Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Journal d'un Enfant de Lune

Note: 3.75/5
(3.75/5 pour 4 avis)

Une adolescente trouve le carnet intime du précédent occupant de sa maison, un ado atteint du syndrome XP, qui l’oblige à vivre la nuit. Elle enquête et se passionne sur cette maladie, ce qui revient à nous la faire découvrir de manière didactique.


Maladies et épidémies

Morgane, son petit frère et ses parents viennent de déménager ; or c’est justement l’heure de décharger le camion dans leur nouvelle maison, située dans un patelin campagnard. Allongée dans l’herbe haute et estivale, un casque audio vissé sur les oreilles, l’adolescente fait sa mauvaise tête. En plus de perde ses amies, elle ne va tout de même satisfaire aux corvées familiales ! Pourtant, alors qu’elle déballe un carton dans sa chambre, elle trouve un curieux journal intime glissé derrière un radiateur. Aussitôt, elle se plonge dans sa lecture. Le rédacteur s’appelle Maxime Lebuisson et il raconte d’emblée qu’il pâtit d’un sacré problème génétique : il est atteint de Xeroderma Pigmentosum, une maladie orpheline qui lui cause des ravages sur la peau au contact des UVA émis par le soleil. Une photo de lui se trouve même dans le journal… et après quelques recherches sur Internet, Morgane est totalement bouleversée par cette injustice de la vie. Peut-être même tombe-t-elle instantanément amoureuse de ce Maxime, dont elle occupe désormais la maison et la chambre. Le journal lui conseille d’aller s’installer sur le toit, d’où on a une jolie vue sur le village. C’est là-haut que Morgane continuera de lire le journal de Maxime, totalement passionnée par l’histoire de sa vie…

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 11 Octobre 2017
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Journal d'un Enfant de Lune © Kennes 2017

29/12/2017 | Erik
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Cet album réussit le pari souvent perdu de concilier le côté purement didactif, informatif (sur une maladie orpheline), avec le développement « romancé » d’une histoire, l’équilibre entre ces deux aspects étant assez bien maitrisé. L’intrigue est menée de façon fluide, au travers de la découverte de la lecture d’un journal intime, rédigé par un jeune malade et abandonné dans la nouvelle maison dans laquelle a emménagé l’héroïne, Morgane. Celle-ci – tombée sous le charme de la photo du jeune homme, va se passionner pour son histoire, sa maladie. Mais va aussi se laisser emporter par le pessimisme qui se développe peu à peu dans le journal. L’histoire est agréable à lire, très fluide, et les infos glissées en fin d’album permettront à ceux qui le voudront d’en savoir plus sur cette maladie rare (qui empêche d’avoir tout contact avec la lumière des néons ou du soleil) et l’association évoquée ici. Note réelle 3,5/5.

03/04/2019 (modifier)
Par gruizzli
Note: 4/5
L'avatar du posteur gruizzli

Pour ne rien cacher, je suis très fan du dessin de Anne-Lise Nalin depuis plusieurs années, alors quand la BD est sortie je n'ai pas pu m'empêcher de la lire. Et je n'ai pas été déçu. La BD se veut avant tout une manière de découvrir cette maladie et son impact dans la vie de ceux qu'elle touche, ce qui est fort honorable, mais c'est suffisamment bien fait pour que ce ne soit pas le seul intérêt. En effet, plutôt que de passer par les yeux de Maxime atteint du syndrome XP, nous allons voir le tout par les yeux de Morgane, jeune adolescente (et en pleine crise). Et l'histoire est réellement bien fichue, passant à la fois par la découverte de cette maladie et de ses incidences, mais également par une vie d'adolescente. Le mélange est suffisamment bien dosé pour ne pas donner l'impression de lire une énième chronique adolescente, et j'ai beaucoup apprécié le développement qui en est fait. Pour ce qui est du dessin, j'ai adoré mais étant d'une totale non-objectivité, je ne peux même pas essayer de commenter. J'adore le style graphique de l'auteure qui rend par ailleurs très bien en bande-dessinée, je crois que c'est tout ce que je peux ajouter. Bref, une très bonne BD qui arrive à faire un joli mélange de genre. C'est surement plus à destination des adolescent(e)s que des adultes, mais les deux auront le même plaisir à découvrir cet petite histoire bien fichue.

11/03/2019 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Pour un album au but avant tout didactique, je trouve qu’il est très bien fait. Tout d’abord, il y a un dessin très accessible à un jeune public. Clair et net, il fait bien ressortir les personnages et la colorisation agréablement nuancée estompe la simplicité du trait. Pour un album destiné à un large public, c’est parfait ! Puis vient la manière dont la maladie est abordée. Les auteurs usent d’une idée certes déjà souvent vue par ailleurs mais que plus d’une jeune lectrice trouvera romantique en diable. Ce journal intime retrouvé par hasard est une belle porte d’entrée pour pénétrer le quotidien d’une personne atteinte de Xeroderma Pigmentosum. Et le fait d’utiliser comme personnage porteur une jeune adolescente ne fera qu’accentuer le processus d’identification et de compassion des jeunes lectrices et -dans une moindre mesure- lecteurs. Par-delà l’intrigue sentimentale, le contenu de l’album se veut didactique. J’ai trouvé le résultat très instructif avec ce qu’il fallait de petites anecdotes du quotidien pour dédramatiser la maladie sans pour autant en occulter les aspects les plus durs. Franchement, dans le genre, j’ai trouvé l’album très bien fait. Mais il ne faut pas inverser les priorités : cet album permet avant tout de parler de la maladie des Enfants de Lune. L’intrigue sentimentale n’est qu’un moyen d’y parvenir au travers d’une fiction qui parlera beaucoup aux jeunes lectrices et lecteurs. Et son côté trop propre sur lui (tout le monde il est beau, tout le monde, il est gentil) irritera très certainement l’un ou l’autre d’entre eux.

22/03/2018 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

C'est une bd qui permet de se focaliser sur une maladie rare, la Xeroderma Pigmentosum, plus sommairement appelé syndrome XP. Celle-ci l’empêche de sortir le jour, sans une lourde protection contre les UV du soleil. Une adolescente arrive avec ses parents et son jeune frère dans une nouvelle maison où elle découvre un journal intime ayant appartenu à un adolescent atteint par cette maladie. Elle va être sensibiliser par cette maladie alors qu'elle était plutôt de méchante humeur au début de cette aventure. Il faut préciser qu'elle tombe progressivement amoureuse de quelqu'un qu'elle ne connait pas. Elle fera tout pour le retrouver et là, grosse surprise. Au niveau du scénario, c'est une lecture plutôt agréable servi par un dessin réaliste très plaisant avec ses couleurs chaudes et douces (même si réalisé avec l'ordinateur). Après, on pourra accuser l'auteur de faire dans le caritatif avec cette maladie orpheline rare mais pour moi, c'est bien d'en parler pour une meilleure prise de conscience des handicaps. Pour le reste, c'est plutôt bien construit. Alors, je dis oui et je conseille chaleureusement cette bd émouvante.

29/12/2017 (modifier)