Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

L'Odyssée d'Hakim

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

L’histoire vraie d’Hakim, un jeune Syrien qui a dû fuir son pays pour devenir « réfugié ». Un témoignage puissant, touchant, sur ce que c’est d’être humain dans un monde qui oublie parfois de l’être.


Documentaires Encrages Immigration clandestine Proche et Moyen-Orient Témoignages

L’histoire vraie d’un homme qui a dû tout quitter : sa famille, ses amis, sa propre entreprise... Parce que la guerre éclatait, parce qu’on l’avait torturé, parce que le pays voisin semblait pouvoir lui offrir un avenir et la sécurité. Un récit du réel, entre espoir et violence, qui raconte comment la guerre vous force à abandonner votre terre, ceux que vous aimez et fait de vous un réfugié.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 29 Août 2018
Statut histoire Série en cours (prévue en 3 tomes) 2 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série L'Odyssée d'Hakim
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

22/02/2019 | Calimeranne
Modifier


L'avatar du posteur Calimeranne

Comment pouvons-nous ressentir un tel détachement face à ces milliers de migrants qui, en tentant de fuir leur pays, finissent par se noyer en Méditerranée ? Qui sont ces gens ? Que fuient-ils vraiment ? C’est en se posant ces questions, et en s’interrogeant face à sa propre indifférence que Fabien Toulmé a décidé d’aller à la rencontre d’un réfugié, pour recueillir le témoignage de son exil. Il nous raconte donc dans cette bande dessinée l’histoire d’Hakim, un Syrien ayant quitté son pays en guerre. Ce récit, qui mêle le parcours d’Hakim et des extraits des entretiens qu’il a eu avec Fabien Toulmé, permet d’en apprendre un peu plus sur le contexte historique qui a mené à l’éclatement de la guerre en Syrie. En suivant le périple d’Hakim, on comprend mieux les circonstances qui peuvent amener un homme à quitter son pays. Le trait simple mais très efficace de l’auteur parvient parfaitement à retranscrire l’ambiance des différents pays, les émotions des personnages, mais aussi la violence dans certaines scènes très marquantes. Une bande dessinée forte, nécessaire à l’heure actuelle, pour nous rappeler que ces migrants ne sont pas des vulgaires numéros, mais des personnes avec des aspirations très semblables aux nôtres. Des humains, tout simplement.

22/02/2019 (modifier)