Tu pourrais me remercier

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

De nos jours et de tous temps, les agressions sexuelles sont nombreuses. Réunissant les voix d’hommes et de femmes de tous âges, les histoires contenues de cet ouvrage sont des expériences réelles de violence sexuelle, de violence et de harcèlement. Tu pourrais me remercier rappelle aux victimes qu’elles ne sont pas seules et à tous qu’aucune agression n’est anodine.


Guerre des sexes

Une femme visite Barcelone. Or dans le bus, la situation dégénère : elle sent une main, puis plusieurs, tenter de rentrer sous sa jupe. Elle a beau se débattre, rien n'y fait. Le bus s'arrête et les mains l'abandonnent. Elle est en pleurs. Une autre femme témoigne qu'un soir, elle boit du coca et mange une pizza. Pourtant, les choses ne se passent pas comme prévu : elle se réveille dans un lit à côté d'un homme à qui elle a à peine parlé. Elle se lève discrètement et parvient à quitter la chambre. Elle ne comprend pas comment tout cela a pu arriver, alors qu'elle était seulement en train de passer une soirée tranquille. Une autre femme explique qu'elle avait une relation difficile avec son ami. Il était violent en paroles, mais aussi dans les gestes. Elle parvient à s'en sortir grâce aux conseils et à la présence d'un autre ami. Elle quitte son ex violent. Un soir, elle sort avec son nouvel ami. Tout dégénère quand il la viole, profitant de sa fragilité. Elle se sent sale et trahie ! Transports en commun, soirées privées, lieux publics… Un(e) partenaire, un(e) ami(e), un(e) collègue, un(e) inconnu(e)… tous peuvent potentiellement être des agresseurs. La conséquence est souvent la même : passé le traumatisme, la victime se mure dans le silence, étouffée par la honte et la douleur.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Octobre 2017
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Tu pourrais me remercier
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

12/01/2019 | Erik
Modifier


Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Recueil de témoignages de différents cas de harcèlements sexuels voire de viols racontés par leurs victimes, cet album consiste en une succession de chapitres indépendants de quatre pages chacun en moyenne. Il s'agit du récit brut de ces témoignages, avec pour narrateurs les victimes. Ils les racontent donc tel qu'il les ont ressentis. L'auteure livre donc cela sans prendre elle-même de recul, juste en faisant le choix de la mise en scène graphique qu'elle estime appropriée. Il s'agit le plus souvent d'un trait assez naïf, relativement élégant, le plus souvent en noir et blanc avec quelques touches de couleur. J'ai été frustré par la brièveté de chaque récit. Ils sont trop courts pour s'en imprégner vraiment et pour beaucoup j'ai trouvé qu'ils s'arrêtaient trop brusquement, me donnant l'envie d'en savoir davantage sur l'état d'esprit des victimes, sur leur réflexions et sur les conséquences de ce qu'elles ont subi. J'ai été aussi agacé de voir ainsi présentés autant de connards, des hommes en quasi totalité qui profitent d'autres êtres humains. L'accumulation lève la colère car cela donne une impression prégnante que tous les hommes sont des porcs qui s'abandonnent à leurs hormones. Les deux uniques cas de cet album où les coupables sont des femmes sont davantage des cas de harcèlement moral que sexuel. La trop grande brièveté des récits et le manque de recul, de réflexion pour mettre les choses en perspective et faire avancer le débat ont fait que je me suis un peu ennuyé à la lecture de cet album où j'alternais des sentiments de pitié envers la majorité des victimes et d'énervement envers les coupables ainsi mis en scènes. Mais une fois l'album terminé, je reste sur ma faim car je ne sais qu'en penser. Il y a là une accusation, un constat d'une triste réalité, mais pas de proposition ou d'ouverture à la réflexion. Du coup, j'en garde un goût d'inachevé.

17/06/2019 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

L'affaire Weinstein a laissé de nombreuses traces dans la société au niveau mondial. Personnellement, je ne fais plus la bise à mes collègues chaque matin. Un mot gentil de travers et on peut se retrouver devant les tribunaux pour harcèlement sexuel. Il convient de faire très attention à ce qu'on dit et surtout à ce qu'on fait. Pour autant, les faits dénoncés dans ce recueil de témoignages sont graves. Les actes de violence sexuelle sont montrés mais également les attouchements dans les transports en commun. J'avoue que dernièrement, dans un métro bondé, on a mis une main dans la poche de mon pantalon mais c'était pour me dérober mon porte-monnaie. Le dessin est très minimaliste et plutôt âpre avec des couleurs sans chaleur. Les 20 mini-récits s'enchaînent dans le but de créer le malaise chez les lecteurs et d'éveiller les consciences. Il est clair qu'on va tous payer pour des actes inadmissibles commis par une minorité. La société de demain sera alors puritaine. Le savoir-vivre devrait sans doute s'apprendre à l'école si les parents ne le font pas. L'objectif de cet ouvrage est de lever les tabous et d'aider les victimes qui peuvent être aussi bien des femmes mais également des hommes. Sur le même thème, j'avais préféré Silencieuse(s) ou encore Les Crocodiles.

12/01/2019 (modifier)