Georges et Louis

Note: 3.67/5
(3.67/5 pour 6 avis)

Les divagations de Louis, aspirant-romancier que son compère et confrère Georges conseille et critique.


Absurde Fluide Glacial, le best-of Goossens Magazine Fluide Glacial Romanciers et Monde littéraire

Georges et Louis romanciers, deux destins d'exception, deux êtres complémentaires liés par une même passion : raconter des histoires. Louis, c'est le petit gros volubile, au cerveau constamment en ébullition. D'ailleurs à force de bouillir, ledit cerveau a développé quelques défaillances... Autant le dire, Louis est complètement abruti et à moitié fou. Il veut écrire, raconter des histoires, mais a du mal à trouver l'inspiration, des sujets de roman inédits, un genre littéraire à sa mesure, des idées autres que débiles. Georges, c’est le grand mince, moins bavard (pas dur), moins idiot (pas dur), plus en prise avec la réalité (pas dur) que son ami. Quand il n’est pas occupé à critiquer l’œuvre balbutiante de Louis, de façon toujours sévère mais juste, impitoyable mais constructive, Georges tente de transformer les idées improbables de son confrère en idées qui rapportent, ou écrit des monographies sur le poney.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Décembre 1993
Statut histoire Une histoire par tome 7 tomes parus
Couverture de la série Georges et Louis
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

05/12/2002 | Cassidy
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

On est ici dans l’ambiance déconne chère aux publications de Fluide Glacial. Mais Goossens développe quand même une approche particulière de cet univers. Les élucubrations de Louis, à peine tempérées par son compère, sont totalement délirantes, fumeuses, mais avancées avec un tel aplomb, la réalité est tellement distordue, qu’on en arrive presque à en oublier de réfléchir ! En tout cas, pour ce qui est de rigoler, on ne risque pas d’oublier, et pas besoin de beaucoup réfléchir avant de le faire. Et, comme souvent chez Goossens, je trouve le dessin vraiment bon, au service de l’inspiration improbable de Louis. Inégal, mais globalement très poilant !

04/04/2013 (modifier)
Par Blue boy
Note: 4/5
L'avatar du posteur Blue boy

Georges et Louis, deux écrivains pathétiques à l’origine de scénarios aussi improbables qu’hilarants… Louis le créatif expose sans relâche des idées fumeuses qui laissent bien souvent son compère Georges sans voix. Ce dernier semble être juste là pour l’écouter devant une page désespérément blanche… Son talent : se montrer compréhensif et diplomate (du moins essayer), tout en écartant une à une les propositions du pauvre Louis, car lui seul semble être assez lucide sur les chances de succès de leur entreprise commune… L’humour inclassable et décalé de Goossens provoque des fous-rires irrésistibles, à condition bien sûr de rentrer dans son univers lunaire et intemporel. La particularité du trait est qu’il est à la fois réaliste et caricatural, surtout au niveau des visages qui ont souvent des expressions hilarantes. Il ne faut pas chercher une cohérence dans le récit, dans la mesure où l’absurde est ce qui définit le mieux son style. L’auteur sait comme personne jouer avec les mythes et clichés nichés dans les recoins de notre inconscient collectif. Et comme toujours, on ne sait jamais où il va nous emmener et c’est ça qui est bon. On peut relire ses BD mille fois, on y trouvera toujours un détail amusant auquel on n’aura pas fait attention auparavant. Incontestablement, Goossens restera pour moi un, si ce n’est LE maître en « humour de rire »… Georges et Louis racontent Introduction à la psychologie de bazar La Reine des mouches Panique au bout du fil Sacré comique

23/03/2013 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

Cette série va en s’améliorant ! Le premier tome est très moyen avec des gags qui tombent la plupart du temps à plat et le dessin n’est pas très bien maîtrisé à mon goût. Les deuxième et troisième tomes sont beaucoup mieux. Le dessin s’est amélioré et les gags sont très marrants. On suit les aventures de deux romanciers qui cherchent l’inspiration. L’un d’eux est totalement bête et fait des projets totalement ridicules (la vie des moines dans un monastère notamment). On a droit à de superbes parodies de contes et de quelques classiques de la littérature. Par la suite, Goossens change le ton de la série et fait maintenant vivre ses deux héros dans des aventures complètement absurdes et hilarantes. Le dessin est encore meilleur et rend la lecture agréable.

21/01/2008 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Encore une fois, avec cette série et paradoxalement, Goossens montre à la fois son talent et ses limites pour moi, hélas. Je connaissais déjà George et Louis pour avoir lu leurs histoires courtes dans Fluide Glacial. Mais suivant la recommandation de Cassidy ci-dessous, je me suis mis aux albums pour les découvrir sous un autre point de vue. Et c'est vrai que, comme tous les albums de Goossens que j'ai lu jusqu'à présent, c'est franchement mieux, plus drôle, compréhensible et agréable à lire quand on lit l'album d'un coup plutôt qu'épisode par épisode. Et là, encore une fois, j'ai vraiment rigolé avec cet album. J'adore l'humour particulier de Goossens quand il arrive à me toucher. Mais seulement quand il arrive à me toucher, car encore une fois j'ai eu le même souci avec cette série que j'ai eu avec par exemple Route vers l'enfer : tout n'est pas drôle, enfin tout n'a pas su me faire rire. Les personnages eux-mêmes de ce couple étrange que forment George et Louis ne me font pas rire. Les longs quasi-monologues de Louis, leur vie de couple délirante, etc... ne m'amusent pas, voire même m'agacent quand ils m'éloignent de ce qui me plaît dans leurs "aventures". Pour prendre l'exemple de l'album La planète des moules, j'ai bien rigolé lors de leurs découvertes du futur avec l'explication de la mode du pantalon baissé (surtout le coup du spleen), j'ai adoré le monde des moules géantes, etc... toutes ces idées délirantes et excellentes au niveau humour de Goossens. Mais dès que George et Louis reprenaient la vedette, ben, je rigolais franchement moins voire pas du tout. Bref, encore une série en demi-teinte de la part de Goossens, et j'en suis le premier désolé tant il peut me faire rire par moments.

02/06/2004 (modifier)
Par cac
Note: 3/5

L'humour est assez, comment dire, inégal. Parfois on trouve certains trucs vraiment marrants et d'autres bin euh, ah bon ? Le truc qui est bizarre avec Goossens, c'est qu'il n'y ait pas vraiment de chute à chaque fois. Du coup on arrive à la fin de l'histoire et euh... bin c'est tout. En même je reconnais que faire une chute désopilante à chaque fois n'est pas de tout repos. Dans le dernier tome intitulé "La planète des moules", je m'attendais à lire une histoire complète sur les moules et en fait il s'agit d'une histoire en fin d'album, et à vrai dire c'est la seule qui m'a fait vraiment marrer. D'ailleurs je crois que tous les gags très marrants sont déjà passés sur le forum... Le troisième album m'a bien fait marrer aussi. Je ne vais pas m'attarder sur le dessin, je le trouve très bien. Le style du dernier n'est pas tout à fait pareil, changement de technique sans doute.

01/06/2004 (modifier)
Par Cassidy
Note: 4/5

Bon, avant toute chose, si vous avez lu des épisodes de "Georges et Louis" dans Fluide et que vous n’avez pas trop aimé, faites-moi plaisir, retentez le coup, mais cette fois en les lisant sous forme d’album : vous verrez, ça fonctionne beaucoup mieux comme ça. Il faut dire que Goossens ne donne pas vraiment dans le gag court avec super chute qui tue à la fin de l’épisode, alors forcément, on peut rester perplexe face à 6 planches séparées de tout contexte et se finissant simplement par « Ah ouaiiiiiiiis !… Dehors !… On va dehors !… » Moi-même, au départ, j’étais comme ça, j’étais jeune, j’étais bête, j’arrivais pas à apprécier "Georges et Louis" quand j’en découvrais quelques pages entre Jean-Claude Tergal et Bill Baroud. Mais ça a changé. Rhôôôôôôô oui ma bonne dame, ça a changé. Aujourd’hui, tout ce que je lis de Goossens me fait rire. Alors maintenant, vous expliquer POURQUOI c’est drôle, ça risque d’être chiant. Expliquer l’humour, c’est l’idéal pour vous en dégoûter. Lisez "Le Rire" de Bergson, ça va vous faire passer l’envie de rigoler, vous verrez. Enfin bref. A part ça, les dessins, bien qu’ils ne soient pas très spectaculaires de prime abord, sont excellents. Les dialogues sont géniaux. Le personnage de Louis, lunatique, puéril, verbeux, obsessionnel, est aussi original que curieusement attachant. Malgré tout, je ne mets pas la note maximale parce que ce n’est pas ce que je préfère de Goossens.

05/12/2002 (modifier)