Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Parasites

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

La vie est un don précieux. C'est tout du moins ce que nous force à croire ces parasites qui, en prenant notre apparence, tentent dans la plus grande discrétion de nous maintenir heureux et en bonne santé le plus longtemps possible.


Les Losers

La vie est un don précieux. C'est tout du moins ce que nous force à croire ces parasites qui, en prenant notre apparence, tentent dans la plus grande discrétion de nous maintenir heureux et en bonne santé le plus longtemps possible. Duke a mené sa vie de façon diamétralement opposée. Fauché, fumeur et raisonnablement alcoolique, il ne se soucie pas du lendemain. Tout va basculer le soir de Noël ou il va découvrir l'horrible vérité, et devenir par la même occasion un danger à abattre. Devenu fugitif, Duke retourne là où il a commencé, sur les routes. Mais vers qui se tourner quand le danger est partout, à tous les niveaux de la société, derrière le visage de n'importe qui... ?

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 08 Mars 2017
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Parasites
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

05/12/2017 | Ro
Modifier


Par r0ud0ud0u
Note: 3/5
L'avatar du posteur r0ud0ud0u

Grand fan de l’œuvre de Stan Silas, La Vie de Norman, Biguden, Sylvaine, "Super Caca" On est ici à la limite du genre horreur, que j'apprécie, avec des parasites zombifiant les humains. Une réalisation bien maîtrisée avec l'humour (noir) très caractéristique de l'auteur, un kif pour moi. Je trouve qu'ici, il y a sur-utilisation de personnages antipathiques et caricaturaux. On trouve un personnage féminin amputé d'une jambe, remplacée par une pelle, personnellement je trouve ça poilant ! Mais, ce n'est pas sans rappeler le film d'horreur "Planète terreur" qui utilise le même type de personnage avec un fusil mitrailleur à la place de la jambe.

01/01/2020 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Duke est l'exemple type du anti-héros. Nain, moche, fainéant et égoïste, c'est l'exemple même du parasite humain. Sauf qu'il va découvrir l'existence de parasites extra-terrestres qui s'empare du corps des humains et infiltre la société pour la conquérir. Pour Duke qui persiste à rater sa vie et détruire son entourage, va-t-il réussir la fuite pour sa survie ? C'est la troisième série entièrement réalisée par Stan Silas après La Vie de Norman et Biguden. Il y utilise le même style graphique d'influence manga. C'est un dessin mignon et efficace pour la narration mais je ne suis pas un grand fan de sa colorisation et je trouve qu'il manque un peu de consistance. C'est le même ressenti que j'ai pour le scénario. Il se base sur un thème de science-fiction assez classique depuis "L'Invasion des profanateurs de sépultures" et autres "Invasion Los Angeles" : les envahisseurs sont parmi nous. Et il y mélange une part d'humour avec son anti-héros aussi détestable que ridicule... mais pas encore attendrissant malheureusement, malgré ce que semble vouloir faire passer l'auteur. Cela donne une intrigue mouvementée, où les actions s’enchaînent et les personnages sont présentés pour ensuite être rapidement éliminés. Et au final, il ne reste plus ou moins que ce fameux anti-héros. Il y a de l'humour mais il ne m'a pas atteint. C'est sympa sans plus. Tant et si bien que je n'ai pas réussi à être véritablement accrocher par le récit qui ne m'a pas captivé. Il y aura évidemment une suite mais je n'ai pas tellement de motivation à la lire pour le moment.

05/12/2017 (modifier)