Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Je suis un autre

Note: 3.67/5
(3.67/5 pour 3 avis)

Plongez dans la tourmente d’un meurtre mystérieux, dans la moiteur d’un été méditerranéen, entre passion amoureuse, jalousie, complot et schizophrénie.


1919 - 1929 : L'Après-Guerre et les Années Folles Le Bassin méditerranéen Rodolphe

Peppo et son frère Sylvio passent leurs vacances estivales sur une petite île de Méditerranée. C’est là que Peppo va tomber amoureux d’une jeune peintre avec laquelle il connait une brève idylle, sous le regard réprobateur de Sylvio. Lorsque la jeune femme est retrouvée morte, assassinée par un marginal, Peppo est persuadé que son frère est en réalité le coupable. L’affaire semble réglée, à un détail prêt : Sylvio est mort depuis des années…

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 17 Janvier 2018
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Je suis un autre
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

19/02/2018 | PAco
Modifier


Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

C'est le genre d'histoire psychologique que j'aime bien car cela me fait un peu flippé. Il est vrai qu'un événement tragique durant l'enfance ou l'adolescence peut avoir des conséquences très importantes. Le thème du trouble de la personnalité n'est pas nouveau mais il est très bien traité par les auteurs en l'occurrence. J'ai juste un peu été déstabilisé par le passage d'une île méditerranéenne au Nordland marqué par l'absence de soleil. Juste encore un mot pour dire que Rodolphe est au sommet de son art tant il maîtrise à merveille le scénario et la mise en scène. C'est réellement un excellent thriller psychologique. Il faut dire que la fin offre un dénouement pour le moins inattendu.

22/04/2018 (modifier)
Par Blue Boy
Note: 3/5
L'avatar du posteur Blue Boy

Le thème des jumeaux demeure une source inépuisable d’inspiration dans l’art et la culture. Le sujet fascine tout un chacun, tant la relation entre deux êtres identiques apparaît privilégiée pour un œil extérieur, comme si les paroles devenaient inutiles, faisant de quiconque une sorte d’intrus. Il existe en outre une part d’irrationnel pour tout être « unique » dans le fait d’imaginer voir et côtoyer sa copie conforme en chair et en os. Pourquoi les jumeaux existent-ils ? Un jumeau se pose-t-il certaines questions du type : L’existence même de mon jumeau rend-t-elle la mienne moins unique sur cette vaste Terre, ou au contraire la rend-elle plus passionnante ? Est-il une partie de moi-même sans laquelle ma vie serait incomplète ? Rodolphe s’est ainsi emparé du sujet pour en faire, avec le concours de Laurent Gnoni au dessin, une histoire au charme suranné, où la douceur méditerranéenne le dispute à la froidure nordique. Si au départ le théâtre des événements se situe dans une île paradisiaque, le glacial et lointain « Nordland » vient appuyer la thématique du double, ici inversé, jouant symboliquement le rôle de « prison » pour Peppo. Après le meurtre d’Edwige, une artiste peintre dont Peppo est tombé amoureux, tous les indices semblent accuser ce dernier. Ses parents – qu’on ne voit jamais – l’ont envoyé là-bas, dans une maison de redressement, car l’enfant, étant mineur, ne peut être condamné. Ils ont juste oublié que les fantômes, eux, faisaient fi des distances… « Je suis un autre », qui est très bien construit d’un point de vue narratif, déçoit un peu par sa conclusion quelque peu attendue et finalement peu marquante. Ce que l’on retient ici est davantage le trait élégant bien qu’un peu froid de Laurent Gnoni, ainsi que sa mise en couleurs harmonieuse, avec une bémolisation des tonalités qui renforce la mélancolie intemporelle du récit. On pourra donc sans problème se laisser charmer par cette fable quasi onirique entre rêve et cauchemar.

20/04/2018 (modifier)
Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

Le prolifique Rodolphe s'associe cette fois à Laurent Gnoni pour nous proposer un premier roman graphique des plus troublant. L'histoire semble se dérouler pendant la première moitié du XXe siècle sur une petite île méditerranéenne italienne. Deux frères jumeaux y coulent de douces vacances adolescentes à profiter de la plage et à admirer les filles jusqu'à ce que l'arrivée d'une jeune femme seule, peintre, dans une villa habituellement inhabitée, vienne troubler ce fragile équilibre. A partir de là tout va partir à vau-l'eau. La relation entre frères s'envenime, surtout avec la belle Edwige entre les deux... Le drame est inévitable... Si j'ai d'abord eu un peu peur que le scénario de Rodolphe tombe dans une certaine facilité, la deuxième partie de l'album m'a rassuré et convaincu de son talent. L'histoire prend un nouvel essor inattendu qui nous prend au rebond et capte toute notre attention. Voilà un scénario bien ficelé sur un sujet pourtant traité à souhait. L'autre bonne surprise vient du dessin de Laurent Gnoni. Son trait minimaliste très expressif associé à des aplats de couleurs très contrastés imposent un graphisme des plus singulier mais très efficace. Passé la surprise des premières pages on se laisse bercer par celui-ci et les ambiances si tangibles qu'il colle page après page. C'est donc une BD surprenante et bien menée que nous proposent ces deux auteurs ; un album tout en ambiance et en surprises. A découvrir !

19/02/2018 (modifier)