Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Psychotique

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

À travers le vécu et les écrits de l'écrivain et poète Jacques Mathis, une évocation sensible de la psychose et des maladies mentales.


Autobiographie Douleurs intimes Folie La Boite à Bulles

C'est sous le crayon de Sylvain Dorange que Jacques Mathis conte sa propre histoire, celle d'un homme mégalomane coincé dans un corps étriqué en comparaison de ses idées. Son enfance, passée dans une petite bourgade lugubre de Lorraine, s'est arrêtée à 14 ans, l'année où il fait sa première vraie crise. Et puis les femmes, l'adolescence, le théâtre, la littérature ont eu raison de ses doutes. Jacques Mathis nous livre avec Psychotique un témoignage touchant et sincère de son quotidien, depuis la découverte de sa pathologie en passant par ses multiples passages en hôpitaux psychiatriques, ses séances chez la psy, ses hauts et ses bas. Une histoire pour que ses proches le comprennent mieux, mais pas seulement...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Avril 2019
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Psychotique
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

29/03/2019 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Psychotique est une autobiographie, celle d'un homme sujet à des troubles psychotiques depuis son adolescence, ayant vécu plusieurs années en hôpital psychiatrique et vivant depuis libre mais sous médicaments et avec l'assistance financière de l'Etat. Dans ce récit, il se dévoile, tente d'expliquer sa maladie et surtout de faire comprendre à ceux qui le lisent ce qu'il a vécu et ce qu'il continue de ressentir. D'emblée, je suis bien entré dans le récit grâce au dessin que je trouve clair et très agréable. Le trait est simple et sans fioritures, mais il est surtout rehaussé par une belle utilisation de la couleur. Cela donne des planches plaisantes à la lecture et jolies à regarder. Le récit est parfois un peu trop bavard, avec un texte narratif entre les cases qui donne régulièrement une petite impression de livre illustré. C'est ce côté un peu indigeste de la lecture qui a failli doucher mon enthousiasme. La narration aussi surprend un peu. Le récit est décousu, avec des chapitres qui semblent parfois dans le désordre. Et pourtant, cela reste fluide car cela fonctionne comme le fil d'une discussion qui peut partir dans un sens avant de revenir vers d'autres sujets mais qui reste logique au final, même si légèrement embrouillée. Et le contenu est instructif. On y suit les confessions de l'auteur, le récit de sa vie de tous les jours, de ses séjours en hôpital ou de ses relations avec d'autres personnes, malades ou non. Il y apparaît comme un personnage tantôt mégalomane tantôt dépressif. Il nous explique ses hallucinations, ses crises délirantes et comment elles ont affecté sa vie, de sa jeunesse à aujourd'hui. Il semble parfois la vivre comme un homme ivre qui oublierait les détails de ce qu'il fait et distinguerait mal le réel de l'imaginaire. Il explique bien notamment ce sentiment de bonheur dans le délire qui contraste avec la tristesse qu'il peut ressentir au moment de la guérison et du retour à la réalité. J'ai apprécié la sincérité dans le récit et aussi le fait que l'auteur réussisse à garder un certain détachement par rapport à son témoignage, conscient du fait que ses visions et ses sentiments sont la majorité du temps guidés par sa maladie. Si l'on passe outre la narration qui manque un peu de rythme et de structure, et qu'on profite du graphisme agréable, on se retrouve ainsi en présence d'un témoignage enrichissant et authentique sur une maladie qu'on résumerait trop facilement sous le terme de simple folie douce.

29/03/2019 (modifier)