Cette beauté qui s'en va

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

À travers quatre visites rendues à une amie atteinte d'une tumeur, qui voit sa vie se transformer radicalement, l'auteur s'attache à décrire les changements opérés dans le paysage, au fil des années et de l'histoire d'un canton suisse qu'il a quitté il y a une décennie, mais auquel il reste fortement attaché. Il se questionne sur le devenir de cet environnement, et analyse avec ironie la vision idéaliste que certains visiteurs passés ont pu donner de leur séjour dans ces lieux.


Auteurs suisses Suisse

À travers quatre visites rendues à une amie atteinte d’une maladie grave, qui voit sa vie se transformer radicalement, l’auteur s’attache à décrire les changements opérés dans le paysage, au fil des années et de l’histoire d’un canton suisse qu’il a quitté il y a une décennie, mais auquel il reste fortement attaché. Il se questionne sur le devenir de cet environnement, et analyse avec ironie la vision idéaliste que certains visiteurs passés ont pu donner de leur séjour dans ces lieux. Sur un ton poétique, le sujet du changement et de l’impermanence des choses est traité à travers l’histoire, la culture, la maladie et l’amitié. Quatre saisons constituent les chapitre de ce roman graphique qui n’est ni un récit de voyage, ni un journal, ni une autobiographie, mais peut-être un peu tout cela à la fois.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 06 Mai 2014
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Cette beauté qui s'en va
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

28/07/2017 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Je n'avais pas aimé L'Homme perdu dans le brouillard du même auteur helvétique à cause d'une narration très pesante et semi-poétique. En l'occurrence, on va retrouver ces travers mais à un degré moindre puisqu'il y a quand même une histoire triste à la base à savoir la maladie qui gagne le corps d'une amie chère. Cette beauté qui s'en va n'est pas que celle de la perte prochaine d'une amie mais également du détérioration de la Suisse, ce petit pays qui attire beaucoup de monde par sa richesse et qui se développe par conséquent. En effet, cela se construit de partout et de manière parfois absurde. Le beau paysage montagnard est totalement dénaturé. C'est un cri d'alarme contre cette beauté qui s'en va au nom du libéralisme. Cette évocation du temps qui passe à travers les quatre saisons n'est pas nouvelle dans la bande dessinée. C'est une curiosité pour découvrir le canton célèbre du Valais. Les problèmes évoqués sont bien sûr universels.

28/07/2017 (modifier)