Le Cœur sanglant de la réalité

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Autobiographie avec des ours !


Animalier Autobiographie Ours et nounours

Le Cœur sanglant de la réalité creuse la veine la plus autobiographique de Nadja, inaugurée avec Comment ça se fait (Cornélius, 2006). L’alter ego de l’auteure et son environnement parisien ou breton sont toujours représentés par une population d’ours, symbolisant une humanité primitive jetée par erreur dans une modernité qui lui échappe. Jamais Nadja n’a creusé plus loin les affres de la création, ici picturale ; et les rapports ambigus du milieu de l’Art. Réalisé avec maestria à la gouache noire et blanche, le rouge fait sporadiquement des apparitions sanglantes dans cette réalité, en faisant le livre le plus intimiste et le plus touchant de Nadja. Texte: L'éditeur

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 13 Novembre 2012
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Cœur sanglant de la réalité
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

31/03/2019 | Gaston
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

C'est la première fois que je lis un album de cette auteure et si je comprends bien elle a comme particularité d'utiliser des ours comme personnages. Cet album serait une auto-biographie avec un ours qui est l'alter-ego de Nadja. On va donc suivre un ours qui se pose des questions sur l'art et qui en parle à ses copains ours. J'ai aussi eu l'impression que l'ours en question faisait un peu de dépression, mais c'est une impression basée sur la première moitié de l'album parce que j'avoue que j'ai fini par abandonner la lecture tellement j'ai trouvé que le récit était ennuyeux. Les personnages passent leur temps à dialoguer sur des sujets dont j'en avais rien à foutre et rien ne m'a touché dans le récit. J'ai aussi trouvé le dessin moyen. Bon, si vous aimez les histoires qui parlent de l'art et posent des questions du genre 'c'est quoi la différence entre la réalité et la fiction' et ben c'est un album pour vous. Je pense que c'était trop intello pour moi !

31/03/2019 (modifier)