Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

La Planète aux cauchemars

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 3 avis)

Librement inspirée de la nouvelle "Le cauchemar d'Innsmouth" de Howard Phillips Lovecraft


Lovecraft

En voyage vers la planète Arkam une voyageuse se voit contrainte de prendre un autre circuit qui fait escale à Innsmüt endroit de mauvaise réputation. Après un voyage sans histoire notre voyageuse arrive à Innsmüt endroit désolé et pratiquement à l'abandon. A trop vouloir fouiner la voyageuse découvre qu'effectivement cette escale n'était pas une bonne idée.

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 13 Mars 2019
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La Planète aux cauchemars
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

12/05/2019 | sloane
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Rue de Sèvres est actuellement mon éditeur préféré si on se tient aux statistiques de ce présent site sur la fiche lecteur. Pour autant, je dois dire que ce titre est un vrai raté. La science-fiction est un genre difficile à appréhender. Soit on aime, soit on déteste. Cela commence d'une manière assez agréable par l'enregistrement d'un voyage interstellaire dans un banal spatio-port. Il s'agit de faire escale à Innsmüt (et Innsbruck en Autriche) pour payer moins cher le billet de navette. Cependant, il s’agit d’un patelin perdu un peu étrange. Il faut dire que les habitants sont un peu difformes et cachent bien des secrets. Rien ne va dans cette bd qui est très lente au démarrage pour finalement nous sortir des péripéties peu intéressantes. Il faut dire que le duo d'auteur s'est déjà fait remarquer avec le tristement célèbre Les Rêves dans la Maison de la Sorcière, reprise ratée de H.P Lovecraft. Ils récidivent avec ce titre qui est inspiré d'une nouvelle de cet auteur, véritable génie de la littérature fantastique américaine. On retrouve les mêmes ambiances un peu malsaines et inquiétantes, mais cela ne casse pas des briques au niveau du résultat global.

26/01/2020 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Je pense avoir un problème avec les adaptations de Lovecraft en BD. J'ai découvert son univers avec les adaptations d'Alberto Breccia et c'était tellement excellent que depuis toutes les autres adaptations que j'ai lu m'ont paru au mieux moyenne. C'est le cas ici. Les auteurs adaptent une nouvelle que je connaissais déjà et j'ai trouvé que ça se lisait sans plus. Le dessin est très beau à regarder, mais le dessinateur n'est pas parvenu à me faire ressentir une ambiance horrifique et je n'ai ressenti aucune tension durant ma lecture. Quant au scénario, c'est intéressant de voir le monde de Lovecraft dans un univers de science-fiction, mais tout va trop vite pour être vraiment mémorable. Le pire, c'est que l’adaptation de Breccia de cette nouvelle fait beaucoup moins de pages que cet album et j'ai du prendre au moins deux fois plus de temps pour la lire ! Au moins la narration est tellement fluide que je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer. En fait, j'ai pas eu le temps de ressentir grand chose. Bref, le genre d'album que je ne trouve pas vraiment mauvais, mais qu'une fois refermé je n'ai pas envie de relire un jour.

27/08/2019 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

" Le cauchemar d'Innmouth", à mon sens est une des meilleures nouvelles de Lovecraft. Bien que se déroulant dans un univers ou les déplacements se font à l'aide de vaisseaux spatiaux j'ai préféré classer cette BD dans le genre fantastique, d'abord en hommage à Lovecraft qui sans doute se serait retourner dans sa tombe, lui qui était le chantre d'un genre bien particulier à des milles de la SF. Et cette adaptation donc ? Hormis les lieux ou elle nous emmène, elle suit peu ou prou la trame de la nouvelle originale. Ambiance glauque et poisseuse dès que l'héroïne, qui ne sera nommée qu'à la fin, arrive dans la navette qui va la conduire à Innsmüt, d'ailleurs pourquoi changer le nom ? Problème de droits ? Au scénario Matthieu Sapin ne s'en tire pas trop mal. Petit reproche de ma part : c'est que tout cela va vite, sans doute trop vite, et j'ai l'impression qu'au dessin Patrick Pion n'a pas le temps de mettre en place son ambiance. Oui, il y a de belles planches qui nous font découvrir des paysages que le grand CTHULHU n'aurait pas renié mais c'est rapide. A ce jour je cherche encore quel dessinateur serait à même de rendre avec autant d'intensité que les nouvelles le font, toute la noirceur, l'ambiance glauque, prenante, étouffante qui s'en dégage. Au final une bonne mais pas extraordinaire adaptation qui laisse un poil sur sa faim, pour autant je sais que les aficionados iront y jeter un œil, ce n'est peut être pas une mauvaise idée.

12/05/2019 (modifier)