). C’est aussi hétéroclite (et inégal d’ailleurs) pour ce qui concerne les thèmes et le ton adopté. Beaucoup de strips jouent sur un érotisme rigolo (ce qui justifie le jeu de mot du titre, et le dessin de couverture ?), d’autres sont plus divers (proche de Quino parfois). Si les thèmes habituels de Lauzier (critique sociale) sont présents, je les trouve ici moins bien exploités qu’ailleurs. C’est un album sympathique, sans plus, amusant mais pas suffisamment à mon goût. A emprunter à l’occasion.

21/05/2019 (modifier)