Histoires de Pebble Island

Note: 2/5
(2/5 pour 2 avis)

Histoires de Pebble Island nous présente les rythmes calmes de la vie sur une petite île. Une profonde méditation sur le choc visuel qu'on éprouve parfois quand la nature et les objets artificiels se rencontrent.


Histoires de Pebble Island nous présente les rythmes calmes de la vie sur une petite île. Une profonde méditation sur le choc visuel qu'on éprouve parfois quand la nature et les objets artificiels se rencontrent. Héritier de Richard McGuire ou de Chris Ware, les petits riens de Jon McNaugt nous transportent dans la douce mélancolie de notre quotidien.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 29 Janvier 2016
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Histoires de Pebble Island
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

17/10/2018 | Jetjet
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Il y a des oeuvres qui me sont totalement imperméables en produisant chez moi aucune émotion particulière. Celle-ci en fait malheureusement partie. En effet, c'est juste une succession de petites cases sans grand intérêt scénaristique et même graphique. C'est plat et c'est ennuyeux à l'image de cette île des Malouines. Cela n'apporte rien de particulier. La rigueur règne en maître. Bref, aucune valeur ajoutée.

01/02/2019 (modifier)
Par Jetjet
Note: 2/5
L'avatar du posteur Jetjet

Premier ouvrage de Jon McNaught, il s'agit également de son récit le plus court et le plus petit en terme d'édition. Ayant vécu une partie de son enfance sur les iles Malouines, Jon McNaught a voulu reproduire une partie de ses souvenirs le long de ces plages désertes ou l'ennui le dispute à des panoramas saississants. Et c'est d'autant plus réussi en ce sens que son style emprunté à Chris Ware et doté d'une palette réduite aux bleus de l'Océan reproduisent plutôt bien ce sentiment de solitude et de pleine mélancolie. Il est question ici de 3 histoires dont la centrale n'occupe que 2 pages et se contente de lister quelques lieux communs de Pebble Island sans autre précision. La première est la plus intéressante avec des jeux d'enfants sur la plage consistant essentiellement à exploser un jouet Godzilla à l'aide d'un pétard. La dernière s'attarde sur la journée d'un autochtone préférant regarder Indiana Jones que d'admirer son paysage maritime. Effectivement exprimé ainsi ces histoires n'ont aucun relief. C'est surtout la mise en scène qui fera toute la différence mais le format est beaucoup trop petit pour profiter hélas des vignettes et sa lecture amorcée en moins de 5 minutes risque d'en refroidir plus d'un. D'autant plus dommage que les autres oeuvres de l'auteur Automne et Dimanche soient calquées exactement sur la même thématique. Il serait fortement judicieux de compiler l'ensemble pour le rendre un peu plus attractif car une balade d'ennui à 12 euros les 300 secondes risquent d'orienter le lecteur de l'ennui à l'agacement.

17/10/2018 (modifier)