Lapa la nuit

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Lapa, quartier bohème, bruyant et fourmillant, à la frontière entre les quartiers riches du Sud de Rio et les quartiers populaires du Nord, Lapa la nuit, un endroit où tous les chemins se rencontrent, l’endroit de tous les possibles…


Auteurs brésiliens Brésil

Le temps d’une nuit, Fabio, jeune garçon timide des quartiers Sud de Rio, Joana, jeune femme libre et solaire, Erika, la belle touriste allemande, et Cacique, petit gars malin des quartiers Nord vont se croiser, se parler et se fondre tour à tour, dans la foule qui peuple Lapa dès le coucher du soleil : petits dealers, travestis, fils de famille… Lapa, quartier bohème, bruyant et fourmillant, à la frontière entre les quartiers riches du Sud de Rio et les quartiers populaires du Nord. Lapa la nuit, un endroit où tous les chemins se rencontrent, l’endroit de tous les possibles…

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 05 Septembre 2018
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Lapa la nuit
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

22/02/2019 | Mac Arthur
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Lapa la nuit nous entraîne dans un quartier assez mal famé de Rio de Janeiro au Brésil. Je ne goûte guère à ces ambiances de drogue, de prostitution et de dépravation morale. C'est presque à la limite de l'obscène pour certaines scènes. Mais bon, cela existe et on ne peut en faire abstraction. C'est comme un récit chorale avec divers personnages qui s'entrecroisent surtout la nuit dans ce quartier bohème. Il y a surtout cette touriste allemande qui semble être attirée par ce quartier pour d'obscures raisons. On s'attachera surtout à Fabio, le jeune garçon timide. J'ai beaucoup aimé le dessin réaliste aux couleurs chaudes qui met en valeur une certaine ambiance propre à ces lieux. Pour autant, au niveau du scénario, je me suis ennuyé à cette lecture qui multiplie les sous-intrigues. On peut découvrir à travers cet album une autre facette de Rio, loin de son carnaval et de ses belles plages, c'est à dire loin des clichés et de la carte postale.

29/10/2019 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Ce récit offre à Nicolaï Pinheiro la possibilité de nous présenter un quartier peu connu (du moins par ici) de Rio de Janheiro : Lapa, quartier populaire où différentes classes sociales aiment se retrouver la nuit pour faire la fête, se fournir en drogues diverses ou trouver l’âme sœur. L’auteur construit son histoire sous la forme d’un récit-chorale avec des personnages multiples qui vont se croiser (ou non) au cours d’une nuit riche en évènements. Ce récit permet de véritablement entrer dans ce quartier, d’en découvrir le charme comme la dangerosité. Les intrigues multiples sont finalement faciles à suivre malgré le fait que l’on saute régulièrement d’un lieu à un autre, d’un personnage à un autre. Et la tension est bien présente car certains de ces protagonistes ont l’art de se foutre dans la merde tandis que d’autres sont tout sauf des enfants de chœur. Le dessin de Nicolaï Pinheiro est agréable. Les personnages sont bien typés, ce qui évite tout risque de confusion. Les décors sont soignés et j’ai vraiment eu le sentiment que l’auteur nous parlait d’un quartier qu’il connait bien, ce qui contribue grandement à la réussite de l’immersion. La colorisation vive est harmonieuse tant d’un strict point de vue esthétique que par rapport à l’image que je me fais de la ville de Rio. Au final, je trouve cet album très agréable à lire. Il lui manque peut-être juste un personnage central plus porteur, plus charismatique pour que je parle d’un album « franchement bien ». Ici, c’est seulement « bien », mais c’est déjà pas mal !

22/02/2019 (modifier)